Centenaire 14-18 : fait religieux et foi chrétienne dans la Grande Guerre

            bandeau 1914-1918         

nomination

mgr antoine de Romanet eveque

  • Participer
  • Circuit sur l'île de MALTE du 06 au 13 juin 2017

Circuit sur l'île de MALTE du 06 au 13 juin 2017

circuit malte 06au13juin2017« Sur les traces de Saint-Paul
& des chevaliers de Malte »

du mardi 06 au mardi 13 juin 2017 (8 jours / 7 nuits)

accompagnement : Mgr Robert POINARD 

Visite du Palais de l’Inquisiteur  , Messe à l’église Saint Laurent,  visite de Victoria principale ville de l’île, basilique de Ta’Pinu, l’Auberge de Castille (jadis les demeures des Chevaliers), du Palais des Grands Maîtres , les temples de Skorba et Ta Hagrat , temps libre au grand marché, etc...

programme complet et tarifs télécharger au format PDF   renseignements complémentaires: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Mots-clés: saint paul, chevaliers de malte, circuit

Imprimer E-mail

Saint du Jour

Nominis

Tous les saints du jour
  • Saint Irénée de Lyon - Evêque et martyr (✝ v. 201)
    Irénée venait d'Asie Mineure comme beaucoup d'autres dans cette vallée du Rhône. Dans sa jeunesse, il avait été disciple de saint Polycarpe de Smyrne qui avait été lui-même un disciple de saint Jean l'Apôtre. C'est peut-être ce qui lui donna le sens aigu de la tradition dans l'Église: transmission d'homme à homme du dépôt de la foi. On le retrouve à Lyon. On ne sait pourquoi, car il ne s'est pas expliqué sur les raisons de son voyage. On ne sait pas non plus comment il échappe à la grande persécution qui décime les Églises de Lyon et de Vienne. Etait-il en mission à Rome comme on l'a dit? En tous cas, il succède à saint Pothin l'évêque de Lyon , mort martyr pendant cette persécution. Il ne cesse de se dépenser au service de la paix des Églises. Un grand danger le préoccupe: les doctrines gnostiques qui se répandent dangereusement. Elles nient l'Incarnation du Fils de Dieu et mettent en péril l'intégrité de la foi. Saint Irénée les étudie très minutieusement, enquête, interroge, lit. Armé par cette connaissance approfondie de l'adversaire, il rédige un important traité "Contre les hérésies" pour réfuter ces doctrines ésotériques. En même temps, il intervient auprès du pape pour l'empêcher d'exclure de la communion de l'Église les communautés qui fêtent Pâques à une autre date que l'Église romaine. Il n'oubliait pas que son nom signifie: "le pacifique". L'intelligence, la charité et le sens de la Tradition apostolique resplendissent dans ses œuvres. Il fut le premier grand théologien de l'Église d'Occident et mourut peut-être martyr. Illustration: église Saint Irénée, Lyon....Selon son enseignement, la foi de l’Église doit être transmise de manière à apparaître telle qu'elle doit être, c'est-à-dire "publique", "unique", "pneumatique", "spirituelle"... (Saint Irénée de Lyon - Benoît XVI - audience du 28 mars 2007)Voir sur le site du musée du diocèse de Lyon:Eusèbe de Césarée... reprend des éléments d’écrits d’Irénée en partie perdus. Il le présente comme 'presbytre de la communauté de Lyon' (paroikia) quand la persécution éclate en 177. Il succède à Pothin l’évêque martyr.Mémoire de saint Irénée, évêque et martyr, vers l’an 200. Comme l’écrit saint Jérôme, il fut, dans sa jeunesse, disciple de saint Polycarpe de Smyrne et conserva fidèlement la mémoire du temps des apôtres. Il était prêtre de Lyon quand il succéda à l’évêque saint Pothin et on pense qu’il a été aussi couronné de la gloire du martyre. Il a exposé sans relâche la Tradition apostolique et publié un ouvrage célèbre en cinq livres contre les hérésies pour défendre la foi catholique. 'Le malade et son entourage dans la Bible' (extraits) - Saint Irénée: «La Gloire de Dieu, c’est que l’homme vive, c’est l’homme debout» - L’aventure du paralytique descendu par le toit (Lc 5, 17-26). «Lève-toi, prends ta civière et marche» (Lc 5, 24). De nombreux saints ont souffert dans leur corps, de nombreux saints ont soulagé les douleurs des hommes... - Le lépreux blasphémateur que saint François soigna d’âme et de corps Rituel du sacrement des malades: Seigneur Jésus, Tu as dit à Tes Apôtres d'imposer les Mains sur les Malades. Que ces pistes de réflexions éclairent ceux qui exercent la profession de kiné!

