Messes
Fêtes d'armes
Soutenir

La Foi, vertu théologale et militaire…

Vierge de Lourdes au PMI
Vierge de Lourdes au PMI

La Foi, est avant tout un don de Dieu, une vertu surnaturelle infuse par Lui, comme l’affirme Dei Verbum : « L’homme a besoin de la grâce prévenante et aidante de Dieu, ainsi que des secours intérieurs du Saint-Esprit. Celui-ci touche le cœur et le tourne vers Dieu, ouvre les yeux de l’esprit et donne à tous la douceur de consentir et de croire à la vérité » (DV 5). La réponse de l’homme à ce don gratuit est la soumission plénière de son intelligence et de sa volonté à Dieu qui se révèle, afin d’entrer en communion intime avec Lui. (Cf. Vatican I : DS 3008).

Croire est donc un acte de l’intelligence adhérant à la vérité divine sous le commandement de la volonté mue par Dieu au moyen de la grâce (Cf. S. Thomas d’Aquin, S.th. II-IIae, 2, 9).

La Foi est la réponse au désir d’absolu, inscrit de manière intrinsèque dans le cœur de l’homme, comme le souligne saint Augustin : « Tu nous as fait pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose en Toi » (S. Augustin, conf. 1, 1, 1).

La Foi chrétienne naît de l’écoute de l’Évangile, de notre adhésion à la Bonne Nouvelle de Jésus, qui nous est donnée par le baptême. Dans notre vie, elle se transforme en une dynamique de combat comme le souligne saint Paul à Timothée : « Mène le bon combat, celui de la Foi, empare-toi de la vie éternelle ! » (1 Tim 6,12). Pour nous militaires, cet ordre nous incite à revêtir de l’armure de Dieu (Eph 6,11), qui nous permet, grâce au bouclier de la Foi, d’éteindre toutes les flèches enflammées du Mauvais (Eph 6,16).

Prenant appui sur l’apôtre Paul, saint Jean de la Croix explique que la Foi aide à surmonter le domaine du sensible, et nous fait entrer dans le monde surnaturel, où l’ennemi ne peut plus pénétrer. Lors de l’épreuve, l’acte de Foi, appelé acte anagogique, unit notre affection à Dieu. Ainsi, notre âme se détache des choses terrestres et se tourne vers Dieu, devenant de plus en plus forte, elle n’est plus à la merci de la tentation. Par l’entrainement quotidien des actes de Foi, l’âme s’enracine en Dieu et vit chaque chose en Lui.

En ces périodes de crise sanitaire, où le confinement peut être vécu comme un poids, notre Foi, mise à contribution, nous permet de vivre l’abandon dans les mains de Dieu, comme la porte qui nous ouvre le ciel…

 

Padré Gautier Filardo, aumônier militaire