« Evangelii gaudium », « la joie de l’Évangile »

 

l-exhortation-du-pape-francois-un-programme-sur-la-joie-d-evangeliserEvangelii gaudium « La joie de l’Évangile », publiée mardi 26 novembre à midi, le pape François entend donner le ton à un texte auquel il reconnaît lui-même « une signification programmatique ».

« Je désire m’adresser aux fidèles chrétiens, pour les inviter à une nouvelle étape évangélisatrice marquée par cette joie et indiquer des voies pour la marche de l’Église dans les prochaines années » :dès les premières lignes de l’exhortation apostolique Evangelii gaudium (« La joie de l’Évangile »), publiée mardi 26 novembre à midi, le pape François entend donner le ton à un texte auquel il reconnaît lui-même « une signification programmatique ».Sur un tour très personnel – il emploie à de nombreuses reprises le « je » – le pape part du principe, cher à son prédécesseur Benoît XVI, que c’est dans la rencontre personnelle avec le Christ que le chrétien trouve la source de l’action évangélisatrice.Et cette rencontre, explique-t-il, est à l’origine d’une joie communicative : loin d’avoir un « air de Carême sans Pâques », le chrétien doit retrouver avec force « la douce et réconfortante joie d’évangéliser », selon l’expression de Paul VI en conclusion de son exhortation apostolique Evangelii nuntiandi , texte fondateur pour le pape François et qu’il avait citée en introduction de son intervention remarquée lors des rencontres entre cardinaux précédant le conclave.Article de Nicolas Senèze paru dans le journal La Croix du 26 novembre.Lire l’article en cliquant sur l’icône

icone-pdfArticle de Nicolas Senèze du 26 novembre
icone-pdfTélécharger l’exhortation apostolique "Evangelii gaudium"

Imprimer