Message de Pâques 2019 de Mgr de Romanet

Pâques : Message de Mgr de Romanet aux aumôniers militaires

  • Evêque aux Armées Françaises

biographie de Mgr Antoine de Romanet

A de romanet 2015 06 13 0015 c ariane rollier Mgr Antoine de Romanet de Beaune 
Évêque aux Armées

Né le 25 octobre 1962 au Mans (Sarthe).
Ordonné prêtre le 24 juin 1995 pour l’archidiocèse de Paris.

© DR

 

Études

Institut d'Études politiques (I.E.P.) de Paris. Université Paris I Panthéon-Sorbonne. Institut d'Études Théologiques à Bruxelles.

Séminaire français de Rome — Université pontificale Grégorienne.

 

Diplômes

Diplôme de l'Institut d’Études Politiques de Paris, section Service Public (1983). Licence en droit  (1984).

D.E.A. Économie appliquée, I.E.P. Paris, section relations économiques internationales

(1985).

Doctorat de I'I.E.P. de Paris, section sciences économiques (1989). Baccalauréat en philosophie (1991).

Licence en théologie morale (1996).

 

Activités

1986-1987 : Attaché commercial adjoint près l'Ambassade de France en Égypte, au titre du

Service national.

1989-1994 : Enseignant d'économie, de culture générale et de méthodologie écrite et orale, IPESUP Paris.

1997-2002 : Membre du Comité consultatif pour la Protection des Personnes dans la

Recherche Biomédicale (CCPPRB) de Paris Saint-Antoine.

 

Ministères

1996-2000 : Vicaire Paroisse Notre-Dame de l'Assomption et aumônier du Lycée Molière, Paris 16ème ;

1998-2001 : Délégué du diocèse de Paris pour les Journées Mondiales de la Jeunesse.

2000-2002 : Aumônier général du Collège Stanislas, Paris 6 ème;

2002-2010 : Curé de la Paroisse Saint-Louis de France de Washington DC (U.S.A.) et aumônier du Lycée français Rochambeau ;

depuis 2010 : Curé de la paroisse Notre-Dame d'Auteuil, Paris 16 ème ;

depuis 2011 Co-directeur du département « Politique et Religions » du pôle de recherche du

Collège des Bernardins ;

depuis 2013 : Enseignant en morale sociale au Séminaire Saint-Sulpice d'Issy-les Moulineaux ; Depuis 2014 : Doyen du doyenné d’Auteuil, Paris (XVIème) ;

Membre de l’Académie catholique de France

Membre de l'Académie des Sciences d'Outre-Mer

 

Mots-clés: biographie, antoine de romanet

Imprimer E-mail

Saint du Jour

Nominis

23 avril 2019

Tous les saints du jour
  • Saint Georges - martyr (✝ 303)
    Au IVe siècle, tous les sujets de l'empereur Dioclétien sont instamment invités à offrir des sacrifices aux dieux de l'empire. Cet ordre est tout spécialement appliqué aux militaires, car il est le signe de leur fidélité aux ordres impériaux. A Lydda, en Palestine, un officier, originaire de Cappadoce, refuse. Il est exécuté pour refus d'obéissance. La popularité de son culte sera telle que la piété populaire ne pourra se contenter des maigres données de l'histoire. On le fait couper en morceaux, jeter dans un puits, avaler du plomb fondu, brûler dans un taureau de bronze chauffé à blanc, donner en nourriture à des oiseaux de proie. Chaque fois, saint Georges ressuscite et en profite pour multiplier les miracles. A ces fioritures morbides, s'ajoute au XIe siècle, la légende de la lutte victorieuse de saint Georges contre un dragon malveillant qui symbolise le démon. Ce dont on est sûr, c'est qu'au IVe siècle, l'empereur Constantin lui fait édifier une église à Constantinople. Cent ans après, on en compte une quarantaine en Égypte. On les voit s'élever en Gaule, à Ravenne, en Germanie. En France, 81 localités se sont placées sous sa protection et portent son nom. On ne compte pas avec précision le millier d'églises dont il est le titulaire. Il est le patron céleste de l'Angleterre et de l'Éthiopie. Il figure sur les armoiries de la Russie (écusson de la Moscovie).On a voulu nier son existence. L'absence de précisions ne font pas disparaître la mémoire de ce martyr de Palestine. Les circonstances exceptionnelles de sa mort l'on fait appeler par les chrétiens d'orient "le grand martyr". Son culte s'est très rapidement développé. Il est devenu le saint protecteur de nombreux pays, de l'Angleterre, notamment , et de la Géorgie qui porte son nom.Les croisades contribuèrent à donner au culte de saint Georges un grand éclat, notamment parmi les chevaliers français et anglais. Il était légitime que les cavaliers le choisissent comme saint protecteur. (diocèse aux armées françaises)"La vie et la passion du Saint et glorieux Grand-Martyr Georges le Tropeophore et ses compagnons: Anatole, Protoleon, Athanase et Glykerios"Mémoire de saint Georges, martyr, dont toutes les Églises, de l'Orient à l'Occident, célèbrent depuis l'antiquité le glorieux combat à Diospolis ou Lydda en Palestine.