Messes
Fêtes d'armes
Soutenir

Sacrements

Baptême

Le baptême est la porte de la vie chrétienne : par le bain d’eau, nous sommes plongés dans la mort du Christ pour ressusciter avec lui, nous devenons fils de Dieu, membres de l’Eglise. Ce sacrement nous fait désirer la vie éternelle et donne du sens à tout ce que nous vivons au quotidien. On peut être baptisé petit enfant ou adulte, dans tous les cas c’est Dieu qui nous donne la foi, qui nous est transmise par les baptisés. N’hésitez pas à en parler à votre aumônier.

Confirmation

Avec le baptême et l’eucharistie, la confirmation est l’un des 3 sacrements de l’initiation chrétienne. Par l’imposition des mains et une onction d’huile sainte (le saint-chrême), il vient compléter la grâce reçue au baptême en nous ouvrant aux dons du Saint Esprit. Il creuse en nous le désir d’être meilleurs chrétiens et fils de l’Eglise. Il nous donne d’être de meilleurs témoins de l’Evangile tout autour de nous. Il n’est jamais trop tard pour être confirmé.

Réconciliation

Chacun d’entre nous fait l’expérience du péché : il nous éloigne de Dieu et de nos frères, il laisse en nous une trace. Nous sommes appelés à la conversion du cœur, au repentir. Dieu est fidèle, il est miséricordieux, il n’attend qu’un signe pour nous donner son pardon. Par l’humble aveu de nos fautes, nous nous mettons en situation de recevoir ce pardon. Tout baptisé peut aller voir son aumônier et lui demander le pardon du Seigneur pour retrouver la paix intérieure.

Mariage

L’union pour la vie d’un homme et d’une femme est toute une aventure. Il y a aussi un sacrement pour cela, par lequel Dieu donne sa grâce à ceux qui s’unissent. N’hésitez pas à rencontrer votre aumônier, il saura vous guider et vous accompagner.

Onction des malades

La maladie a aussi son sacrement. Par une onction d’huile des malades, l’Eglise toute entière recommande à Dieu celui qui souffre pour qu’il le soulage et le sauve. Force du chrétien dans la maladie, le sacrement lui permet de vivre ce temps de faiblesse pour une plus grande union à Dieu qui sauve et une plus grande proximité à tous les hommes qui souffrent. Associé au sacrement de pénitence et à l’eucharistie, le sacrement des malades accompagne aussi ceux qui se préparent à mourir en chrétiens. Dans les hôpitaux militaires, des aumôniers sont disponibles pour accompagner les malades.