Soutenez-nous !

 

Denier Toussaint 2019 extérieur

L'Eglise et l'arme nucléaire - Réflexions de Mgr Antoine de Romanet

nuclear threat

La Vie des Diocèses - émission de KTO du 24 juin 2019

    Homélie de Mgr Antoine de Romanet à l'Ecole militaire - 06/01/2020

    Messe 6 janvier Ecole militaire

    Cette messe qui nous réunit, autour de cette année Jeanne d’Arc, est une occasion privilégiée pour prier pour la France, pour remettre en nos cœurs cet Essentiel qui nous engendre et qui nous guide.

    Cet Essentiel qui nous engendre nous a été déployé dans la première lecture que nous avons entendue : Dieu n’a pas choisi ce qui est puissant aux yeux des hommes, mais ce qui est « faible » et « méprisé », pour lui apporter le salut.

    Lire la suite

    Imprimer E-mail

    Lettre de sainte Jeanne d'Arc

    C'était exceptionnel ! une lettre signée de la main de sainte Jeanne d'Arc a été exposée lors d'une messe célébrée dans la chapelle de l'École militaire, lundi 6 janvier 2020, à l'occasion du centenaire de sa canonisation. 

    Imprimer E-mail

    2020 : 2 raisons d’emporter Jeanne d’Arc avec nous

    jeanne darc recoupée

    A l’occasion de l’ouverture du centenaire de la canonisation de Jeanne d’Arc, l’aumônerie de l’Ecole militaire à Paris a organisé le 6 janvier 2020, un colloque sur le sujet “Jeanne d’Arc vue à travers ses procès”.

    Nous vous proposons de découvrir un extrait de l'intervention du P. Benoîst Galvan, aumônier en chef adjoint Terre :

    Lire la suite

    Imprimer E-mail

    Message du Pape François pour la célébration de la 63ème journée mondiale de la paix – 01/01/2020

    Colombe libre de droits

    LA PAIX, UN CHEMIN D’ESPÉRANCE : DIALOGUE, RÉCONCILIATION ET CONVERSION ÉCOLOGIQUE

    1.       La paix, chemin d’espérance face aux obstacles et aux épreuves

    La paix est un bien précieux, objet de notre espérance auquel aspire toute l’humanité. Espérer la paix est un comportement humain qui renferme une tension existentielle ; c’est pourquoi même un présent parfois pénible « peut être vécu et accepté s'il conduit vers un terme et si nous pouvons être sûrs de ce terme, si ce terme est si grand qu'il peut justifier les efforts du chemin »[1]. De cette façon, l’espérance est la vertu qui nous met en chemin, qui nous donne des ailes pour aller de l’avant, même quand les obstacles semblent insurmontables.

    Lire la suite

    Imprimer E-mail

    Expliquer la laïcité française : une pédagogie par l'exemple de la laïcité militaire

    Laïcité

    A l’occasion des 114 ans de la loi sur la Laïcité, la ministre des Armées Florence Parly, a souhaité rappeler à tous l’importance de cette loi, fondement de notre République en l’axant vers le milieu militaire.

    Découvrez le livret « Expliquer la laïcité française :  une pédagogie par l’exemple de la « laïcité militaire », réalisé pour cet anniversaire républicain.

    Télécharger le livret

    Imprimer E-mail

    Jeanne d’Arc vue à travers ses procès

    colloque jeanne dArc2

    2020 marque le centenaire de la canonisation de sainte Jeanne d’Arc. À cette occasion, l’aumônerie de l’École militaire et l’Association Universelle des Amis de Jeanne d’Arc vous invitent à vivre une journée unique tournée vers cette femme, le 6 janvier 2020, à Paris.

    Lire la suite

    Imprimer E-mail

    PMI 2020

    À vos agendas : rdv les 15, 16 et 17 mai pour le PMI 2020 Soyez prêts ça s'annonce mémorable ! Et c'est dès maintenant qu'il faut bloquer la date !

