Soutenez-nous !

 

Denier Toussaint 2019 extérieur

L'Eglise et l'arme nucléaire - Réflexions de Mgr Antoine de Romanet

nuclear threat

La Vie des Diocèses - émission de KTO du 24 juin 2019

    L'Eglise et l'arme nucléaire - Conférence de Mgr Antoine de Romanet

    Antoine de Romanet 6 retouché

    Mgr Antoine de ROMANET

    Evêque aux Armées françaises

    IXèmes assises nationales de la recherche stratégique

    Amphi Foch – Ecole Militaire - 6 décembre 2018

    La guerre est la pire réalité que puisse connaitre l’humanité. Elle est volonté de puissance, domination, orgueil, égoïsme, mépris du frère, mépris de la vie. Nous sommes en communion totale avec Haïm Korsia, « grand témoin » de ce matin à mes côtés, sur cet interdit fondamental : « tu ne commettras pas de meurtre ».

    Redisons-nous très simplement quelques éléments de fond :

    Les militaires détestent la guerre. Parce que c’est eux qui la font ils savent ce qu’elle est.

    La force est là pour désamorcer la violence, les armes n’ont jamais rien réglé.

    Lire la suite

    Imprimer E-mail

    L'Eglise et l'arme nucléaire - Synthèse de Mgr Antoine de Romanet

    nuclear threat

    L’arme nucléaire en 2019 :

    évolutions stratégiques, militaires, diplomatiques,

    juridiques et morales.

    Quelle parole pour l’Église catholique aujourd’hui ?

     

    SYNTHÈSE EN 24 POINTS

     

    « Si vous mettez l’arme nucléaire hors-la-loi,

     seuls les hors-la-loi utiliseront l’arme nucléaire »

     

    • Avec la mise en œuvre de l’énergie atomique sous forme d’armes de guerre, l’humanité est entrée dans un « nouvel âge », terrifiant : désormais l’homme a pénétré l’intime de la matière/masse/énergie et tient entre ses mains la capacité de décider de la « fin du monde ».
    • Il faut un important investissement personnel pour sortir de tensions clivantes entre les « pour » et les « contre » le nucléaire militaire: le sujet n’est ni d’être « pour » ni d’être « contre », mais de partir du réel pour tenter d’avancer concrètement vers un monde de justice, de confiance et de paix. Le coeur du sujet est que la rationalité de la dissuasion tient au fait qu’elle « contient » la violence, au double sens du terme, c’est-à-dire qu’elle est cette stratégie qui intériorise une violence absolue pour la limiter absolument, c’est-à-dire pour en interdire l’emploi. La question du nucléaire a tout à gagner à être intégrée dans une approche structurée, transversale et globale prenant en compte la complexité et la volatilité des réalités géopolitiques contemporaines.

    Lire la suite

    Imprimer E-mail

    Lettre de Mgr Antoine de Romanet, Évêque aux Armées (octobre 2019)

    61 PMI Messe dinitiation chrétienne Antoine Langlois 68

    Depuis deux ans, je suis plongé au coeur d'un diocèse tout entier mobilisé au côté de nos soldats. Au quotidien, nos aumôniers accompagnent ces femmes et ces hommes qui engagent leur vie au service de notre paix, de notre sécurité, de notre liberté...

    UN MONDE PLUS QUE JAMAIS INCERTAIN ET INSTABLE

    Nous découvrons chaque jour la partie émergée d'un iceberg de tensions, de rapports de force entre des pays et des continents qui ne portent pas les mêmes systèmes de valeurs ni les mêmes visions du monde. Qu'il s'agisse des grands accords stratégiques de contrôle des armements remis en cause, des périls identifiés dans l'espace, de la course effrénée à l'avance technologique dans la cyber-défense où menaces et contre-menaces se font face en une inquiétante dialectique...

    Lire la suite

    Imprimer E-mail

    Des nouvelles des séminaristes

    ordination Maxime et Romain Fdsq 96

    En créant les« diocèses aux Armées» en 1986, le Pape Jean-Paul II a ouvert la possibilité pour les aumôneries militaires de former des séminaristes, puis après leur ordination de les «incardiner». Mgr. Le Gal fut le premier à envoyer en formation dans le cadre de séminaires diocésains.

