Soutenez-nous !

 

Denier Toussaint 2019 extérieur

L'Eglise et l'arme nucléaire - Réflexions de Mgr Antoine de Romanet

nuclear threat

La Vie des Diocèses - émission de KTO du 24 juin 2019

  • diocese
  • A CŒUR OUVERT - Ordinations Sacerdotales 2017

A CŒUR OUVERT - Ordinations Sacerdotales 2017

ordinations sacerdotales 2017Samedi 10 juin 2017
15h30
Cathédrale St Louis des Invalides

Inscriptions

A une semaine de leur ordination,
Pierre-Marie Crespin et Damien Haas,
diacres et séminaristes du Diocèse aux Armées
ouvrent leur cœur aux fidèles de la Défense :

Votre état d’esprit à 7 jours des ordinations ?

Pierre-Marie : j’éprouve une grande paix, une joie profonde et en même temps une forme de tension face à la mission qui me dépasse très largement.

Damien : je me sens très paisible, le don de ma vie à l’Eglise s’est fait au moment du diaconat. Aujourd’hui je me sens dans une situation d’attente de ce que Dieu va me donner à vivre.

 

Une phrase d’évangile qui marque cette étape ?

PM : « Qu’il me soit fait selon ta parole » : je reçois ma vocation dans la foi comme Marie, et comme Pierre qui, malgré l’imperfection de sa vie, a continué de suivre et de servir le Christ.

D : « Quand tu étais jeune, tu mettais ta ceinture toi même pour aller là où tu voulais, quand tu seras vieux tu étendras les mains et c’est un autre qui te mettra ta ceinture pour t’emmener là où tu ne voudrais pas aller ». En me jetant dans les bras du Seigneur je sais que c’est lui qui m’envoie en mission. Ce n’est pas moi qui choisis.

 

Une chose qui vous a marqué durant ces années de séminaire ?

PM : La joie de transmettre ma foi, notamment auprès des enfants. Une mission exigeante et très formatrice.

La puissance de la prière et notamment la prière des fidèles pour les prêtres : « La sainteté de vos prêtres dépend de la force de votre prière » disait le curé d’Ars. Je ne suis pas le produit de mon travail et de mes efforts mais de la prière de l’Eglise.

 

D : Les rencontres avec les jeunes que j’ai croisés et accompagnés. Ils m’ont conforté dans ma vocation et m’ont obligé à creuser et purifier ma propre foi.

 

Un message à livrer ?

PM : Ne perdez pas votre espérance, Dieu nous aime et nous sauve. Dans un monde désespérant, les chrétiens doivent être des témoins d’un Christ vivant, par leur joie qui doit être signe et par leur charité.

D : Un merci à tous ceux qui nous ont soutenus matériellement et spirituellement.

Et aux jeunes : Ouvrez vos oreilles et votre cœur, le Seigneur vous appelle. Soyez courageux, répondez à l’appel de Dieu et vous serez heureux.

 

Pourquoi l’aumônerie militaire ?

PM : Ce fut un discernement progressif. Le monde militaire est un monde d’engagement qui a une soif de sens très forte. J’avais le désir d’infuser ce que je vis dans un monde en nécessité spirituelle. J’ai été guidé par de grandes figures comme Ste Thérèse de Lisieux ou Paul Doncoeur. Cet appel a pris consistance pendant huit années et se conforte jour après jour.

D : Issu de la gendarmerie, mes plus belles rencontres se sont faites avec des prêtres aumôniers militaires. Très naturellement c’est vers cet univers des armées que je me suis senti appelé à servir.

ordinations sacerdotales 2017 2
Nous comptons sur vous et votre prière samedi prochain

