Don pour le projet de la direction diocésaine

img project direction diocesaine

La Vie des Diocèses - émission de KTO du 24 juin 2019

  • grande guerre

grande guerre

3ème anniversaire de la déclaration de guerre - lettre du cardinal Dubois, archevêque de Rouen

Blason de la ville et de larchevêché de RouenLe 3 août 1914 la guerre était déclarée à la France. «Trois années se sont écoulées depuis la déclaration de guerre. Ces trois années nous ont semblé un siècle, tant nos âmes ont cruellement souffert…. Elles sont loin les premières semaines de la guerre où un même sentiment de dignité patriotique avait rapproché et uni les âmes de tous les Français !... »  
cliquer ici pour lire la Lettre 

in : Bulletin religieux de l’Archidiocèse de Rouen n°32, 11 août 1917,
  Source : Gallica.fr

 Blason de la ville et de l’archevêché de Rouen © wikipedia.fr

Avis aux photographes : Les plaques mémoriales, commémoratives, dans les églises 14-18

plaques commemoratives photographesCher lecteur amateur de photographie, nous vous proposons de nous envoyer la photo dela ou des plaques mémoriales  / commémoratives apposées dans vos églises, couvents, monastères, séminaires (il ne s’agit pas des monuments aux morts des communes). Elles sont très différentes les unes des autres mais manifestent toutes la foi et la reconnaissance non seulement des survivants de l’époque mais des générations qui suivent. Il est souvent intéressant de la prendre avec son environnement, exemple : la plaque est apposée à côté d’une statue de Ste Thérèse ou bien elle est située dans la chapelle dédiée au Sacré Coeur.

Bien sûr nous en trouvons sur internet, mais ce qui nous intéresse c’est ce que vous vous photographierez. Nous avons 6 mois pour essayer ainsi de faire le tour des diocèses, monastères….
Si vous voulez participer à ce recensement nous vous proposons de nous envoyer la photo à l’adresse : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. accompagnée des renseignements suivants :
- Nom de l’église - Nom de la commune - Nom du diocèse - Nom de l’auteur de la photo - Date de la photo - Accord pour publication sur site du diocèse aux armées de vos photos - Email de l’auteur de la photo - Remarques

Cycle de conférences du SHD - 23 février 2017

histoire religieuse de la grande guerreGUERRES, ARMÉES ET RELIGIONSlogo shd

Pierre Laugeay, chef du Service historique de la Défense, vous prie de bien vouloir honorer de votre présence la conférence que prononcera

Xavier Boniface :

Les aumôniers dans l’armée française au XXe siècle

le jeudi 23 février 2017 à 18h30, au Château de Vincennes,
Pavillon de la Reine

Un vin d’honneur suivra la conférence.

Entrée libre mais inscription obligatoire par retour de mail. (Se munir d’une pièce d’identité).Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Exposition sur l’engagement du diocèse de Nîmes durant « la Grande Guerre»

expo gg nimesDans le cadre du Centenaire de la Guerre 14-18, le diocèse de Nîmes poursuit son cycle de manifestations liées à la commémoration de son engagement durant « La Grande Guerre ». Ainsi, la SHDN (Société d’Histoire du Diocèse de Nîmes) organise une exposition exceptionnelle qui se tiendra du samedi 29 octobre au samedi 26 novembre, à la Maison diocésaine, 6 rue Salomon Reinach, à Nîmes.

Cette exposition est constituée de documents et de prêts provenant des familles, de congrégations religieuses, des Archives du département et des municipalités. L’Académie de Nîmes y participe par le prêt de cartes postales de l’époque.

→ Inauguration officielle de l’exposition : samedi 29 octobre, à 11h30, en présence de Mgr Robert Wattebled.

→ Jours et heures d’ouverture : tous les jours (y compris les jours fériés), de 14h à 18h. Possibilité de visite de groupe et commentées en téléphonant au 04 66 23 69 80 Parking et Entrée gratuite.

Georges GUYNEMER, l’as des as

guynemer portraitVous avez une maxime qui vous sert de principe dans la vie .., et celle que j'ai choisie est : «FAIRE FACE ! » dit Georges Guynemer à Jules Védrines, son mentor à l’escadrille des Cigognes. Le 11 septembre 1917, à l’âge de 23 ans, Georges Guynemer, l’as des as,  disparaît dans les Flandres.

