• Evêque aux Armées Françaises

biographie de Mgr Antoine de Romanet

A de romanet 2015 06 13 0015 c ariane rollier Mgr Antoine de Romanet de Beaune 
Évêque aux Armées

Né le 25 octobre 1962 au Mans (Sarthe).
Ordonné prêtre le 24 juin 1995 pour l’archidiocèse de Paris.

© DR

 

Études

Institut d'Études politiques (I.E.P.) de Paris. Université Paris I Panthéon-Sorbonne. Institut d'Études Théologiques à Bruxelles.

Séminaire français de Rome — Université pontificale Grégorienne.

 

Diplômes

Diplôme de l'Institut d’Études Politiques de Paris, section Service Public (1983). Licence en droit  (1984).

D.E.A. Économie appliquée, I.E.P. Paris, section relations économiques internationales

(1985).

Doctorat de I'I.E.P. de Paris, section sciences économiques (1989). Baccalauréat en philosophie (1991).

Licence en théologie morale (1996).

 

Activités

1986-1987 : Attaché commercial adjoint près l'Ambassade de France en Égypte, au titre du

Service national.

1989-1994 : Enseignant d'économie, de culture générale et de méthodologie écrite et orale, IPESUP Paris.

1997-2002 : Membre du Comité consultatif pour la Protection des Personnes dans la

Recherche Biomédicale (CCPPRB) de Paris Saint-Antoine.

 

Ministères

1996-2000 : Vicaire Paroisse Notre-Dame de l'Assomption et aumônier du Lycée Molière, Paris 16ème ;

1998-2001 : Délégué du diocèse de Paris pour les Journées Mondiales de la Jeunesse.

2000-2002 : Aumônier général du Collège Stanislas, Paris 6 ème;

2002-2010 : Curé de la Paroisse Saint-Louis de France de Washington DC (U.S.A.) et aumônier du Lycée français Rochambeau ;

depuis 2010 : Curé de la paroisse Notre-Dame d'Auteuil, Paris 16 ème ;

depuis 2011 Co-directeur du département « Politique et Religions » du pôle de recherche du

Collège des Bernardins ;

depuis 2013 : Enseignant en morale sociale au Séminaire Saint-Sulpice d'Issy-les Moulineaux ; Depuis 2014 : Doyen du doyenné d’Auteuil, Paris (XVIème) ;

Membre de l’Académie catholique de France

Membre de l'Académie des Sciences d'Outre-Mer

 

Mots-clés: biographie, antoine de romanet

Imprimer E-mail

Saint du Jour

Nominis

11 décembre 2018

Tous les saints du jour
  • Saint Damase Ier - Pape (37 ème) de 366 à 384 (✝ 384)
    Fils de prêtre et membre du clergé romain par tradition familiale, Damase est élu Pape en 366 dans une époque troublée par les dissensions théologiques et les querelles de partis. On lui opposera même un antipape durant quelque temps. Il soutient la foi en la Trinité que les ariens combattaient. En même temps, il œuvre en faveur de la réconciliation des fidèles que divisaient alors les problèmes de la traduction entre le grec, langue traditionnelle de l'Église et le latin, langue populaire qui devenait la langue usuelle de l'Italie. Il aura l'audace de commander à saint Jérôme la traduction latine de la Bible, ce sera la Vulgate. Il organisa le culte des martyrs, nettoya et agrandit les catacombes où ils étaient inhumés et, sur leur tombe, il grave et compose des épigrammes qui font de lui un des premiers poètes latins chrétiens. Il fit écrire sur les murs des catacombes de saint Calixte: "Moi aussi, Damase, c'est ici que j'eusse voulu reposer si je n'avais pas craint de profaner les cendres des saints" et il se fit humblement enterrer dans une église voisine.Enluminure sur un Missel romain, XIVe siècle ->Mémoire de saint Damase Ier, pape. Dans une période difficile, il réunit de nombreux synodes pour défendre la foi de Nicée contre les schismes et les hérésies, il confia à saint Jérôme la traduction latine des livres saints, embellit avec piété les tombes des martyrs et les décora d'éloges versifiés. Lui-même, mort en 384, avait fait graver d'avance sur sa tombe, au cimetière de Calliste, un acte de foi : "Celui qui marche sur les eaux... fera se dresser Damase de ses cendres".
  • Saint Daniel le Stylite - Prêtre au Proche-Orient (✝ 489)
    Originaire de l'Asie Mineure, il passera les trente-trois dernières années de sa vie sur une colonne, au bord du Bosphore, c'est-à-dire une petite plate-forme montée sur deux piliers et entourée d'une balustrade. Il exhortait les fidèles qui venaient à ses pieds et laissait monter ceux qui voulaient lui parler.Illustration: Saint Daniel le Stylite d'après une enluminure du manuscrit 'le Ménologe de l'empereur Basile II'À Constantinople, en 493, saint Daniel, prêtre, surnommé le Stylite. Après avoir vécu dans un monastère et supporté de nombreux travaux, il se tint en haut d'une colonne à la manière et à l'exemple de saint Siméon le Stylite et y demeura pendant trente-trois ans et trois mois jusqu'à sa mort, sans se laisser briser par la violence du froid, de la chaleur ou des vents.