Soutenez-nous !

 

Denier Toussaint 2019 extérieur

L'Eglise et l'arme nucléaire - Réflexions de Mgr Antoine de Romanet

nuclear threat

La Vie des Diocèses - émission de KTO du 24 juin 2019

Homélie du Cardinal Schönborn

Homélie du Cardinal Schönborn

 

My dear brothers and sisters, (…) Chers frères et sœurs qui patientez sous la pluie, permettez moi de vous dire en quatre langues, quatre brèves, brèves pensées pour ce jour mémorable.

D’abord en français.  C’était en 1968, fameuse année 68, j’arrivais tout jeune étudiant,  dominicain, près de Paris au solchoir, au Studium des dominicains. Un vieux père me demande de faire une promenade avec lui dans le jardin. Tout à coup, il commence à pleurer. Embarrassé, je lui demande  qu’est qu’il  se passe. Il me dit : « Vous ne pouvez pas vous imaginez ce que cela signifie pour moi français de me promener avec vous autrichien. Mon grand père à fait la guerre de 1870. Mon père a fait la guerre de 14. Moi-même j’ai été prisonnier de guerre pendant toute la guerre de 40 et voilà que nous nous promenons ensemble en Paix.

 Nous sommes ici, frères et sœurs, surtout tous les militaires, pour rendre grâce pour la Paix.  Cemiracle de la Paixen Europe. Mais nous sommes aussi  ici  pour supplier la reine de la Paix, ici en ce lieu de son apparition, pour la Paix dans le monde, pour la Paixdes pays déchirés par la guerre et la violence.

Peace, peace is the fruit of justice. The bases  of  justice is the respect of human life and dignity. Soldiers are called to defend human life,  defend life against unjust violence and aggression. Dear soldiers, be defenders of life, be defenders of the dignity of life,  specially of the life of the weekest,  defenders of the unborn life, defenders of the handicap, defenders of the elder and the sick. Be soldiers  for life. We have beautiful organization called “youth for life”, we have an organization of medical doctors,  “doctors for life”. Wouldn’t  that be the most beautiful vocation of soldiers,  be soldiers for life.  

 

Chers soldats, n’oubliez pas que vous êtes

 

Et pour terminer  je reviens au français. Chers soldats, vous êtes appelé à défendre la vie, à protéger les faibles,  à lutter pour la justice.  Nous avons besoin de vous, nous avons besoin de votre engagement. Mais nous avons aussi besoin de soldats du Christ qui engagent leur vie pour le Christ que ce soit dans la vie laïc, dans la vie militaire, mais aussi dans le service du sacerdoce. Et j’appelle tous ceux parmi vous soldats, qui ont dans le cœur l’appel de Jésus. Pensez au grand besoin, spécialement de l’Europe, d’avoir des prêtres, d’avoir des hommes qui donnent leur vie entièrement pour le service du christ et du peuple de Dieu. Demandons à  la Sainte Viergede nous donner le courage de la vie, le courage de la Paix et de la Justice, le courage de suivre le christ qui est notre vie et sa mère qui est toujours avec nous.

 

Amen

Imprimer E-mail

Saint du Jour

Nominis

14 août 2020

Tous les saints du jour Nominis
  • Saint Maximilien Kolbe - Frère mineur, martyr, fondateur de la Milice de l'Immaculée (✝ 1941)
    Il naît à Lodz en Pologne. Il entre à 16 ans chez les Franciscains conventuels de Lvov. En 1917, alors qu'il est encore étudiant, il fonde avec quelques frères "la Milice de l'Immaculée", mouvement marial au service de l'Eglise et du monde. Prêtre en 1918, il enseigne la philosophie et l'histoire. Dès 1922, il fonde un mensuel pour diffuser la pensée de la Milice et, un peu plus tard, il crée un centre de vie religieuse et apostolique appelé "la Cité de l'Immaculée". En 1930, il se rend au Japon où il fonde encore une autre "Cité". Maximilien est très soucieux de la diffusion de la pensée religieuse par les moyens modernes, les medias. Il rentre définitivement en Pologne en 1936.Fait prisonnier en 1939, battu, libéré, puis de nouveau arrêté en février 1941, il est déporté au camp d'Auschwitz en mai. A la suite d'une évasion, dix prisonniers sont condamnés à mourir de faim enfermés dans un bunker. Parmi eux, un père de famille. Maximilien s'offre de mourir à sa place. On lui demande "Qui es-tu ?" - "Prêtre catholique". Il meurt dans le bunker, le dernier après avoir aidé ses compagnons dans la patience, la paix et le réconfort. Le père de famille sera présent au jour de la canonisation du P. Kolbe à Rome.Sur le site Internet du Vatican, 10 octobre 1982, Place Saint-Pierre, canonisation de Massimiliano Maria Kolbe, O.F.M.Conv. (1894-1941) Photo - Biographie [Italien, Polonais] et lire le Discours aux Missionnaires de l'Immaculée - Père Kolbe (19 juin 2000)- vidéo: Vie de Maximimilien Kolbe, prêtre franciscain polonais, fondateur de la milice de Marie Immaculée, qui, en 1941, a donné sa vie à la place d'un père de famille dans le camp d'Auschwitz.Mémoire de saint Maximilien-Marie Kolbe, prêtre franciscain conventuel et martyr. Fondateur de la Milice de Marie immaculée, il fut déporté pendant la seconde guerre mondiale dans différents lieux d'internement, pour finir au camp d'extermination d'Auschwitz, près de Cracovie, où il se livra aux bourreaux à la place d'un codétenu, en 1941, achevant ainsi sa vie d'apostolat comme un sacrifice de charité et un exemple de fidélité à Dieu et aux hommes.