Centenaire 14-18 : fait religieux et foi chrétienne dans la Grande Guerre

            bandeau 1914-1918         

voeux 2017

 L'évêque aux armées
et les aumôniers militaires

vous souhaitent
une belle et sainte année 2017

SAINTE GENEVIÈVE (26 novembre)

ste genevievePatronne de la Gendarmerie

Sainte Geneviève (420-502 ?) est née à Nanterre. Toute jeune encore, elle fut remarquée par saint Germain d'Auxerre qui se rendait en Angleterre. Jeune fille, elle se consacra à Dieu par un vœu de virginité et vint habiter Paris où elle mena une vie religieuse non cloîtrée comme c'était la coutume en son temps.

Elle menait une vie ascétique et de prière; elle était très attachée au culte des saints, notamment Denis, en honneur duquel elle fit construire une église, et Martin au tombeau duquel elle accomplit un pèlerinage.
Sainte Geneviève se révéla pleine de force d'âme, d'espérance et de sens pratique en plusieurs circonstances tragiques où les parisiens cédaient à la panique et au désespoir: en 451, Attila menaçant la ville, Geneviève, par son calme, sa confiance en Dieu et sa détermination, sut organiser la résistance et la ville fut sauvée. En 470, la ville était assiégée et ses habitants menacés de famine. Geneviève décida d'une expédition par la Seine jusque dans l'Aube, pour organiser le ravitaillement et, une fois encore, Paris fut libéré

Thaumaturge et attentive de toutes manières à soulager les misères des pauvres, Geneviève fut très vite l'objet d'une dévotion populaire après sa mort. Clovis qui l'avait en grande estime fit bâtir une église qui devint l'abbatiale Sainte Geneviève. Une autre église construite à côté au VXIème siècle, Saint Etienne du Mont, abrite aujourd'hui encore les reliques de Geneviève.
Femme forte, paisible et de grande autorité, femme qui sut rétablir l'ordre et la paix de la cité au cours des pires épreuves, Geneviève reste un repère et un exemple pour tous les gendarmes dans leur labeur, en même temps qu'elle intercède pour eux.

Par décret en date du 18 mai 1962, le bienheureux pape Jean XXIII a solennellement désigné sainte Geneviève comme patronne de la Gendarmerie, dont il avait pu apprécier les engagements et le sens du service comme nonce apostolique à Paris, peu auparavant.

SAINTE GENEVIÈVE (26 novembre) : Au calendrier de l'Eglise, la fête de sainte Geneviève figure au 3 janvier qui correspond à la date de sa mort, c'est-à-dire de sa naissance au ciel. Cependant, cette date n'étant pas favorable au rassemblement des gendarmes requis par cette célébration, elle est célébrée par la gendarmerie au 26 novembre, qui correspond à la fête de Sainte Geneviève des Ardents, institué par le pape Innocent II pour le diocèse de Paris en l'honneur des miracles de guérison de la peste opérés à l'invocation de la suite en cette ville en l'an 1130. La gendarmerie étant une unité dont les origines sont liées à l'histoire de la ville de Paris, cette date paraît particulièrement bien convenir.

ImprimerE-mail

Saint du Jour

Nominis

Tous les saints du jour
  • Saint Ildefonse de Tolède - Evêque de Tolède (✝ 669)
    Ildefonse ou Alphonse.  Neveu de saint Eugène de Tolède, il étudia à Séville ayant pour maître saint Isidore. Moine, il devint abbé de Tagli, sur le Tage. Archevêque de Tolède en 657, il uniformisa les liturgies espagnoles. Pami les nombreux ouvrages qu'il écrivit, il composa un traité pour défendre la virginité perpétuelle de la Très sainte Mère de Dieu. <- Saint Ildefonse, évêque de Tolède. Initiale d’un recueil bénédictin d’Alspach du XIIe siècle. Colmar, bibliothèque Municipale. À Tolède en Espagne, vers 607, saint Ildefonse, évêque. Moine et supérieur de son couvent, il fut élu évêque et écrivit de nombreux ouvrages dans un style très élégant et honora la bienheureuse Marie Mère de Dieu et toujours Vierge avec un admirable zèle de dévotion.

Les lectures du jour

AELF

Flux RSS de la messe du jour - Calendrier liturgique catholique romain
  • 1ère lecture : « Il s’est offert une seule fois pour enlever les péchés de la multitude ; il apparaîtra une seconde fois, pour le salut de ceux qui l’attendent » (He 9, 15.24-28)

    Lecture de la lettre aux Hébreux

    Frères,
    le Christ est le médiateur d’une alliance nouvelle,
    d’un testament nouveau :
    puisque sa mort a permis le rachat
    des transgressions commises sous le premier Testament,
    ceux qui sont appelés
    peuvent recevoir...

  • Psaume : (97 (98), 1, 2-3ab, 3cd-4, 5-6)

    R/

    Chantez au Seigneur un chant nouveau,
    car il a fait des merveilles.

    Chantez au Seigneur un chant nouveau,
    car il a fait des merveilles ;
    par son bras très saint, par sa main puissante,
    il s’est assuré la victoire.


    Le Seigneur a fait connaître sa victoire
    et révélé sa justice aux nations ;
    il s’est rappelé sa fidélité, son...

  • Evangile : « C’en est fini de Satan » (Mc 3, 22-30)

    Évangile de Jésus Christ selon saint Marc


    Acclamation :

    Alléluia. Alléluia. Notre Sauveur, le Christ Jésus, a détruit la mort ; il a fait resplendir la vie par l’Évangile. Alléluia.

    (2 Tm 1, 10)

    En ce temps-là,

    les scribes, qui étaient descendus de Jérusalem, disaient :
    « Ce Jésus est possédé par Béelzéboul ;
    c’est par le chef des démons
    qu’il expulse les démons. »
    Les appelant près de lui,
    Jésus leur dit en parabole :
    « Comment Satan peut-il...