Les lectures du jour

Messe

(c) Association Épiscopale Liturgique pour les pays francophones - 2017
  • Première lecture : « Abram eut foi dans le Seigneur et le Seigneur estima qu’il était juste » et « le Seigneur conclut une alliance avec lui » (Gn 15, 1-12.17-18a)

    Lecture du livre de la Genèse

        En ces jours-là,
        la parole du Seigneur fut adressée à Abram dans une vision :
    « Ne crains pas, Abram !
    Je suis un bouclier pour toi.
    Ta récompense sera très grande. »
        Abram répondit :
    « Mon Seigneur Dieu, que pourrais-tu donc me donner ?
    Je m’en vais sans enfant,
    et l’héritier de ma maison, c’est Élièzer de Damas. »
        Abram dit encore :
    « Tu ne m’as pas donné de descendance,
    et c’est un de mes serviteurs qui sera mon héritier. »
        Alors cette parole du Seigneur fut adressée à Abram :
    « Ce n’est pas lui qui sera ton héritier,
    mais quelqu’un de ton sang. »
        Puis il le fit sortir et lui dit :
    « Regarde le ciel,
    et compte les étoiles, si tu le peux… »
    Et il déclara :
    « Telle sera ta descendance ! »
        Abram eut foi dans le Seigneur
    et le Seigneur estima qu’il était juste.


        Puis il dit :
    « Je suis le Seigneur,
    qui t’ai fait sortir d’Our en Chaldée
    pour te donner ce pays en héritage. »
        Abram répondit :
    « Seigneur mon Dieu, comment vais-je savoir
    que je l’ai en héritage ? »
        Le Seigneur lui dit :
    « Prends-moi une génisse de trois ans,
    une chèvre de trois ans,
    un bélier de trois ans,
    une tourterelle et une jeune colombe. »
        Abram prit tous ces animaux,
    les partagea en deux,
    et plaça chaque moitié en face de l’autre ;
    mais il ne partagea pas les oiseaux.
        Comme les rapaces descendaient sur les cadavres,
    Abram les chassa.
        Au coucher du soleil,
    un sommeil mystérieux tomba sur Abram,
    une sombre et profonde frayeur tomba sur lui.
        Après le coucher du soleil, il y eut des ténèbres épaisses.
    Alors un brasier fumant et une torche enflammée
    passèrent entre les morceaux d’animaux.
        Ce jour-là, le Seigneur conclut une alliance avec Abram
    en ces termes :
    « À ta descendance
    je donne le pays que voici,
    depuis le Torrent d'Égypte
    jusqu'au Grand Fleuve, l'Euphrate. »


                – Parole du Seigneur.

  • Psaume (Ps 104 (105), 1-2, 3-4, 6-7, 8-9)

    Refrain psalmique : (Ps 104, 8a)

    Le Seigneur s’est toujours souvenu de son alliance.
    ou : 
    Alléluia !

    Rendez grâce au Seigneur, proclamez son nom,
    annoncez parmi les peuples ses hauts faits ;
    chantez et jouez pour lui,
    redites sans fin ses merveilles.

     

    Glorifiez-vous de son nom très saint :
    joie pour les cœurs qui cherchent Dieu !
    Cherchez le Seigneur et sa puissance,
    recherchez sans trêve sa face.

     

    Vous, la race d’Abraham son serviteur,
    les fils de Jacob, qu’il a choisis,
    le Seigneur, c’est lui notre Dieu :
    ses jugements font loi pour l’univers.

     

    Il s’est toujours souvenu de son alliance,
    parole édictée pour mille générations :
    promesse faite à Abraham,
    garantie par serment à Isaac.

  • Évangile : « C’est à leurs fruits que vous les reconnaîtrez » (Mt 7, 15-20)

    Acclamation : (Jn 15, 4a.5b)

    Alléluia. Alléluia.
    Demeurez en moi, comme moi en vous, dit le Seigneur ;
    celui qui demeure en moi porte beaucoup de fruit.
    Alléluia.

    Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

    En ce temps-là,
    Jésus disait à ses disciples :
        « Méfiez-vous des faux prophètes
    qui viennent à vous déguisés en brebis,
    alors qu’au-dedans ce sont des loups voraces.
        C’est à leurs fruits que vous les reconnaîtrez.
    Va-t-on cueillir du raisin sur des épines,
    ou des figues sur des chardons ?
        C’est ainsi que tout arbre bon donne de beaux fruits,
    et que l’arbre qui pourrit donne des fruits mauvais.
        Un arbre bon ne peut pas donner des fruits mauvais,
    ni un arbre qui pourrit donner de beaux fruits.
        Tout arbre qui ne donne pas de beaux fruits
    est coupé et jeté au feu.
        Donc, c’est à leurs fruits que vous les reconnaîtrez. »


                – Acclamons la Parole de Dieu.