Soutenez-nous !

 

Denier Toussaint 2019 extérieur

L'Eglise et l'arme nucléaire - Réflexions de Mgr Antoine de Romanet

nuclear threat

La Vie des Diocèses - émission de KTO du 24 juin 2019

La Bénédiction apostolique aux participants du 50ème PMI

Message du cardinal Bertone, secrétaire d’Etat au Vatican, adressé à Mgr Patrick Le Gal, le 24 avril dernier, au nom de Benoît XVI.

 

A l’occasion du 50ème pèlerinage militaire international à Lourdes, le Saint-Père s’associe par la prière à tous les participants, militaires, personnel civil de la défense et membres des ordinariats militaires de tous les continents, rassemblés dans la cité où, il y a 150 ans, la Vierge Marie est apparue à la jeune Bernadette.

« Paix aux hommes que Dieu aime » : cette parole venue du Ciel qui accompagna la venue du Messie parmi les hommes est aujourd’hui le thème du pèlerinage. Dans le monde, chaque baptisé, participant à la vie même du Christ, doit être le signe de la Paix que Dieu donne aux hommes. A un titre tout particulier, les militaires sont invités à être les coopérateurs de Dieu en déployant leur savoir-faire et leur générosité en faveur de l’amitié entre les peuples.

Indissolublement liée à la justice, la paix est un bien infiniment précieux, qui mérite d’être toujours fermement défendu. « C’est dans la paix qu’est semée la justice, qui donne son fruit aux artisans de paix » dit saint Jacques dans son épître (3,18). Puisse le désir de bâtir la paix , qui est à la fois un don de Dieu et une tâche à accomplir, pousser les militaires à s’engager au service de la concorde entre les hommes et raffermir leur espérance. Le Pape prie pour que la consolation soit donnée par le Seigneur aux personnes qui, au prix de leur intégrité physique ou de leurs sacrifices, ont chèrement assumé le coût de la paix, ainsi qu’à leurs proches.

Recommandant à l’intercession de notre-Dame de Lourdes et de sainte Bernadette tous les pèlerins, et tout particulièrement les blessés de guerre et les malades confiés aux soins de l’Hospitalité Notre-Dame des Armées, de même que les personnes qui seront baptisées et confirmées au cours du pèlerinage militaire, le Saint-Père leur accorde de grand cœur la Bénédiction apostolique.

Cardinal Tarcisio Bertone

Secrétaire d’Etat de Sa Sainteté

Imprimer E-mail

Saint du Jour

Nominis

14 août 2020

Tous les saints du jour Nominis
  • Saint Maximilien Kolbe - Frère mineur, martyr, fondateur de la Milice de l'Immaculée (✝ 1941)
    Il naît à Lodz en Pologne. Il entre à 16 ans chez les Franciscains conventuels de Lvov. En 1917, alors qu'il est encore étudiant, il fonde avec quelques frères "la Milice de l'Immaculée", mouvement marial au service de l'Eglise et du monde. Prêtre en 1918, il enseigne la philosophie et l'histoire. Dès 1922, il fonde un mensuel pour diffuser la pensée de la Milice et, un peu plus tard, il crée un centre de vie religieuse et apostolique appelé "la Cité de l'Immaculée". En 1930, il se rend au Japon où il fonde encore une autre "Cité". Maximilien est très soucieux de la diffusion de la pensée religieuse par les moyens modernes, les medias. Il rentre définitivement en Pologne en 1936.Fait prisonnier en 1939, battu, libéré, puis de nouveau arrêté en février 1941, il est déporté au camp d'Auschwitz en mai. A la suite d'une évasion, dix prisonniers sont condamnés à mourir de faim enfermés dans un bunker. Parmi eux, un père de famille. Maximilien s'offre de mourir à sa place. On lui demande "Qui es-tu ?" - "Prêtre catholique". Il meurt dans le bunker, le dernier après avoir aidé ses compagnons dans la patience, la paix et le réconfort. Le père de famille sera présent au jour de la canonisation du P. Kolbe à Rome.Sur le site Internet du Vatican, 10 octobre 1982, Place Saint-Pierre, canonisation de Massimiliano Maria Kolbe, O.F.M.Conv. (1894-1941) Photo - Biographie [Italien, Polonais] et lire le Discours aux Missionnaires de l'Immaculée - Père Kolbe (19 juin 2000)- vidéo: Vie de Maximimilien Kolbe, prêtre franciscain polonais, fondateur de la milice de Marie Immaculée, qui, en 1941, a donné sa vie à la place d'un père de famille dans le camp d'Auschwitz.Mémoire de saint Maximilien-Marie Kolbe, prêtre franciscain conventuel et martyr. Fondateur de la Milice de Marie immaculée, il fut déporté pendant la seconde guerre mondiale dans différents lieux d'internement, pour finir au camp d'extermination d'Auschwitz, près de Cracovie, où il se livra aux bourreaux à la place d'un codétenu, en 1941, achevant ainsi sa vie d'apostolat comme un sacrifice de charité et un exemple de fidélité à Dieu et aux hommes.