Soutenez-nous !

 

Denier Toussaint 2019 extérieur

L'Eglise et l'arme nucléaire - Réflexions de Mgr Antoine de Romanet

nuclear threat

La Vie des Diocèses - émission de KTO du 24 juin 2019

  • diocese
  • L’aumônier militaire au Levant : un allié précieux en cette situation de crise

L’aumônier militaire au Levant : un allié précieux en cette situation de crise

2020 ajod 092 a 001 001 article pleine colonne

L’aumônier militaire Jean-Charles présent sur la base aérienne projetée (BAP) en Jordanie depuis fin novembre 2019 invite ceux qui le souhaitent à profiter de ces circonstances exceptionnelles pour réfléchir aux questions qui les préoccupent. Il est en effet important pour les militaires projetés loin de leurs familles de rester en liens avec les éléments qui font leur vie au quotidien en métropole malgré les événements.  

« Mon objectif est d’offrir à chacun la possibilité de s’extraire de l’immédiateté du quotidien opérationnel et de trouver une cohérence personnelle. » explique l’aumônier tout naturellement. « Ainsi, le militaire conserve une certaine sérénité malgré les circonstances et peut soutenir sa famille ». Cela est primordial pour maintenir le moral et la motivation. En effet, « habituellement, le cercle familial joue le rôle de base arrière pour les militaires projetés en opération. Aujourd’hui nous connaissons une situation inversée. » 

La situation en France et dans le monde suscitant des interrogations légitimes, il se qualifie « d’oreille attentive de la BAP » alors que les attentes à son égard sont plus nombreuses qu’habituellement. « Etant de tout grade ou d’aucun grade et n’ayant pas de rattachement opérationnel, fonctionnel ou hiérarchique, mon statut me confère une liberté de parole et surtout d’action ». Il lui octroie aussi l’opportunité de se rendre disponible partout où le besoin s’en ressent et d’exercer pleinement son rôle de conseiller au commandement et d’apporter la touche humaine qui caractérise sa mission. 

Comme il ne veut négliger personne, et constatant que venir à sa rencontre n’est pas forcément spontané, il va au contact du personnel au sein des unités. « Se réunir autour d’un café est un rituel propice à l’ouverture des échanges. », indique-t-il, tout en respectant les mesures de distance sociale ou les gestes barrières. 

Alors qu’il hésitait entre devenir militaire ou prêtre, l’aumônier Jean-Charles est finalement devenu les deux. Il fait d’ailleurs le parallèle entre son expérience et ce que vivent ses frères d’arme : « nombre de militaires disent que s’ils sont présents sur un théâtre d’opération, c’est pour leur famille. La France, ce sont nos familles qui la composent. Les sacrifices faits par les uns ou les autres, le combat mené ici, le sont pour les Français, au premier rang desquels se trouvent nos familles ».

Accompagnant les militaires au combat et partageant la vie en garnison, les aumôniers militaires occupent une place singulière et reconnue parmi les acteurs qui œuvrent quotidiennement à la condition du personnel de la défense et de leurs familles. Directement rattachés au commandement, ils assurent le conseil au commandement et le soutien moral et cultuel des militaires et de leurs familles 

La France reste engagée au sein de la coalition contre Daech sur plusieurs volets : permanence d’une frégate en Méditerranée orientale, missions aériennes des Rafale stationnés sur la BAP et aux EAU, renforcés occasionnellement d’autres moyens, officiers insérés au sein de l’état-major OIR.

 

Cet article provient de :
Sources : Ministère des Armées
Droits : EMA
Direction : DICOD

Imprimer E-mail

Saint du Jour

Nominis

2 juillet 2020

Tous les saints du jour
  • Bienheureuse Eugénie Joubert - religieuse (✝ 1904)
    Religieuse de la Sainte-Famille du Sacré Cœur. Eugénie Joubert est née et a été baptisée à Yssingeaux, non loin de Notre Dame du Puy, le 11 février 1876. Elle entra dans la vie religieuse à 19 ans. Elle prononça ses vœux le 8 décembre 1897. L'Obéissance lui confie les enfants; ses préférés sont les plus pauvres. Elle meurt à Liège (Belgique) à l'âge de 28 ans, en réputation de sainteté, le 2 juillet 1904. Le Pape Jean-Paul II la proclama 'Bienheureuse' le 20 novembre 1994. Illustration, site internet du diocèse du Puy À Liège en Belgique, l'an 1904, la bienheureuse Eugénie Joubert, vierge de la Congrégation de la Sainte-Famille du Sacré-Cœur. Envoyée comme catéchiste à Aubervilliers, elle se dépensa sans compter, avec entrain et gaieté, pour les enfants les plus pauvres. Atteinte de tuberculose, elle suivit avec amour le Christ souffrant.
  • Saint Martinien - Martyrisé au Ier siècle (I siècle)
    Il aurait été le geôlier de saint Pierre. Avec son compagnon Processus, il n'hésita pas à donner sa vie au Christ qu'il avait découvert grâce à son prisonnier. C'est pourquoi le pape Pascal 1er fit transporter leurs cendres dans la basilique Saint Pierre de Rome où elles sont toujours. Un tableau de Jean Valentin dit aussi Valentin de Boulogne représentant le Martyre de Saint Procès et Saint Martinien, 1629, se trouve à la Pinacothèque, salle XII, musée du Vatican.À Rome au cimetière de Damase, au second mille de la voie Aurélienne, les saints Procès et Martinien, martyrs.