    Lire la suite

    Imprimer E-mail

    Messe des Ailes brisées

    Connaissez-vous la messe pour l'association des Ailes brisées ? Elle a été célébrée par Mgr Antoine de Romanet, évêque aux Armées françaises, samedi 12 octobre 2019, en la cathédrale des Invalides. Cette messe pour le monde de l'aviation civile et militaire existe depuis 70 ans.

     

    Imprimer E-mail

    Guyane : Chemins de foi en Amazonie - Documentaire KTO

    Au cœur du « Paradis infernal » de la Guyane, l’aumônier militaire Marie-Andrée porte la présence du Christ auprès des soldats du 9eme régiment d’infanterie de marine, qui traquent les orpailleurs illégaux ravageant la forêt et le fleuve. Un beau témoignage sur l’évangélisation dans le respect des cultures locales. Documentaire coproduit par KTO et Parce Que Prod, réalisé par Matthieu Saintenac.

    Imprimer E-mail

    Prière du para - Fête de la Saint Michel au 3e RPIMa

    Messe pour la saint Michel au 3e régiment parachutiste d'infanterie de marine, à la cathédrale de Carcassonne. A l’issue de la célébration, les parachutistes ont entonné la "prière du para". Un texte écrit par le lieutenant Zirnheld, parachutiste de la France Libre, tué au combat en 1942.

    Imprimer E-mail

    Interview du P. Bertrand Lorentz, aumônier militaire

    "Saint Michel est un modèle de vaillance, d'audace, il terrasse l'ennemi et combat le mal... C'est une belle image pour le parachutiste qui descend du ciel, qui part au combat, qui est soldat de la paix..." Découvrez l'intégralité de l'interview du P. Bertrand Lorentz, aumônier militaire en cliquant ici :

    Imprimer E-mail

    Plus d'articles...

    Saint du Jour

    Nominis

    2 juillet 2020

    Tous les saints du jour
    • Bienheureuse Eugénie Joubert - religieuse (✝ 1904)
      Religieuse de la Sainte-Famille du Sacré Cœur. Eugénie Joubert est née et a été baptisée à Yssingeaux, non loin de Notre Dame du Puy, le 11 février 1876. Elle entra dans la vie religieuse à 19 ans. Elle prononça ses vœux le 8 décembre 1897. L'Obéissance lui confie les enfants; ses préférés sont les plus pauvres. Elle meurt à Liège (Belgique) à l'âge de 28 ans, en réputation de sainteté, le 2 juillet 1904. Le Pape Jean-Paul II la proclama 'Bienheureuse' le 20 novembre 1994. Illustration, site internet du diocèse du Puy À Liège en Belgique, l'an 1904, la bienheureuse Eugénie Joubert, vierge de la Congrégation de la Sainte-Famille du Sacré-Cœur. Envoyée comme catéchiste à Aubervilliers, elle se dépensa sans compter, avec entrain et gaieté, pour les enfants les plus pauvres. Atteinte de tuberculose, elle suivit avec amour le Christ souffrant.
    • Saint Martinien - Martyrisé au Ier siècle (I siècle)
      Il aurait été le geôlier de saint Pierre. Avec son compagnon Processus, il n'hésita pas à donner sa vie au Christ qu'il avait découvert grâce à son prisonnier. C'est pourquoi le pape Pascal 1er fit transporter leurs cendres dans la basilique Saint Pierre de Rome où elles sont toujours. Un tableau de Jean Valentin dit aussi Valentin de Boulogne représentant le Martyre de Saint Procès et Saint Martinien, 1629, se trouve à la Pinacothèque, salle XII, musée du Vatican.À Rome au cimetière de Damase, au second mille de la voie Aurélienne, les saints Procès et Martinien, martyrs.