    Imprimer E-mail

    Message du saint Père à Nagasaki le 24 novembre 2019

    Pape françois en Papamobile en Corée

    Chers frères et sœurs, ce lieu nous rend davantage conscients de la souffrance et de l'horreur que nous les êtres humains nous sommes capables de nous infliger. La croix bombardée et la statue de Notre-Dame, récemment découvertes dans la cathédrale de Nagasaki, nous rappellent une fois de plus l'horreur indescriptible vécue dans leur propre chair par les victimes et leurs familles.

    Lire la suite

    Imprimer E-mail

    Le pape à Nagasaki et Hiroshima : un discernement prophétique des signes des temps – Mgr Antoine de Romanet - 26/11/2019

    Tour de Babel

    Le cri prophétique que vient de lancer le Saint-Père dans son message du 24 novembre sur les armes nucléaires nous offre un discernement providentiel des signes des temps, avec en toile de fond Hiroshima et Nagasaki, la souffrance et l'horreur indescriptible des victimes et de leurs familles.

    Au commencement, « Dieu vit tout ce qu'il avait fait, c'était très bon » (Genèse 1,31). Mais par sa désobéissance, « voilà que l'homme est devenu l'un de nous, pour connaître le bien et le mal » (Genèse 3,22). Caïn et Abel illustrent l'intensité du combat spirituel. Le Seigneur met Caïn en garde : « Le péché n'est-il pas à la porte, une bête tapie qui te convoite, pourras-tu le dominer ? » (Genèse 4, 7). Peu après, « Caïn se jeta sur son frère Abel et le tua. Le Seigneur dit à Caïn : « Où est ton frère Abel ? ». Il répondit : « Je ne sais pas. Suis-je le gardien de mon frère ? » (Genèse 4,8-9).

    Lire la suite

    Imprimer E-mail

    L'EGLISE ET L'ARME NUCLÉAIRE

    Pape françois en Papamobile en Corée

    Message du saint Père à Nagasaki - 24/11/19

     

    Pope Francis in March 2013

    Message du saint Père à Hiroshima - 24/11/2019

     

    Antoine de Romanet 6

    Face au nucléaire, entrer dans une dynamique de fraternité - Entretien de Mgr Antoine de Romanet à Vatican News - 23/11/2019

     

    Antoine de Romanet 6 retouché

    L'Eglise et l'arme nucléaire - Conférence de Mgr Antoine de Romanet - 06/12/2018

    Voir l'intégralité de la conférence en vidéo

     

    nuclear threat

    L'Eglise et l'arme nucléaire - Synthèse de Mgr Antoine de Romanet - Mars 2019

     

    SNLE NG

    « Ayons une approche qui intègre les réalités militaires et politiques » - Interview de Mgr Antoine de Romanet dans Le Monde - 23/11/2019

     

    Antoine de Romanet de dos

     « L'humanité prend conscience de l'unité de son destin » - Interview de Mgr Antoine de Romanet dans Le Figaro - 25/11/2019

     

    Antoine de Romanet 7

    « Au Japon, le pape lance un appel prophétique » - Interview de Mgr Antoine de Romanet pour La Vie – 26/11/2019

     

    Antoine de Romanet 5 retouché

    L'Eglise et l'arme nucléaire - Interview de Mgr Antoine de Romanet dans Famille Chrétienne - 21/11/2019

     

    snle

    Au Japon, le Pape redira "non" aux armes nucléaires - Prise de parole de Mgr Antoine de Romanet dans La Croix - 22/11/2019

    Imprimer E-mail

    Plus d'articles...

