Soutenez-nous !

 

Denier Toussaint 2019 extérieur

L'Eglise et l'arme nucléaire - Réflexions de Mgr Antoine de Romanet

nuclear threat

La Vie des Diocèses - émission de KTO du 24 juin 2019

    La gloire des autels pour le saint-cyrien Charles de Foucauld

    Capture_décran_2020-06-01_à_14.32.03.png

    Sur Aleteia, l’aumônier du Prytanée national militaire de La Flèche rend hommage au « grand ancien » Charles de Foucauld. Le premier saint-cyrien porté sur les autels en incarnant l’idéal de l’officier par son engagement dans la voie la plus radicale du sacrifice et du renoncement… Là fût son singulier « panache », mûri mystérieusement dans le terreau nourricier de la culture saint-cyrienne et militaire.

    Lire la suite

    Imprimer E-mail

    Ste Jeanne d'Arc - Homélie de Mgr Antoine de Romanet

    Messe 6 janvier Ecole militaire

    À l'occasion de la fête de Sainte Jeanne d'Arc, nous vous proposons de lire ou relire cette homélie de Mgr Antoine de Romanet du 6 janvier 2020 à l'occasion du centenaire de la canonisation de cette femme hors du commun.

    Cette messe qui nous réunit, autour de cette année Jeanne d’Arc, est une occasion privilégiée pour prier pour la France, pour remettre en nos cœurs cet Essentiel qui nous engendre et qui nous guide.

    Lire la suite

    Imprimer E-mail

    Connaissez-vous les aumôniers de gendarmerie ?

    Miniature gendarmes player

    Les élèves de la 19ème promotion de l'école de gendarmerie de Dijon ont rejoint le terrain plus rapidement que prévu en raison de la crise sanitaire. Peu de temps avant le confinement et le début de leur nouvelle mission de gendarmes, ils ont reçu leur képi que l'aumônier Roland a béni. Focus sur la mission d'un aumônier auprès des élèves gendarmes.

    Imprimer E-mail

    Kolwezi - grand portrait du Père Yannick Lallemand

    lallemand.jpg

    Photo : Gilbert Painblanc

    PORTRAIT - Chaque 19 mai, le père Yannick Lallemand se souvient de l’opération «Bonite» sur Kolwezi auprès des légionnaires du 2e REP, dans l’ex-Zaïre, aujourd’hui République démocratique du Congo. Le «padre», qui a participé à plusieurs opérations marquantes des dernières décennies, a fait ses adieux aux armes en 2018.

    Lire la suite

    Imprimer E-mail

    "Celui qui m'aime sera aimé de mon Père"

     A_DE_ROMANET_4.jpg

    Le Pèlerinage Militaire International devait s'achever ce dimanche 17 mai. Mais la crise sanitaire ne nous permet pas de nous réunir physiquement à Lourdes. Nous vous proposons donc de partager ensemble à distance cette méditation de Mgr Antoine de Romanet sur l'Amour. Pour voir la vidéo, cliquer ici

    Imprimer E-mail

    PMI - méditons ensemble les mystères glorieux

    Capture_décran_2020-05-15_à_19.09.51.png

    Le Pèlerinage Militaire International devait s'achever ce dimanche 17 mai. La crise sanitaire ne nous a pas permis de nous réunir physiquement à Lourdes, mais nous vous proposons de nous unir par la prière avec ce chapelet animé par le P. Pierre FRESSON, vicaire général du Diocèse aux Armées. Pour voir la vidéo, cliquer ici

    Imprimer E-mail

    PMI - méditons ensemble les mystères joyeux

    Capture_décran_2020-05-15_à_17.41.07.png

    Le Pèlerinage Militaire International devait se dérouler du 15 au 17 mai 2020. La crise sanitaire ne nous permet pas de nous réunir physiquement à Lourdes, mais nous vous proposons de nous unir par la prière avec ce chapelet animé par le chanoine Jean-Marc Fournier, directeur du PMI.

    Imprimer E-mail

    PMI reporté - interview de Mgr Antoine de Romanet

    2019_TNIM_054_A_008_003.jpg

    Reportée au mois de mai 2021 en raison de la crise sanitaire, la 62ème édition du Pèlerinage Militaire International devait se tenir les 15, 16 et 17 mai 2020. Pour Mgr Antoine de Romanet, "Cette année sans PMI creuse en nous la vive conscience de l’importance de ces trois jours" qui offrent au militaire de "se ressourcer pour persévérer dans ces exigeantes missions" du métier des armes. "Leurs rôles : maitriser la puissance pour contenir la violence ; être au service des plus pauvres et de plus faibles ; lutter contre toute tentative d’oppression ou de domination", affirme dans cette interview le président du PMI.

