Soutenez-nous !

 

Denier Toussaint 2019 extérieur

L'Eglise et l'arme nucléaire - Réflexions de Mgr Antoine de Romanet

nuclear threat

La Vie des Diocèses - émission de KTO du 24 juin 2019

  • Les actu
  • Neuvaine à l’occasion de la canonisation des papes Jean XXIII et Jean Paul II

Neuvaine à l’occasion de la canonisation des papes Jean XXIII et Jean Paul II

 

neuvaine-canonisationDimanche 27 avril 2014 : Canonisation des bienheureux Jean XXIII et Jean Paul II par le pape François.

« Tous, nous sommes appelés à marcher sur la voie de la sainteté, et cette voie a un nom et un visage : le visage de Jésus Christ. Il nous apprend à devenir des saints. Dans l’Evangile, Il nous montre la route : celle des Béatitudes. »

 

Pape François Angélus Toussaint 2013

 

Dans la joie et la prière nous nous préparons à accueillir le don que Dieu fait à son Eglise dans la canonisation des bienheureux Papes Jean XXIII et Jean Paul II. Pour cela nous vous proposons une neuvaine du 18 avril (Vendredi Saint) au samedi 26 avril.

 

Qu’est-ce qu’une neuvaine ?  TELECHARGER LA NEUVAINE format PDF

 

Une neuvaine est une prière qui s’étale sur 9 jours (ou 9 semaines ou 9 mois) au cours de laquelle nous demandons une grâce, nous disons merci, nous rendons grâce. Cette prière est un acte de confiance dans lequel nous remettons notre vie au Christ.

Que contient la neuvaine ?

Quatre temps, chaque jour, dans notre neuvaine

1. méditer un court texte de Jean XXIII ou Jean Paul II ;

2. une prière ;

3. Une oraison brève, à reprendre comme un refrain dans la journée, appelée « oraison jaculatoire » ;

4. une prière personnelle, une intention que nous désirons confier à Jean XXIII ou Jean Paul II ; d’autres préféreront mettre en œuvre une vertu ou une attitude ; Le Notre Père concluant notre prière.

Ces quatre points sont à prendre les uns après les autres, mais si vous trouvez cela trop long n’en prenez que 2 ou 3.

L’oraison jaculatoire : une petite phrase, souvent de la Parole de Dieu, que l’on redit mentalement, comme un refrain, au long de la journée et qui nous tient ainsi uni au Christ. Angelo Roncalli, qui devint Jean XXIII, écrivait : « ces jours-ci je me suis peu servi d’oraisons jaculatoires et c’est pour cela que je n’ai pas été aussi uni à Jésus qu’auparavant. Je ferai en sorte que Jésus puisse me dire à moi aussi ces paroles qu’il dit un jour à Sainte

Thérèse : ‘Je m’appelle Jésus de Thérèse’ . Mais il faut d’abord que je sois un Angelo de Jésus. Ainsi soit-il ».

Imprimer E-mail