Mots-clés: diocese, jeune prêtre, ordination

Imprimer E-mail

Saint du Jour

Nominis

27 septembre 2020

Tous les saints du jour Nominis
  • Saint Vincent de Paul - Fondateur de la congrégation de la Mission et des Filles de la Charité (✝ 1660)
    Monsieur Vincent n'oubliera jamais que, quand il était petit, il gardait les porcs dans la campagne landaise. Il en rougissait à l'époque et s'il voulut devenir prêtre, ce fut surtout pour échapper à sa condition paysanne. Plus tard, non seulement il l'assumera, mais il en fera l'un des éléments de sa convivialité avec les pauvres et les humiliés. A 19 ans, c'est chose faite, il monte à Paris parce qu'il ne trouve pas d'établissement qui lui convienne. Le petit pâtre devient curé de Clichy un village des environs de Paris, aumônier de la reine Margot, précepteur dans la grande famille des Gondi. Entre temps, il rencontre Bérulle qui lui fait découvrir ce qu'est la grâce sacerdotale et les devoirs qui s'y rattachent. Il appellera cette rencontre "ma conversion". Il renonce à ses bénéfices, couche sur la paille et ne pense plus qu'à Dieu. Dès lors son poste de précepteur des Gondi lui pèse. Il postule pour une paroisse rurale à Châtillon-les-Dombes et c'est là qu'il retrouve la grande misère spirituelle et physique des campagnes françaises. Sa vocation de champion de la charité s'affermit. Rappelé auprès des Gondi, il accepte et enrichit son expérience comme aumônier des galères dont Monsieur de Gondi est le général. Ami et confident de saint François de Sales, il trouve en lui l'homme de douceur dont Monsieur Vincent a besoin, car son tempérament est celui d'un homme de feu.  Pour les oubliés de la société (malades, galériens, réfugiés, illettrés, enfants trouvés) il fonde successivement les Confréries de Charité, la Congrégation de la Mission (Lazaristes) et avec sainte Louise de Marillac, la Compagnie des Filles de la Charité. Plus que l'importance de ses fondations, c'est son humilité, sa douceur qui frappe désormais ses contemporains. Auprès de lui chacun se sent des envies de devenir saint. Il meurt, assis près du feu, en murmurant le secret de sa vie: "Confiance! Jésus!". - Le Pape François rend hommage à saint Vincent de Paul dans un message adressé aux membres de l'Association internationale des Charités, à l'occasion des 400 ans des premières Confréries de Charité, le 15 mars 2017. (Le Pape encourage une 'culture de la miséricorde' à la suite de saint Vincent de Paul)- Saint Vincent de Paul (1581 - 1660) est un géant de la charité. Sa vie est une synthèse de la prière et de l'action. Elle se résume en un triptyque:+ Une riche spiritualité propre à approfondir notre foi.+ Une vie toute donnée à Dieu et aux pauvres.+ Un amour profond pour le sacerdoce et la mission. Car "l'Amour est inventif jusqu'à l'infini!"(Diocèse d'Aire et Dax - saints et martyrs landais - l'Église dans les Landes)- Saint Vincent de Paul (1581-1660) Monsieur Vincent, géant de la charité, nous échappera toujours et ne se laissera pas appréhender facilement. Mais il nous dit avec son air malicieux de gascon: «le temps change tout». Alors, que nous dit-il, 350 ans après et toujours vivant? Figures de sainteté - site de l'Eglise catholique en France- "A Saintes précisément, il établit aussi la Congrégation de la Mission. De nombreuses lettres qu'il adressa au supérieur de la maison sont conservées : à Louis Thibault, Claude Dufour, Pierre Watebled et surtout Louis Rivet. Elles témoignent du soin extrême que Monsieur Vincent apporte au déroulement des missions dans nos régions charentaises." (diocèse de La Rochelle Saintes - Saint Vincent de Paul)- En 1885, le pape Léon XIII le déclare «patron de toutes les œuvres charitables»... Saint Vincent de Paul (1581-1660)... (diocèse de Paris)-...saint Vincent de Paul devient pour quelques mois curé de Châtillon sur Chalaronne. C'est là qu'il fonde les dames de la Charité, dont le règlement a été conservé dans la chambre qu'il occupait... (Diocèse de Belley-Ars - 2000 ans de vie chrétienne)- Vidéo: le berceau de Saint Vincent de Paul, reportage réalisé par Le Jour du Seigneur dans un village qui porte son nom près de Dax. - A lire: Monsieur Vincent «La vie à sauver», prix 2011 de la Bande Dessinée Chrétienne d'Angoulême.Un internaute brésilien nous suggère de rendre Saint Vincent de Paul patron du football, ce sport étant un maillon important de la socialisation, de la paix et de l'inclusion. Mémoire de saint Vincent de Paul, prêtre. Rempli d'esprit sacerdotal et entièrement donné aux pauvres à Paris, il reconnaissait sur le visage de n'importe quel malheureux la face de son Seigneur ; pour retrouver la forme de l'Église primitive, éduquer le clergé à la sainteté et soulager les pauvres, il fonda la Congrégation de la Mission et, avec l'aide de sainte Louise de Marillac, la Congrégation des Filles de la Charité. Il mourut, épuisé, à Paris en 1660.

