Les Sœurs Auxiliatrices dans la grande Guerre

sraux ggC’est en 1856 qu’Eugénie SMET  fonde à Paris,  la première communauté des Sœurs Auxiliatrices du Purgatoire. Ce sera  La Barouillère (dans le 6è arrondissement). Le but de cette congrégation est de  se consacrer sans réserve, à l’œuvre de délivrance que Jésus Christ accomplit en ceux qui, passés par la mort, sont en voie de purification. Elles sont au service de ceux qu’on oublie dans ce monde et dans l’autre. Actuellement ces religieuses sont présentes dans 25 pays.

Nous remercions Mme Flore de Javel, archiviste,  de nous permettre de publier ce document sur les Sœurs Auxiliatrices durant la Grande Guerre.

Mots-clés: grande guerre, congregation

Imprimer E-mail