    Les lectures du jour

    Messe

    (c) Association Épiscopale Liturgique pour les pays francophones - 2020
    • Première lecture : « Va, tu seras prophète pour mon peuple » (Am 7, 10-17)

      Lecture du livre du prophète Amos

      En ces jours-là,
          Amazias, le prêtre de Béthel,
      envoya dire à Jéroboam, roi d’Israël :
      « Amos prêche la révolte contre toi,
      en plein royaume d’Israël ;
      le pays ne peut plus supporter tous ses discours,
          car voici ce que dit Amos :
      “Le roi Jéroboam périra par l’épée,
      et Israël sera déporté loin de sa terre.” »
          Puis Amazias dit à Amos :
      « Toi, le voyant, va-t’en d’ici,
      fuis au pays de Juda ;
      c’est là-bas que tu pourras gagner ta vie
      en faisant ton métier de prophète.
          Mais ici, à Béthel, arrête de prophétiser ;
      car c’est un sanctuaire royal,
      un temple du royaume. »

          Amos répondit à Amazias :
      « Je n’étais pas prophète ni fils de prophète ;
      j’étais bouvier, et je soignais les sycomores.
          Mais le Seigneur m’a saisi quand j’étais derrière le troupeau,
      et c’est lui qui m’a dit :
      “Va, tu seras prophète pour mon peuple Israël.”
          Écoute maintenant la parole du Seigneur,
      toi qui me dis :
      “Ne prophétise pas contre Israël,
      ne parle pas contre la maison d’Isaac.”
          Eh bien, voici ce que le Seigneur a dit :
      Ta femme devra se prostituer en pleine ville,
      tes fils et tes filles tomberont par l’épée,
      la terre qui t’appartient sera partagée au cordeau,
      toi, tu mourras sur une terre impure,
      et Israël sera déporté loin de sa terre. »

                  – Parole du Seigneur.

    • Psaume (Ps 18b (19), 8, 9, 10, 11)

      Refrain psalmique : (Ps 18b, 10cd)

      Les décisions du Seigneur sont justes
      et vraiment équitables.

      La loi du Seigneur est parfaite,
      qui redonne vie ;
      la charte du Seigneur est sûre,
      qui rend sages les simples.

      Les préceptes du Seigneur sont droits,
      ils réjouissent le cœur ;
      le commandement du Seigneur est limpide,
      il clarifie le regard.

      La crainte qu’il inspire est pure,
      elle est là pour toujours ;
      les décisions du Seigneur sont justes
      et vraiment équitables :

      plus désirables que l’or,
      qu’une masse d’or fin,
      plus savoureuses que le miel
      qui coule des rayons.

    • Évangile : « Les foules rendirent gloire à Dieu qui a donné un tel pouvoir aux hommes » (Mt 9, 1-8)

      Acclamation : (cf. 2 Co 5, 19)

      Alléluia. Alléluia.
      Dans le Christ, Dieu réconciliait le monde avec lui :
      il a mis dans notre bouche la parole de la réconciliation.
      Alléluia.

      Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

          En ce temps-là,
          Jésus monta en barque, refit la traversée,
      et alla dans sa ville de Capharnaüm.
          Et voici qu’on lui présenta un paralysé,
      couché sur une civière.
      Voyant leur foi,
      Jésus dit au paralysé :
      « Confiance, mon enfant,
      tes péchés sont pardonnés. »
          Et voici que certains parmi les scribes se disaient :
      « Celui-là blasphème. »
          Mais Jésus, connaissant leurs pensées, demanda :
      « Pourquoi avez-vous des pensées mauvaises ?
          En effet, qu’est-ce qui est le plus facile ?
      Dire : “Tes péchés sont pardonnés”,
      ou bien dire : “Lève-toi et marche” ?
          Eh bien ! pour que vous sachiez que le Fils de l’homme
      a le pouvoir, sur la terre, de pardonner les péchés…
      – Jésus s’adressa alors au paralysé –
      lève-toi, prends ta civière,
      et rentre dans ta maison. »
          Il se leva et rentra dans sa maison.
          Voyant cela, les foules furent saisies de crainte,
      et rendirent gloire à Dieu
      qui a donné un tel pouvoir aux hommes.

                  – Acclamons la Parole de Dieu.