Les lectures du jour

Messe

(c) Association Épiscopale Liturgique pour les pays francophones - 2020 AELF
  • Première lecture : « Si le méchant se détourne de sa méchanceté, il sauvera sa vie » (Ez 18, 25-28)

    Lecture du livre du prophète Ézékiel

    Ainsi parle le Seigneur :
        « Vous dites :
    ‘La conduite du Seigneur n’est pas la bonne’.
    Écoutez donc, fils d’Israël :
    est-ce ma conduite qui n’est pas la bonne ?
    N’est-ce pas plutôt la vôtre ?
        Si le juste se détourne de sa justice,
    commet le mal, et meurt dans cet état,
    c’est à cause de son mal qu’il mourra.
        Si le méchant se détourne de sa méchanceté
    pour pratiquer le droit et la justice,
    il sauvera sa vie.
        Il a ouvert les yeux
    et s’est détourné de ses crimes.
    C’est certain, il vivra, il ne mourra pas. »

        – Parole du Seigneur.

  • Psaume (Ps 24 (25), 4-5ab, 6-7, 8-9)

    Refrain psalmique : (Ps 24, 6a)

    Rappelle-toi, Seigneur, ta tendresse.

    Seigneur, enseigne-moi tes voies,
    fais-moi connaître ta route.
    Dirige-moi par ta vérité, enseigne-moi,
    car tu es le Dieu qui me sauve.

    Rappelle-toi, Seigneur, ta tendresse,
    ton amour qui est de toujours.
    Oublie les révoltes, les péchés de ma jeunesse ;
    dans ton amour, ne m’oublie pas.

    Il est droit, il est bon, le Seigneur,
    lui qui montre aux pécheurs le chemin.
    Sa justice dirige les humbles,
    il enseigne aux humbles son chemin.

  • Deuxième lecture : « Ayez en vous les dispositions qui sont dans le Christ Jésus » (Ph 2, 1-11)

    Lecture de la lettre de saint Paul apôtre aux Philippiens

    Frères,
        s’il est vrai que, dans le Christ, on se réconforte les uns les autres,
    si l’on s’encourage avec amour,
    si l’on est en communion dans l’Esprit,
    si l’on a de la tendresse et de la compassion,
        alors, pour que ma joie soit complète,
    ayez les mêmes dispositions,
    le même amour,
    les mêmes sentiments ;
    recherchez l’unité.
        Ne soyez jamais intrigants ni vaniteux,
    mais ayez assez d’humilité
    pour estimer les autres supérieurs à vous-mêmes.
        Que chacun de vous ne soit pas préoccupé de ses propres intérêts ;
    pensez aussi à ceux des autres.

        Ayez en vous les dispositions
    qui sont dans le Christ Jésus :
        ayant la condition de Dieu,
    il ne retint pas jalousement
    le rang qui l’égalait à Dieu.

        Mais il s’est anéanti,
    prenant la condition de serviteur,
    devenant semblable aux hommes.

    Reconnu homme à son aspect,
        il s’est abaissé,
    devenant obéissant jusqu’à la mort,
    et la mort de la croix.

        C’est pourquoi Dieu l’a exalté :
    il l’a doté du Nom
    qui est au-dessus de tout nom,

        afin qu’au nom de Jésus
    tout genou fléchisse
    au ciel, sur terre et aux enfers,

        et que toute langue proclame :
    « Jésus Christ est Seigneur »
    à la gloire de Dieu le Père.

        – Parole du Seigneur.

    Ou bien, lecture brève :

     

    OU LECTURE BREVE