Soutenez-nous !

 

Denier Toussaint 2019 extérieur

L'Eglise et l'arme nucléaire - Réflexions de Mgr Antoine de Romanet

nuclear threat

La Vie des Diocèses - émission de KTO du 24 juin 2019

  • Les actu
  • Relique de Saint François de Laval (1623-1708) confiée à la garde de l’aumônerie du Prytanée de La Flèche

Relique de Saint François de Laval (1623-1708) confiée à la garde de l’aumônerie du Prytanée de La Flèche

saint françois de lavalLe Pape François a donné à l’Église universelle plusieurs nouveaux saints en ce mois d’avril 2014 et pas seulement saints Jean XXIII et Jean-Paul II même si leur canonisation a donné lieu à Rome à une cérémonie grandiose et retransmise dans le monde entier. En effet, le jeudi 3 avril, plus discrètement, le Pape signait le décret de canonisation de deux Français, François de Laval (1623-1708) et Marie de l’Incarnation (1599-1672), qui ont eu en commun d’avoir contribué à l’évangélisation du continent nord américain. Il se trouve que saint François de Laval est lié à histoire de l’une de nos institutions militaires puisqu’il fut dix ans au collège royal de La Flèche devenu Prytanée militaire depuis l’Empire. Il n’est d’ailleurs pas le seul ancien élève de cette école, confiée aux pères Jésuites par Henri IV, à recevoir les honneurs des autels : les saints martyrs jésuites Isaac Jogues, Jean de Brébeuf et Gabriel Lallemant sont passés par là, de même que les bienheureux Julien Maunoir, missionnaire jésuite lui aussi, et Jacques Laigneau de Langellerie guillotiné à Angers en 1794.

Choisi comme vicaire apostolique de Nouvelle France, François de Laval est sacré évêque à Paris dans l’église abbatiale de Saint-Germain-des-Prés le 8 décembre 1658, à l'âge de 35 ans. Il arrive à Québec le 16 juin 1659. Le territoire du vicariat apostolique est érigé en diocèse en 1674. Il en demeure le premier évêque, puis après onze ans à la tête du nouveau diocèse, il démissionne en 1685. Il obtiendra du roi Louis XIV la permission de se retirer à Québec « pour y achever de finir mes jours, écrit-il, en repos et avoir la consolation de mourir dans le sein de mon Église ». Tout en se consacrant à la prière, il aidera le nouvel évêque et le remplacera lors de ses absences en France. Il meurt le 6 mai 1708, à l’âge de 85 ans. Il a été proclamé bienheureux par le pape Jean-Paul II le 22 juin 1980 et canonisé par le pape François le 3 avril 2014.

Dès la canonisation du mois dernier, Mgr Robert Poinard, vicaire général aux armées, est intervenu personnellement auprès du cardinal-archevêque de Québec, Mgr Gérald-Cyprien Lacroix, primat du Canada, pour obtenir qu’une relique du nouveau saint soit donnée au diocèse aux armées françaises et confiée à la garde de l’aumônerie du Prytanée de La Flèche : cette relique vient de nous parvenir aujourd’hui (voir photo). Il s’agit d’un petit ossement  du corps de saint François de Laval qui sera prochainement remis à l’aumônier du Prytanée national de la Flèche pour y être conservé et proposé à la vénération des fidèles.

Imprimer E-mail