    Lire la suite

    Imprimer E-mail

    Remise de La Croix du PMI au P. Fournier

     Capture_décran_2020-05-14_à_12.02.43.png

    Au cours d'une brève cérémonie le dimanche 10 mai 2020, Mgr Antoine de Romanet, Évêque aux Armées Françaises et président du Pèlerinage Militaire International, a rendu hommage à l'engagement du P. Arnault Berrone, directeur du PMI de 2015 à 2020. Il a remis symboliquement La Croix du PMI au chanoine Jean-Marc Fournier, nouveau directeur du PMI.

    À découvrir ici

    Imprimer E-mail

    "Marcher sur deux jambes" - lettre de Monseigneur de Romanet

    Mgr de Romanet

    Madame, Monsieur, Chers amis,

    Nous sommes en pleine crise du Covid-19. Ebranlés depuis la mi-mars par des mesures de confinement aussi essentielles qu'éprouvantes, nous mesurons la vulnérabilité personnelle et communautaire. Toutes les grandes questions de la vie et de la mort, de notre rapport à la nature et au monde, de la solidarité et de la fraternité...

    Lire la suite

    Imprimer E-mail

    Plus d'articles...

    Saint du Jour

    Nominis

    3 juin 2020

    Tous les saints du jour
    • Saint Kevin - Abbé de Glendalough (✝ 618)
      Kelvin, Kelvyn ou CaoimhínChez les irlandais, il ne le cède en popularité qu'à saint Patrick. Il fonda dans un site admirable le célèbre monastère de Glendalough, près de Dublin. Ceux qui s'y rendaient sept fois en pèlerinage gagnaient autant d'indulgences que s'ils faisaient le pèlerinage des sept basiliques romaines. En anglais:- Paroisse Saint-Kevin de Glendalough, archidiocèse de Dublin- Site de la commune de Glendalough, Monastic CityÀ Glendalough en Irlande, l'an 622, saint Kévin ou Coemgen, abbé, qui fonda un monastère, où il fut le père et le chef d'un grand nombre de moines.
    • Saints Martyrs de l'Ouganda - Charles Lwanga et ses 21 compagnons (✝ 1886)
      Charles Lwanga, mort le 3 Juin 1886 Laïc - Converti par les Pères Blancs, Charles Lwanga, serviteur du roi Mwanga d'Ouganda, fut baptisé en novembre 1885 et brûlé vif au mois de juin de l'année suivante, à Namuyongo.voir aussi saint Charles Lwanda. Martyr du Groupe des 22 martyrs de l'Ouganda Les martyrs (+1885, +1886, +1887) - les 22 martyrs de l'Ouganda. Martyrs de la persécution du roi Mwanga de 1885 à 1887 durant laquelle périrent une centaine de jeunes chrétiens, catholiques et anglicans. A cause de la prière et de la chasteté, ils périrent dans d'atroces supplices, dont celui du feu. Marchant à la mort Kizito (13 ans) demandait à son aîné, Charles Lwanga: «Donne-moi la main: j'aurai moins peur». Tous les deux ont été proclamés patrons de la jeunesse africaine. Un autre, arrivant au lieu du supplice, déclara : «C'est ici que nous verrons Jésus!».- Béatifiés par la brève de Benoît XV le 6 juin 1920 (en italien), canonisés par Paul VI, le 18 octobre 1964 à Rome.- Album de la canonisation des 22 martyrs de l'Ouganda le 18 octobre 1964 - site des Pères Blancs.- Lors de son voyage apostolique en Afrique, devant une foule immense, le Pape François a honoré les martyrs de l'Ouganda, 28 novembre 2015.Mémoire des saints Charles Lwanga et ses douze compagnons: les saints Mbaga Tuzindé, Bruno Serunkerma, Jacques Buzabaliawo, Kizito, Ambroise Kibuka, Mgagga, Gyavira, Achille Kiwanuka, Adolphe Ludigo Mkasa, Mukasa Kiriwawanvu, Anatole Kiriggwajjo; Luc Banabakintu, martyrs en Ouganda l'an 1886. Âgés entre quatorze et trente ans, ils faisaient partie du groupe des pages ou de la garde du roi Mwanga. Néophytes et fermement attachés à la foi catholique, ils refusèrent de se soumettre aux désirs impurs du roi et furent soit égorgés par l'épée, soit jetés au feu sur la colline Nemugongo. Avec eux sont commémorés neuf autres: les saints Joseph Mukasa Balikuddembe, Denis Sebuggwawo, André Kaggwa, Pontien Ngondwe, Athanase Bazzekuketta, Gonzague Gonza, Matthias Kalemba, Noé Mawaggali, Jean-Marie Muzei. qui subirent le martyre dans la même persécution, à des jours différents, entre 1885 et 1889.

