Soutenez-nous !

 

Denier Toussaint 2019 extérieur

L'Eglise et l'arme nucléaire - Réflexions de Mgr Antoine de Romanet

nuclear threat

La Vie des Diocèses - émission de KTO du 24 juin 2019

  • PMI
  • Mgr Ravel invite les internautes à suivre le PMI 2012 en direct sur TV Lourdes

Mgr Ravel invite les internautes à suivre le PMI 2012 en direct sur TV Lourdes

Imprimer E-mail

Saint du Jour

Nominis

7 juillet 2020

Tous les saints du jour
  • Saint Ralph Milner - martyr (✝ 1591)
    Ralph ou Raoul Milner et saint Roger Dickenson, martyrs. Il restait à peine cent mille catholiques en Grande Bretagne quand la reine Élisabeth, fille d'Henri VIII, créa "l'inquisition anglaise". Les catholiques ne pouvaient ni sortir de leurs village ni assister à une messe romaine sans payer une forte amende et, pour les prêtres, sans encourir la peine de mort. Ralph Milner était un laboureur illettré et Roger Dickenson un prêtre. Ralph, arrêté pour avoir entendu la messe, ne pouvait payer l'amende. Il fut jeté en prison et, comme il avait aidé le prêtre, ils furent tous deux pendus côte à côte.Il fait partie des Quarante martyrs d'Angleterre et du Pays de Galles qui ont été canonisés en 1970.- Illustration: à lire (en anglais), Memoirs of Missionary Priests and Other Catholics... Prêtres missionnaires et autres catholiques ayant été martyrisés en Angleterre à cause de leur religion entre 1577 et 1684.À Winchester en Angleterre, l'an 1591, les martyrs Roger Dickinson, prêtre, et Raoul Milner, paysan et père de famille, pauvre et illettré, mais ferme dans la foi. Ils furent arrêtés ensemble, sous la reine Élisabeth Ière, et condamnés aux supplices de la pendaison. On vénère en même temps qu'eux le bienheureux Laurent Humphrey, qui avait embrassé dans sa jeunesse la foi catholique et qui fut pendu au gibet au même lieu, un jour non précisé.
  • Saint Roger Dickenson - et ses compagnons, martyrs en Angleterre (✝ 1591)
    Il restait à peine cent mille catholiques en Grande Bretagne quand la reine Élisabeth, fille d'Henri VIII créa "l'inquisition anglaise". Les catholiques ne pouvaient ni sortir de leurs villages ni assister à une messe romaine sans payer une forte amende et, pour les prêtres, sans encourir la peine de mort. Ralph Milner était un laboureur illettré et Roger Dickenson un prêtre. Ralph, arrêté pour avoir entendu la messe, ne pouvait payer l'amende. Il fut jeté en prison et comme il avait aidé le prêtre, ils furent tous deux pendus côte à côte. - Illustration: à lire (en anglais), Memoirs of Missionary Priests and Other Catholics... Prêtres missionnaires et autres catholiques ayant été martyrisés en Angleterre à cause de leur religion entre 1577 et 1684.À Winchester en Angleterre, l'an 1591, les martyrs Roger Dickinson, prêtre, et Raoul Milner, paysan et père de famille, pauvre et illettré, mais ferme dans la foi. Ils furent arrêtés ensemble, sous la reine Élisabeth Ière, et condamnés aux supplices de la pendaison. On vénère en même temps qu'eux le bienheureux Laurent Humphrey, qui avait embrassé dans sa jeunesse la foi catholique et qui fut pendu au gibet au même lieu, un jour non précisé.

Les lectures du jour

Messe

(c) Association Épiscopale Liturgique pour les pays francophones - 2020
  • Première lecture : « Ils ont semé le vent, ils récolteront la tempête » (Os 8, 4-7.11-13)

    Lecture du livre du prophète Osée

    Ainsi parle le Seigneur :
        Les fils d’Israël ont établi des rois sans me consulter,
    ils ont nommé des princes sans mon accord ;
    avec leur argent et leur or, ils se sont fabriqué des idoles.
    Ils seront anéantis.
        Je le rejette, ton veau, Samarie !
    Ma colère s’est enflammée contre tes enfants.
    Refuseront-ils toujours de retrouver l’innocence ?
        Ce veau est l’œuvre d’Israël,
    un artisan l’a fabriqué,
    ce n’est pas un dieu ;
    ce veau de Samarie sera mis en pièces.
        Ils ont semé le vent,
    ils récolteront la tempête.
    L’épi ne donnera pas de grain ;
    s’il y avait du grain,
    il ne donnerait pas de farine ;
    et, s’il en donnait,
    elle serait dévorée par les étrangers.
        Éphraïm a multiplié les autels pour expier le péché ;
    et ces autels ne lui servent qu’à pécher.
        J’ai beau lui mettre par écrit tous les articles de ma loi,
    il n’y voit qu’une loi étrangère.
        Ils offrent des sacrifices pour me plaire
    et ils en mangent la viande,
    mais le Seigneur n’y prend pas de plaisir.
    Au contraire, il y trouve le rappel de toutes leurs fautes,
    il fait le compte de leurs péchés.
    Qu’ils retournent donc en Égypte !

                – Parole du Seigneur.

  • Psaume (Ps 113b (115), 3-4, 5-6, 7ab.8, 9-10)

    Refrain psalmique : (cf. Ps 113b, 9)

    Peuple de Dieu,
    mets ta foi dans le Seigneur.
    ou : Alléluia !

    Notre Dieu, il est au ciel ;
    tout ce qu’il veut, il le fait.
    Leurs idoles : or et argent,
    ouvrages de mains humaines.

    Elles ont une bouche et ne parlent pas,
    des yeux et ne voient pas,
    des oreilles et n’entendent pas,
    des narines et ne sentent pas.

    Leurs mains ne peuvent toucher,
    leurs pieds ne peuvent marcher,
    Qu’ils deviennent comme elles, tous ceux qui les font,
    ceux qui mettent leur foi en elles.

    Israël, mets ta foi dans le Seigneur :
    le secours, le bouclier, c’est lui !
    Famille d’Aaron, mets ta foi dans le Seigneur :
    le secours, le bouclier, c’est lui !

  • Évangile : « La moisson est abondante, mais les ouvriers sont peu nombreux » (Mt 9, 32-38)

    Acclamation : (Jn 10, 14)

    Alléluia. Alléluia.
    Moi, je suis le bon Pasteur, dit le Seigneur ;
    je connais mes brebis
    et mes brebis me connaissent.
    Alléluia.

    Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

    En ce temps-là,
        voici qu’on présenta à Jésus
    un possédé qui était sourd-muet.
        Lorsque le démon eut été expulsé,
    le sourd-muet se mit à parler.
    Les foules furent dans l’admiration, et elles disaient :
    « Jamais rien de pareil ne s’est vu en Israël ! »
        Mais les pharisiens disaient :
    « C’est par le chef des démons
    qu’il expulse les démons. »

        Jésus parcourait toutes les villes et tous les villages,
    enseignant dans leurs synagogues,
    proclamant l’Évangile du Royaume
    et guérissant toute maladie et toute infirmité.
        Voyant les foules, Jésus fut saisi de compassion envers elles
    parce qu’elles étaient désemparées et abattues
    comme des brebis sans berger.
        Il dit alors à ses disciples :
    « La moisson est abondante,
    mais les ouvriers sont peu nombreux.
        Priez donc le maître de la moisson
    d’envoyer des ouvriers pour sa moisson. »

                – Acclamons la Parole de Dieu.