Don pour le projet de la direction diocésaine

img project direction diocesaine

La Vie des Diocèses - émission de KTO du 24 juin 2019

Père POUCHARD Jules, aumônier des Fusiliers Marins

Pouchard-Jules-PortraitLe P. Jules POUCHARD est né le 14 février 1879 à Bais (Ille et Vilaine). Il deviendra « l’aumônier du 1er Régiment de Fusiliers Marins »

Jules POUCHARD, prêtre du diocèse de Rennes, après ses études au grand séminaire, enseigna à Bordeaux et fut précepteur à Paris (précepteur des enfants du Prince et de la Princesse de Bourbon-Parme).

En août 1914 est créée la Brigade des Fusiliers marins : 2 régiments et une section de mitrailleuse soit 6000 hommes environ.

Le P. Jules POUCHARD devient aumônier volontaire du 1er régiment de Fusiliers Marins.

En décembre 1915 la Brigade est dissoute.   En décembre 1915 il est alors nommé aumônier des Canonniers Marins puis du bataillon des Fusiliers marins.

Durant ces années de guerre il prend part à la bataille des Flandres (Gand, Dixmude, Steentracte, Nieuport) ; il sera à Verdun de février à juin 1916, puis dans la Somme ; en 1917 il est au Chemin des Dames ; en 1918 il se retrouve en Argonne, à Montdidier, au Chemin des Dames. A partir de 1919 il est l’aumônier de la Mission navale de Syrie.

 

Les citations et décorations :

  1. Ordre de l’Armée, 1er février 1915 : « Resté seul aumônier de la brigade, a toujours montré le plus grand courage et le plus grand dévouement à secourir les blessés jusque sous le feu de l’ennemi »
  2. Chevalier de la Légion d’Honneur le 17 décembre 1915 : « aumônier du 1er régiment de fusiliers-marins pendant toute la campagne ; a fait preuve dans l’accomplissement de son ministère, d’un dévouement, d’une activité, d’un mépris du danger qui ont été, pour les hommes, un précieux réconfort. Cité à l’ordre de l’armée pour sa conduite pendant la journée du 17 décembre 1914 »
  3. Ordre des canonniers-marins, 4 octobre 1917 : « N’a cessé de faire preuve du plus bel esprit de devoir dans l’exercice de ses fonctions, séjournant toujours au milieu des unités les plus exposées, notamment à Verdun de février à juin 1916, sur la Somme de juillet à décembre 1916, en Champagne d’avril à juin 1917, en Belgique de juillet à octobre 1917 »
  4. 4.Chevalier de l’ordre de la Couronne de Belgique, 1919
  5. 5.Croix de guerre belge, 1919
  6. 6.Officier de la Légion d’Honneur, 30 avril 1920

Abbé Jules POUCHARD 

Plus tard il est aumônier sur la « Jeanne d’Arc » où il achève en 1924 sa carrière d’aumônier de la Marine.

En 1926 il créé, à Rouen, l’Amicale des Fusiliers Marins.

En 1930 il devient aumônier de l’hôpital militaire Bégin à St Mandé (94).

Durant la seconde guerre mondiale il est en Bretagne ; et entre en Résistance. Revenu pour quelques semaines à Paris en janvier 1944 il est arrêté par la Gestapo à la fin du mois ; il est libéré quelques jours plus tard mais décède le 7 février 1944 à St Mandé.

Imprimer E-mail