    Les lectures du jour

    Messe

    (c) Association Épiscopale Liturgique pour les pays francophones - 2020
    • Première lecture : « Ravive le don gratuit de Dieu, ce don qui est en toi depuis que je t’ai imposé les mains » (2 Tm 1, 1-3.6-12)

      Lecture de la deuxième lettre de saint Paul apôtre à Timothée

      Paul, apôtre du Christ Jésus
      par la volonté de Dieu,
      selon la promesse de la vie
      que nous avons dans le Christ Jésus,
          à Timothée,
      mon enfant bien-aimé.
      À toi, la grâce, la miséricorde et la paix
      de la part de Dieu le Père
      et du Christ Jésus notre Seigneur.
          Je suis plein de gratitude envers Dieu,
      à qui je rends un culte avec une conscience pure,
      à la suite de mes ancêtres,
      je lui rends grâce en me souvenant continuellement de toi dans mes prières,
      nuit et jour.
          Voilà pourquoi, je te le rappelle, ravive le don gratuit de Dieu,
      ce don qui est en toi depuis que je t’ai imposé les mains.
          Car ce n’est pas un esprit de peur que Dieu nous a donné,
      mais un esprit de force, d’amour et de pondération.
          N’aie pas honte de rendre témoignage à notre Seigneur,
      et n’aie pas honte de moi, qui suis son prisonnier ;
      mais, avec la force de Dieu, prends ta part des souffrances
      liées à l’annonce de l’Évangile.
          Car Dieu nous a sauvés,
      il nous a appelés à une vocation sainte,
      non pas à cause de nos propres actes,
      mais à cause de son projet à lui et de sa grâce.
      Cette grâce nous avait été donnée dans le Christ Jésus
      avant tous les siècles,
          et maintenant elle est devenue visible,
      car notre Sauveur, le Christ Jésus, s’est manifesté :
      il a détruit la mort,
      et il a fait resplendir la vie et l’immortalité
      par l’annonce de l’Évangile,
          pour lequel j’ai reçu la charge
      de messager, d’apôtre et d’enseignant.
          Et c’est pour cette raison que je souffre ainsi ;
      mais je n’en ai pas honte,
      car je sais en qui j’ai cru,
      et j’ai la conviction qu’il est assez puissant
      pour sauvegarder, jusqu’au jour de sa venue,
      le dépôt de la foi qu’il m’a confié.

                  – Parole du Seigneur.

    • Psaume (Ps 122 (123), 1-2ab, 2cdef)

      Refrain psalmique : (Ps 122, 1a)

      Vers toi, Seigneur, j’ai les yeux levés.

      Vers toi j’ai les yeux levés,
      vers toi qui es au ciel,
      comme les yeux de l’esclave
      vers la main de son maître.

      Comme les yeux de la servante
      vers la main de sa maîtresse,
      nos yeux, levés vers le Seigneur notre Dieu,
      attendent sa pitié.

    • Évangile : « Il n’est pas le Dieu des morts, mais des vivants » (Mc 12, 18-27)

      Acclamation : (cf. Jn 11, 25a-26)

      Alléluia. Alléluia.
      Moi, je suis la résurrection et la vie, dit le Seigneur.
      Celui qui croit en moi ne mourra jamais.
      Alléluia.

      Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

      En ce temps-là,
          des sadducéens
      – ceux qui affirment qu’il n’y a pas de résurrection –
      vinrent trouver Jésus.
      Ils l’interrogeaient :
          « Maître, Moïse nous a prescrit :
      Si un homme a un frère qui meurt
      en laissant une femme, mais aucun enfant,
      il doit épouser la veuve
      pour susciter une descendance à son frère.

          Il y avait sept frères ;
      le premier se maria,
      et mourut sans laisser de descendance.
          Le deuxième épousa la veuve,
      et mourut sans laisser de descendance.
      Le troisième pareillement.
          Et aucun des sept ne laissa de descendance.
      Et en dernier, après eux tous, la femme mourut aussi.
          À la résurrection, quand ils ressusciteront,
      duquel d’entre eux sera-t-elle l’épouse,
      puisque les sept l’ont eue pour épouse ? »
          Jésus leur dit :
      « N’êtes-vous pas en train de vous égarer,
      en méconnaissant les Écritures et la puissance de Dieu ?
          Lorsqu’on ressuscite d’entre les morts,
      on ne prend ni femme ni mari,
      mais on est comme les anges dans les cieux.
          Et sur le fait que les morts ressuscitent,
      n’avez-vous pas lu dans le livre de Moïse,
      au récit du buisson ardent,
      comment Dieu lui a dit :
      Moi, je suis le Dieu d’Abraham,
      le Dieu d’Isaac,
      le Dieu de Jacob ?

          Il n’est pas le Dieu des morts, mais des vivants.
      Vous vous égarez complètement. »

                  – Acclamons la Parole de Dieu.