    Saint du Jour

    Nominis

    22 janvier 2020

    Tous les saints du jour
    • Saint Vincent - Diacre de Saragosse, martyr à Valence (✝ 304)
      (avec son frère saint Oronce et saint Victor)La vie du patron des vignerons s'est tellement améliorée au cours des temps qu'il est difficile de démêler l'histoire de la légende. Trois faits sont historiques: il était diacre; il sut dominer les plus cruels supplices et, malgré ses souffrances, il chantait, riait et répondait avec humour aux humeurs de son tortionnaire, au point que saint Augustin dira de lui: "A travers cette ténacité, on discerne la puissance de Dieu." "Vincent, diacre de Saragosse, fut mis à mort à Valence (Espagne) avec son évêque Valère en 304 ou 305, après avoir subi la torture. Comme Laurent de Rome, Vincent offre le modèle accompli du service dans l'Église: ministre de l'évêque pour l'offrande du sacrifice et le gouvernement de la communauté, le diacre doit l'accompagner aussi à l'heure suprême du témoignage. Son culte, très répandu dans les pays de vignobles, le fut également à Viviers, où la Cathédrale lui fut dédiée dès le VIe siècle. Vincent signifie 'vainqueur', et la liturgie joue volontiers sur le sens de son nom." (Saint Vincent, diacre et martyr - Titulaire de la cathédrale et patron du diocèse - Église catholique en Ardèche) "Au cours des années 304 et 305, plus d'un millier de chrétiens périront en Espagne sous la torture. Le martyre de Vincent a été rapporté très tôt par le poète Prudence (348-v.415) dans son ouvrage 'La couronne des martyrs'. Son culte s'étendait à la totalité de l'empire romain dès l'époque de saint Augustin (354-430). L'iconographie le représente, en habit de diacre portant l'évangéliaire (proclamé par lui au cours de la messe) et la palme du martyre. Il est encadré de deux ceps de vigne portant des grappes de raisins." (paroisse Saint-Vincent en Narbonnais - Prières à Saint Vincent - Chanson des vignerons pour la fête - site des catholiques de l'Aude)Quant à l'origine de son patronage des vignerons, plusieurs hypothèses sont envisagées.Avec saint Oronce, il fait partie des saints du diocèse de Gap et d'Embrun.Mémoire de saint Vincent, diacre de Sarragosse et martyr. Dans la persécution de Dioclétien, en 304, avec son évêque saint Valère, il fut conduit à Valence, et là, après avoir subi la prison, la faim, le chevalet, des plaques brûlantes, il s'envola au ciel, vainqueur, pour recevoir la couronne du martyre.

    Les lectures du jour

    Messe

    (c) Association Épiscopale Liturgique pour les pays francophones - 2020
    • Première lecture : « David triompha du Philistin avec une fronde et un caillou » (1 S 17, 32-33.37.40-51)