Le dossier ci-dessous (Source: Gallica.fr) nous présente Guynemer :
le chrétien, l’aviateur, le héros national 

→ Le capitaine aviateur Guynemer  (un visage peu connu de Guynemer)  Semaine religieuse du diocèse de Lyon 1917 pp.349-350
→ Le capitaine Guynemer porté disparu, l’Echode Paris du 26 septembre 1917

→ Guynemer,  La guerre aérienne illustrée n° 49,  jeudi 18 octobre 1917

Interview de Mgr de Romanet publié par KTO Mag - novembre 2018

KTOMAG site—- Pour un catholique, quel est le sens des commémorations en cours ? Comment les vivre au plus juste ?

Avec tous les français, nous commémorons le centenaire de la fin de la première guerre mondiale. Nous le savons, tant de morts, tant de drames, tant de destructions, tant de souffrance indicible des peuples et des...

La dernière messe

bataille de la marne eglise vassincourtDurant la bataille de la Marne, en septembre 1914, Vassincourt fut le lieu de combat et bombardements.  Plusieurs ambulances, avec leurs médecins, brancardiers, infirmiers et  soldats, cantonnaient dans le village.

Un prêtre faisait partie des brancardiers.  (cliquer ici pour lire l’article)

(Paru dans : La Demi-butte, bulletin paroissial de St Jean de Montmartre, 15 dec 1916-15 fev 1917  ; source : Gallica.fr)

le Diocèse d’Aix et Arles dans la grande guerre

crédit photo Alain AmblardLa paroisse de La Fare-les-Oliviers, de l’unité pastorale Roquepertuse, a mis en ligne de belles pages  sur le diocèse d’Aix et Arles dans la grande guerre. Dans son mot d’accueil le Père F-R. Michaud, curé de l’unité pastorale, écrit qu’elles sont destinées à ce qu’on n’oublie pas les prêtres et religieuses qui « ont su malgré les atrocités dont ils avaient été témoins, transmettre leur foi en l’homme, en la vie et en Dieu ». Avec la liste et à la notice biographique de ces hommes et femmes de foi,  la paroisse met aussi à la disposition de tous, des textes, des témoignages, l’annonce de conférences, manifestations organisées par le diocèse à l’occasion de la commémoration de la Grande Guerre. Pour consulter :

http://www.roquepertuse.org/lafare-hps-memoire-chroniques14-18_accueil.html

Le triple hommage de l’affection, du respect et de la prière - 11 novembre 1917

11 novembre« … Nous tenons à honneur d’apporter à la mémoire de nos frères d’armes le triple hommage de l’affection, du respect et de la prière….
Eux, ils ont fait « leur devoir ». Ils n’ont refusé à la patrie ni leurs peines, ni leur sang. Ils ont donné, pour la plupart, espérons-le, au Dieu de leur baptême, le gage d’une existence chrétienne, ou tout au moins le dernier battement d’un cœur pénitent… Priez pour ces âmes nombreuses qui attendent de vous soulagement et pitié. »
Mgr de Llobet, évêque de Gap, ordonne qu’un « service solennel pour les âmes des soldats morts pour la France, au cours de la guerre actuelle », soit célébré en la cathédrale de Gap, le 11 novembre 1917 ainsi que dans les différentes églises du diocèse

Les catholiques bretons dans la Grande Guerre

les catholiques bretons dans la grande guerreAu programme du colloque organisé par l’Institut culturel de Bretagne,
le Centre de Recherche Bretonne et celtique avec l’Académie de Musique et d’Arts sacrés de Sainte Anne d’Auray :

conférences, expositions, concert,
visite du mémorial de Sainte Anne d’Auray. 

