• vocation

vocation

Journée mondiale de prière pour les Vocations

vocation

En cette journée mondiale de prière pour les vocations et en ce mois de Marie qui débute, confions à la Sainte Vierge tous les projets de vocation, les séminaristes du Diocèse aux Armées et ceux du monde entier.

Ordination diaconale en vue du sacerdoce, le 4 mai 2019

AFFICHE 1 dome bleu photos[SAVE THE DATE] Samedi 4 mai, à 15h00, en la cathédrale Saint-Louis des Invalides, Monseigneur Antoine de Romanet, évêque aux Armées Françaises ordonnera diacres en vue du sacerdoce pour le Diocèse aux Armées Françaises, les séminaristes Maxime et Romain

Pèlerinage en Italie des séminaristes de la Maison Saint-Louis, début janvier

DSC 1994 web« A travers cette retraite à Assise et ce pèlerinage à Rome, nous avons marché dans des lieux où sainte Claire et saint François, ainsi que de nombreux saints et martyrs, ont donné leur vie pour annoncer la beauté de l'Evangile. Nous pouvons mettre leur vie en parallèle avec celle des militaires qui parfois vont jusqu'à donner la leur pour les idéaux les plus hauts », séminariste du diocèse aux armées françaises lors de leur pèlerinage en Italie en ce début d'année.

DSC 2026 web   

Une approche à petits pas vers un sacrement qui me dépasse

edwin sacrementEdwin, à droite sur la photoQuatre séminaristes du diocèse aux armées ont été institués lecteurs ou lecteurs et acolytes au cours d’une messe présidée par Mgr Antoine de Romanet. La célébration a eu lieu mercredi 14 novembre, dans la chapelle des Sœurs du Bon Secours, à Paris. Elle représentait une étape importante dans leur cheminement vers le sacerdoce. Edwin nous livre son témoignage.

"C’est avec une grande joie que j’ai reçu le ministère de lecteur. Cela marque une étape dans la montée vers le sacerdoce. Je ressens cette montée progressive vers le sacrement de l’ordre avec ses différentes étapes (admission, lectorat, acolytat, diaconat et sacerdoce) comme une amitié de plus en plus croissante avec Jésus-Christ. C’est une approche à petits pas, vers un sacrement qui me dépasse largement et auquel je ne serai jamais complètement prêt. C’est une avancée lente, humble, qui est ancrée ici sur la Parole de Dieu. Avec le lectorat, c’est une grâce particulière d’attention à sa lecture qui est en jeu, une proximité supplémentaire envers les saintes Ecritures, pour pouvoir mieux en vivre et mieux la transmettre aux fidèles. Je suis content d’avoir reçu ce ministère de l’Eglise. J’espère pouvoir en tirer tous les fruits, pour moi-même et tous ceux qui m’entourent."