Soutenez-nous !

 

Denier Toussaint 2019 extérieur

L'Eglise et l'arme nucléaire - Réflexions de Mgr Antoine de Romanet

nuclear threat

La Vie des Diocèses - émission de KTO du 24 juin 2019

  • Prieuré de Dinard

Centre du Prieuré de Dinard

dinard plaquette
Légué au Diocèse aux Armées en 1979, le Prieuré de Dinard accueille en priorité les aumôniers militaires en retraite ou en activité, ainsi que les ressortissants du Ministère des Armées et leur famille. Centre de repos et de ressourcement, cette bâtisse du XIVe, est ouverte toute l’année pour des séjours de toutes durées, en nuit simple, demi-pension ou pension complète.

• 19 chambres au confort moderne
• dont 4 familiales et 1 pour personne à mobilité réduite
• 39 places 
• 2 salles de conférence 
• 1 salle à manger de 70 places 
• 1 coin détente 
• parking privé
• Prix sur demande

Télécharger la plaquette complète en PDF

Réservation : Tel : 02 99 46 10 95
Adresse mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Accès Centre du Prieuré Rue des Chevaliers de Montfort 35800 Dinard
Train : Gare de St Malo puis au choix :
Bus de Mer : Cie Corsaire Bus routier Ligne 16 : Arrêt : Plage du Prieuré

Imprimer E-mail

Saint du Jour

Nominis

13 juillet 2020

Tous les saints du jour
  • Saint Henri II - Empereur germanique (✝ 1024)
    Il était le fils du duc de Bavière et, en raison de la mort prématurée de son parent Otton III, il fut couronné empereur germanique. Comme tel, il régna sur l'Allemagne, l'Autriche, la Suisse, les Pays-Bas et l'Italie du Nord. Il épousa sainte Cunégonde de Luxembourg que nous fêtons le 3 mars. Elle ne pouvait avoir d'enfants. Henri refusa de la répudier, fait inouï à cette époque et dans une société où la stérilité, surtout dans la noblesse, était une cause ordinaire de répudiation.L'une de ses deux préoccupations majeures fut l'unité du Saint Empire romain germanique pour laquelle il dut beaucoup guerroyer. L'autre fut de réformer les habitudes de la Papauté, avec l'aide du roi de France, Robert le Pieux, en un siècle qui vit quatorze papes sur vingt-huit, être élus sous la seule influence des reines et des femmes.Dans le même temps, il renforça l'influence de l'Eglise sur la société, fonda l'évêché de Bamberg et, oblat bénédictin, il soutint la réforme entreprise par les moines de Cluny.Privé d'héritier, il institua le Christ comme son légataire de ses biens. A sa mort, sainte Cunégonde se retira à l'abbaye de Kaffungen qu'elle avait fondée.Mémoire de saint Henri, empereur des Romains (romain-germanique), il garda, rapporte-t-on, avec sa femme sainte Cunégonde, une continence totale, œuvra à la réforme de l'Église et à sa propagation, conduisit le futur saint Étienne, roi des Hongrois, à accueillir la foi du Christ avec presque tout son peuple, mourut à Grona et fut inhumé, selon son désir, à Bamberg en Franconie, l'an 1024.