      Lecture du premier livre de Samuel

      En ces jours-là,
      le Philistin Goliath venait tous les jours défier l’armée d’Israël.
          David dit à Saül :
      « Que personne ne perde courage à cause de ce Philistin.
      Moi, ton serviteur, j’irai me battre avec lui. »
          Saül répondit à David :
      « Tu ne peux pas marcher contre ce Philistin pour lutter avec lui,
      car tu n’es qu’un enfant,
      et lui, c’est un homme de guerre depuis sa jeunesse. »
          David insista :
      « Le Seigneur, qui m’a délivré des griffes du lion et de l’ours,
      me délivrera des mains de ce Philistin. »
      Alors Saül lui dit :
      « Va, et que le Seigneur soit avec toi ! »
          David prit en main son bâton,
      il se choisit dans le torrent cinq cailloux bien lisses
      et les mit dans son sac de berger, dans une poche ;
      puis, la fronde à la main, il s’avança vers le Philistin.
          Le Philistin se mit en marche
      et, précédé de son porte-bouclier, approcha de David.
          Lorsqu’il le vit, il le regarda avec mépris
      car c’était un jeune garçon ; il était roux et de belle apparence.
          Le Philistin lui dit :
      « Suis-je donc un chien,
      pour que tu viennes contre moi avec un bâton ? »
      Puis il le maudit en invoquant ses dieux.
          Il dit à David :
      « Viens vers moi,
      que je te donne en pâture
      aux oiseaux du ciel et aux bêtes sauvages ! »
          David lui répondit :
      « Tu viens contre moi
      avec épée, lance et javelot,
      mais moi, je viens contre toi
      avec le nom du Seigneur des armées,
      le Dieu des troupes d’Israël que tu as défié.
          Aujourd’hui le Seigneur va te livrer entre mes mains,
      je vais t’abattre, te trancher la tête,
      donner aujourd’hui même les cadavres de l’armée philistine
      aux oiseaux du ciel et aux bêtes de la terre.
      Toute la terre saura qu’il y a un Dieu pour Israël,
          et tous ces gens rassemblés sauront que le Seigneur
      ne donne la victoire ni par l’épée ni par la lance,
      mais que le Seigneur est maître du combat,
      et qu’il vous livre entre nos mains. »
          Goliath s’était dressé, s’était mis en marche
      et s’approchait à la rencontre de David.
      Celui-ci s’élança et courut vers les lignes des ennemis
      à la rencontre du Philistin.
          Il plongea la main dans son sac,
      et en retira un caillou qu’il lança avec sa fronde.
      Il atteignit le Philistin au front,
      le caillou s’y enfonça,
      et Goliath tomba face contre terre.
          Ainsi David triompha du Philistin avec une fronde et un caillou :
      quand il frappa le Philistin et le mit à mort,
      il n’avait pas d’épée à la main.
          Mais David courut ;
      arrivé près du Philistin, il lui prit son épée, qu’il tira du fourreau,
      et le tua en lui coupant la tête.
      Quand les Philistins virent que leur héros était mort,
      ils prirent la fuite.

                  – Parole du Seigneur.

    • Psaume (Ps 143 (144), 1, 2, 9-10)

      Refrain psalmique : (Ps 143, 1a)

      Béni soit le Seigneur, mon rocher !

      Béni soit le Seigneur, mon rocher !
      Il exerce mes mains pour le combat,
      il m’entraîne à la bataille.

      Il est mon allié, ma forteresse,
      ma citadelle, celui qui me libère ;
      il est le bouclier qui m’abrite,
      il me donne pouvoir sur mon peuple.

      Pour toi, je chanterai un chant nouveau,
      pour toi, je jouerai sur la harpe à dix cordes,
      pour toi qui donnes aux rois la victoire
      et sauves de l’épée meurtrière David, ton serviteur.

    • Évangile : « Est-il permis, le jour du sabbat, de sauver une vie ou de tuer ? » (Mc 3, 1-6)

      Acclamation : (cf. Mt 4, 23)

      Alléluia. Alléluia.
      Jésus proclamait l’Évangile du Royaume
      et guérissait toute infirmité dans le peuple.
      Alléluia.

      Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

      En ce temps-là,
          Jésus entra dans une synagogue ;
      il y avait là un homme dont la main était atrophiée.
          On observait Jésus pour voir s’il le guérirait le jour du sabbat.
      C’était afin de pouvoir l’accuser.
          Il dit à l’homme qui avait la main atrophiée :
      « Lève-toi, viens au milieu. »
          Et s’adressant aux autres :
      « Est-il permis, le jour du sabbat,
      de faire le bien ou de faire le mal ?
      de sauver une vie ou de tuer ? »
      Mais eux se taisaient.
          Alors, promenant sur eux un regard de colère,
      navré de l’endurcissement de leurs cœurs,
      il dit à l’homme :
      « Étends la main. »
      Il l’étendit, et sa main redevint normale.

          Une fois sortis, les pharisiens se réunirent en conseil
      avec les partisans d’Hérode
      contre Jésus, pour voir comment le faire périr.

                  – Acclamons la Parole de Dieu.