Les lectures du jour

Messe

(c) Association Épiscopale Liturgique pour les pays francophones - 2020
  • Première lecture : « Va, tu seras prophète pour mon peuple » (Am 7, 10-17)

    Lecture du livre du prophète Amos

    En ces jours-là,
        Amazias, le prêtre de Béthel,
    envoya dire à Jéroboam, roi d’Israël :
    « Amos prêche la révolte contre toi,
    en plein royaume d’Israël ;
    le pays ne peut plus supporter tous ses discours,
        car voici ce que dit Amos :
    “Le roi Jéroboam périra par l’épée,
    et Israël sera déporté loin de sa terre.” »
        Puis Amazias dit à Amos :
    « Toi, le voyant, va-t’en d’ici,
    fuis au pays de Juda ;
    c’est là-bas que tu pourras gagner ta vie
    en faisant ton métier de prophète.
        Mais ici, à Béthel, arrête de prophétiser ;
    car c’est un sanctuaire royal,
    un temple du royaume. »

        Amos répondit à Amazias :
    « Je n’étais pas prophète ni fils de prophète ;
    j’étais bouvier, et je soignais les sycomores.
        Mais le Seigneur m’a saisi quand j’étais derrière le troupeau,
    et c’est lui qui m’a dit :
    “Va, tu seras prophète pour mon peuple Israël.”
        Écoute maintenant la parole du Seigneur,
    toi qui me dis :
    “Ne prophétise pas contre Israël,
    ne parle pas contre la maison d’Isaac.”
        Eh bien, voici ce que le Seigneur a dit :
    Ta femme devra se prostituer en pleine ville,
    tes fils et tes filles tomberont par l’épée,
    la terre qui t’appartient sera partagée au cordeau,
    toi, tu mourras sur une terre impure,
    et Israël sera déporté loin de sa terre. »

                – Parole du Seigneur.

  • Psaume (Ps 18b (19), 8, 9, 10, 11)

    Refrain psalmique : (Ps 18b, 10cd)

    Les décisions du Seigneur sont justes
    et vraiment équitables.

    La loi du Seigneur est parfaite,
    qui redonne vie ;
    la charte du Seigneur est sûre,
    qui rend sages les simples.

    Les préceptes du Seigneur sont droits,
    ils réjouissent le cœur ;
    le commandement du Seigneur est limpide,
    il clarifie le regard.

    La crainte qu’il inspire est pure,
    elle est là pour toujours ;
    les décisions du Seigneur sont justes
    et vraiment équitables :

    plus désirables que l’or,
    qu’une masse d’or fin,
    plus savoureuses que le miel
    qui coule des rayons.

  • Évangile : « Les foules rendirent gloire à Dieu qui a donné un tel pouvoir aux hommes » (Mt 9, 1-8)

    Acclamation : (cf. 2 Co 5, 19)

    Alléluia. Alléluia.
    Dans le Christ, Dieu réconciliait le monde avec lui :
    il a mis dans notre bouche la parole de la réconciliation.
    Alléluia.

    Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

        En ce temps-là,
        Jésus monta en barque, refit la traversée,
    et alla dans sa ville de Capharnaüm.
        Et voici qu’on lui présenta un paralysé,
    couché sur une civière.
    Voyant leur foi,
    Jésus dit au paralysé :
    « Confiance, mon enfant,
    tes péchés sont pardonnés. »
        Et voici que certains parmi les scribes se disaient :
    « Celui-là blasphème. »
        Mais Jésus, connaissant leurs pensées, demanda :
    « Pourquoi avez-vous des pensées mauvaises ?
        En effet, qu’est-ce qui est le plus facile ?
    Dire : “Tes péchés sont pardonnés”,
    ou bien dire : “Lève-toi et marche” ?
        Eh bien ! pour que vous sachiez que le Fils de l’homme
    a le pouvoir, sur la terre, de pardonner les péchés…
    – Jésus s’adressa alors au paralysé –
    lève-toi, prends ta civière,
    et rentre dans ta maison. »
        Il se leva et rentra dans sa maison.
        Voyant cela, les foules furent saisies de crainte,
    et rendirent gloire à Dieu
    qui a donné un tel pouvoir aux hommes.

                – Acclamons la Parole de Dieu.