• Aumôniers en Opex

Aumôniers en Opex

L’aumônier militaire en OPEX.

 

Les missions dans lesquelles l’armée française est engagée mettent des hommes et des femmes au contact de situations parfois extrêmement difficiles.

La violence, la souffrance, la mort sont autant d’éléments qui peuvent déstabiliser voire bouleverser le plus aguerris des soldats, risquant de l’emmener dans les ténèbres de questions sans réponses ou dans des exutoires où il pourra au contraire se défouler pour éviter de chercher un sens à sa présence dans ces situations épouvantables.

La présence de l’aumônier va jouer différents rôles.
- Confident et confesseur, il est le lieu du repos de l’âme trop lourde de tant d’horreurs vécues.
- Homme de sérénité, il est une présence réconfortante qui sera là « au cas où »… (Ô combien demandent « Padre, si je meurs, je veux... »)
- Référent d’une certaine norme et de moments de bonheur passés, (Tel se souvient de sa première communion, d’une messe de minuit, ou de la messe dominicale où il allait avec sa grand-mère, « qui y croit à fond… ») il est là possibilité de se replonger dans ces instants spirituels et assure la pérennité rassurante de cette foi millénaire.
- Conseiller, il est celui qui peut, avec un regard dépassionné, aider à voir clair dans des esprits tourmentés, ou apporter un avis lors de décisions difficiles.
- Consolateur, il est celui qui mène devant Dieu les intentions, les peines et les soucis pour donner en retour la consolation apaisante qui vient de Dieu.

Ces relations, toutes basées sur la confiance, font de l’aumônier le garant d’un soutien spirituel permanent. Présent et disponible, jour et nuit, il accompagne, il « est ». Il est à son échelle une part de la présence de ce Dieu auquel il a voué sa vie, pour mieux se donner à ceux qui demandent.

 

tchad
D.R Tchad

afghanistan
D.R Afghanistan


liban
D.R Liban

 

 

 

Imprimer E-mail

Saint du Jour

Nominis

11 décembre 2018

Tous les saints du jour
  • Saint Damase Ier - Pape (37 ème) de 366 à 384 (✝ 384)
    Fils de prêtre et membre du clergé romain par tradition familiale, Damase est élu Pape en 366 dans une époque troublée par les dissensions théologiques et les querelles de partis. On lui opposera même un antipape durant quelque temps. Il soutient la foi en la Trinité que les ariens combattaient. En même temps, il œuvre en faveur de la réconciliation des fidèles que divisaient alors les problèmes de la traduction entre le grec, langue traditionnelle de l'Église et le latin, langue populaire qui devenait la langue usuelle de l'Italie. Il aura l'audace de commander à saint Jérôme la traduction latine de la Bible, ce sera la Vulgate. Il organisa le culte des martyrs, nettoya et agrandit les catacombes où ils étaient inhumés et, sur leur tombe, il grave et compose des épigrammes qui font de lui un des premiers poètes latins chrétiens. Il fit écrire sur les murs des catacombes de saint Calixte: "Moi aussi, Damase, c'est ici que j'eusse voulu reposer si je n'avais pas craint de profaner les cendres des saints" et il se fit humblement enterrer dans une église voisine.Enluminure sur un Missel romain, XIVe siècle ->Mémoire de saint Damase Ier, pape. Dans une période difficile, il réunit de nombreux synodes pour défendre la foi de Nicée contre les schismes et les hérésies, il confia à saint Jérôme la traduction latine des livres saints, embellit avec piété les tombes des martyrs et les décora d'éloges versifiés. Lui-même, mort en 384, avait fait graver d'avance sur sa tombe, au cimetière de Calliste, un acte de foi : "Celui qui marche sur les eaux... fera se dresser Damase de ses cendres".
  • Saint Daniel le Stylite - Prêtre au Proche-Orient (✝ 489)
    Originaire de l'Asie Mineure, il passera les trente-trois dernières années de sa vie sur une colonne, au bord du Bosphore, c'est-à-dire une petite plate-forme montée sur deux piliers et entourée d'une balustrade. Il exhortait les fidèles qui venaient à ses pieds et laissait monter ceux qui voulaient lui parler.Illustration: Saint Daniel le Stylite d'après une enluminure du manuscrit 'le Ménologe de l'empereur Basile II'À Constantinople, en 493, saint Daniel, prêtre, surnommé le Stylite. Après avoir vécu dans un monastère et supporté de nombreux travaux, il se tint en haut d'une colonne à la manière et à l'exemple de saint Siméon le Stylite et y demeura pendant trente-trois ans et trois mois jusqu'à sa mort, sans se laisser briser par la violence du froid, de la chaleur ou des vents.