Ce colloque a lieu les 14 et 15 octobre 2016,
salle Kériolet,
au sanctuaire de Sainte Anne d’Auray  (56)

 

(cliquer ici pour voir le programme complet)

Les catholiques du diocèse de Grenoble dans la grande Guerre

diocese de grenoble grande guerre expo« Le croyant est fondamentalement quelqu’un qui fait mémoire »  (pape François dans  La joie de l’Evangile, §123).  Aujourd’hui, l’Eglise catholique de France prend toute sa place dans l’élan français de commémoration de la 1ère guerre mondiale ; parce que faire mémoire est le fondement de la foi des chrétiens, parce que prendre du recul sur l’histoire de France met en lumière des gestes de courage, d’humanité et de solidarité dont tout homme est capable, parce qu’être catholique, hier comme aujourd’hui, suppose de rejoindre pleinement ses contemporains dans ce qui est à vivre collectivement.

Mgr Guy de KERIMEL, évêque de Grenoble-Vienne, a proposé au service des Archives Historiques de présenter les événements marquants de cette période vécus par les catholiques isérois, à la lumière de l’histoire nationale et internationale de cette période.

Exposition à la cathédrale de Grenoble,
puis exposition itinérante
https://www.diocese-grenoble-vienne.fr/expo1418_presentation.html

Les drapeaux alliés à Paray le Monial 26 mars 1917

drapeau allies gg paray le monialLa dévotion au Sacré Cœur de Jésus a connu durant la Grande Guerre un essor particulier. Dès 1915 les évêques consacrent la France au Sacré Cœur.  Le 26 mars 1917 les nations alliées manifestent leur attachement au Christ en venant déposer leur drapeau, « écussonné » du Sacré Cœur, auprès de la chasse de St Marguerite Marie Alacoque, à la chapelle des apparitions de Paray le Monial.

Lire ici  : 1. bulletin religieux du diocèse de Rouen du 14 avril 1917; 2. Dieu et Patrie  du 13 mai 1917    (Source : Gallica.fr)

les photos

Les Sœurs Auxiliatrices dans la grande Guerre

sraux ggC’est en 1856 qu’Eugénie SMET  fonde à Paris,  la première communauté des Sœurs Auxiliatrices du Purgatoire. Ce sera  La Barouillère (dans le 6è arrondissement). Le but de cette congrégation est de  se consacrer sans réserve, à l’œuvre de délivrance que Jésus Christ accomplit en ceux qui, passés par la mort, sont en voie de purification. Elles sont au service de ceux qu’on oublie dans ce monde et dans l’autre. Actuellement ces religieuses sont présentes dans 25 pays.

Nous remercions Mme Flore de Javel, archiviste,  de nous permettre de publier ce document sur les Sœurs Auxiliatrices durant la Grande Guerre.

Que sera 1918 ? Suivez…faites suivre

carte postale gg j voeu de victoireIl vient, l’an nouveau…Dans quelques heures il se lèvera sur son berceau de froidure et de neige…Seras-tu celui dont nous rêvons tous ? Ton chiffre brillera-t-il en traits d’impérissable  gloire ? 
Dira-t-on dans l’Histoire : 1918, défaite de l’Allemagne ? Comme on dit : 454 défaite des hordes d’Attila, 496 défaite des Alamans de Tolbiac,… 1214 défaite des Allemands de Bouvines,… 1712 défaite des Allemands de Denain ?  Ou seras-tu 1918, comme les années précédentes, le temps dur qui prépare l’enfantement du monde nouveau ?    (cliquer pour lire la suite)
(paru dans  La Croix dim 30, lundi 31 décembre 1917 ; Source Gallica.fr)

Ravivage de la flamme du soldat inconnu sous l’arc de Triomphe - jeudi 8 novembre 2018

Commémoration du centenaire de la Première Guerre mondiale 

flamme arcUne cérémonie de ravivage de la flamme du soldat inconnu sous l’arc de Triomphe aura lieu le jeudi 8 novembre 2018 à 18h30 (mise en place pour 18h).

Elle sera suivie d’une messe à Saint Honore d’Eylau, 66 avenue Raymond Poincare, 75116, à 19h30, présidée par Mgr Antoine de Romanet, Evêque aux Armees françaises.

Tous les évêques, prêtres, séminaristes et fidèles d’Ile de France et de toute la France sont les bienvenus tant à l’Arc de Triomphe qu’à Saint Honore d’Eylau.