Les Services du PMI

PENDANT LE P.M.I., VOUS POUVEZ RENCONTRER : 

L'ÉQUIPE TECHNIQUE

Composée d'une trentaine de sous-officiers bénévoles, l'équipe technique se dépense jour et nuit pendant le pèlerinage pour assurer le soutien technique des cérémonies afin de mettre en valeur le message pastoral. Elle crée et met en place les éclairages, la sonorisation, les décorations.. Toujours au service de la liturgie préparée par les responsables des cérémonies. Des projecteurs lumières en supplément de ceux existant à la basilique Saint Pie X, des ensembles de sonorisation et de vidéo en collaboration avec les Sanctuaires, les entreprises de location et l'ECPAD, des dizaines de banderoles, autant de drapeaux que de pays présents, les sièges pour les musiques, les moyens de sécurité pour les installations… sont déployés sur plusieurs sites à la fois. L'installation et le démontage de ces moyens se font surtout la nuit. Des hommes et des femmes, qui s'activent pendant que les pèlerins se rassemblent pour prier mais qui vivent cependant pleinement le pèlerinage en se réservant chaque jour, en équipe, des moments de prière. 

Responsable : CNE Gilles LETOUMELIN 

 

Le Service d'Encadrement du PMI (SE-PMI)

Commandé par un officier de gendarmerie, il est composé de 250 militaires issus de 6 pays : France, Allemagne, Autriche, Croatie, Espagne et Italie.
Le « service d'encadrement du PMI » (SE-PMI) existe, en sa configuration actuelle, depuis 2006.

Le SE-PMI a pour mission mission de sécuriser les cérémonies internationales du pèlerinage militaire de Lourdes qui rassemble entre 13000 à 15000 pèlerins militaires, mais également il assure la gestion des milliers de pèlerins extérieurs au PMI qui assistent aux diverses cérémonies.
Les militaires du SE-PMI sont chargés de contrôler strictement les accès des cérémonies, de canaliser les pèlerins, de favoriser leur placement dans les zones qui leur sont dévolues, de permettre le passage aisé des divers acteurs des cérémonies, d'organiser l'arrivée en ordre des drapeaux et leurs gardes ainsi que des musiques nationales, de permettre l'accès des secours ou l'évacuation des malades, de détecter tout perturbateur potentiel et d'empêcher tout débordement ou atteinte à l'intégrité physique des pèlerins. Ils concentre également leurs efforts sur une gestion permanente et sécurisée des diverses autorités civiles, religieuses et militaires présentes aux cérémonies dont la plupart des chefs d'état-major des pays présents. En cette période de Vigipirate Rouge et d'état d'urgence, son action est d'autant plus primordiale que ces missions sont assurées avec toute la rigueur et l'efficacité militaire nécessaires mais également avec diplomatie et sourire, avec le souci constant d'aider et d'être au service des pèlerins.

Parmi des 250 militaires se trouvent des personnels d'active des armées Terre, Air et Mer, mais aussi de la gendarmerie ou leurs homologues carabiniers, policiers militaires croates ou gardes civiles espagnols, ainsi que, chaque année, une compagnie d'élèves gendarmes-adjoints de l'école de Tulle (Lire l'article ). Le SE-PMI est directement rattaché à la DIRPMI.
Pour faciliter la cohésion et l'accomplissement des missions, ils sont tous logés dans le même hôtel. La présence régulière d'un aumônier parmi eux est une invitation bien réelle à une rencontre spirituelle ou au moins à une discussion sur la place de Dieu, de l'Église, de l'autre dans nos vies. Prendre part au SE-PMI, c'est entrer dans les pas de Saint Martin, cet officier romain qui, marchant sur les pas de Jésus, donna son manteau au pauvre. Aujourd'hui, à son image, donnez votre temps pour que les pélerins puissent prier en toute sécurité dans les Sanctuaires de Lourdes.

Responsable : colonel Francis FERRE

 

Service Encadrement©DR

 

LA CHORALE INTERNATIONALE

chorale-internationaleL'objectif de la chorale est de favoriser la prière par la participation active de tous, venant d'horizons et de pays bien divers. Le chœur s'ouvre donc aux langues étrangères, en particulier les sept langues officielles du P.M.I. avec l'ouverture aux solistes des différents pays. La majorité des chants de la Messe internationale du dimanche sont chantés en polyphonie.  La chorale est composée d'une soixantaine de choristes.
 

Coordinateur Musique et Chorale : Aum Samuel MARQUET  

 

LES RESPONSABLES DU P.M.I.

Président : Monseigneur Luc RAVEL 

Directeur : Père Arnault BERRONE

Secrétaire Général : Colonel (R) Guillaume de JERPHANION

 

Trésorier : Commissaire général (2s) Jean-François ERMENEUX

Secrétariat du PMI : Adelaïde BONNET contact

ImprimerE-mail

Saint du Jour

Nominis

Tous les saints du jour
  • Saint Fidèle de Sigmaringen - Capucin, prêtre et martyr (✝ 1622)
    Marc Roy est né à Sigmaringen en Souabe (Allemagne). Il étudia d'abord la philosophie et le droit et commença à Colmar une brillante carrière d'avocat. Il l'abandonne à 34 ans pour entrer chez les Capucins de Fribourg-en-Brisgau, se dépouillant de tous ses biens et prenant le nom de Fidèle. En ce temps-là, la réforme protestante s'étendait dans les pays germaniques. Fidèle se lança dans la controverse, par le ministère de la prédication. Sa parole et son exemple gagnèrent de nombreuses conversions. Même les protestants convaincus étaient séduits par ses paroles et l'appelaient "l'ange de la paix". Pendant dix ans, il parcourut ainsi l'Allemagne du Sud, l'Autriche et la Suisse. Soucieux de la vie spirituelle des fidèles, il rédigea des "Exercices spirituels" selon l'esprit franciscain. Il fut finalement victime de son zèle apostolique. Au cours d'une mission dans le canton des Grisons en Suisse, il fut mis à mort par un petit groupe de protestants fanatiques.Illustration: peinture murale église Saint Venance, Pfärrenbach, Allemagne->Un internaute nous écrit: Marc Rey naquit en 1577, après ses études de droit, il exerça la charge d'avocat à Colmar, avec un tel souci de justice à l'égard des malheureux, qu'on le surnommait l'avocat des pauvres. Ordonné prêtre en 1612, il se dépensa avec ardeur pendant dix années contre l’hérésie protestante. Le 24 avril 1622, dans le bourg de Sévis, il fut arrêté par une bande d'hérétiques fanatisés qui voulurent le contraindre à renier le catholicisme: "Je ne ne crains pas la mort, répondit-il, je défends la vérité qu'ont soutenue les martyrs; ma cause est la leur, leur sort sera le mien". Il fut tué à coups de sabre.Mémoire de saint Fidèle de Sigmaringen, prêtre et martyr. Né à Sigmaringen, Marc Roy, fut avocat à Colmar avant d’entrer chez les capucins de Fribourg-en-Brisgau, où il reçut le nom de Fidèle. Menant une vie austère dans les veilles et la prière, assidu à prêcher la parole de Dieu, il fut envoyé au pays des Grisons, en Suisse, pour y affermir la vérité catholique, pour laquelle il fut massacré à Scewis, en 1622, par un groupe de soldats fanatiques.