Messes
Fêtes d'armes
Soutenir

Chammal : L’évêque aux armées auprès des militaires français de Bagdad

Du 24 au 26 décembre, Monseigneur Antoine de Romanet, Évêque aux Armées, et l’aumônier Florent Goullet de Rugy se sont rendus auprès des militaires français de l’opération Chammal déployés à Bagdad, pour passer les fêtes de Noël à leurs côtés en leur apportant un soutien moral et spirituel.

 

Le soir du réveillon, Monseigneur Antoine de Romanet a célébré la messe de Noël avec la Task Force Monsabert avant de dîner avec les militaires. Il a par ailleurs profité de son passage pour découvrir les différentes formations proposées par les Français aux forces armées irakiennes.

Le 25 décembre, en début de matinée, l’Évêque aux Armées a été accueilli sur la base Union III par le général de brigade aérienne Dupont, représentant du chef d’état-major des armées sur le théâtre. Puis il s’est rendu à la chapelle du camp pour y célébrer une messe au profit de tous les militaires catholiques de la Coalition. Après le déjeuner, l’évêque aux armées a pu visiter l’ancien palais du parti Baas, qui se trouve à l’intérieur du camp.

Cette visite a été l’occasion de fêter Noël dans un esprit de fraternité où chaque militaire, quelles que soient ses croyances ou ses opinions, a pu profiter d’un instant chaleureux avec l’ensemble de ses camarades.

En fin de journée, Monseigneur de Romanet a été reçu par le cardinal Louis Raphaël Sako, patriarche de Babylone et de l’église catholique chaldéenne.

Le 26 décembre, l’Évêque aux Armées a quitté Union III en souhaitant à l’ensemble des militaires une excellente poursuite de leur mission. L’aumônier Florent Goullet de Rugy est quant à lui demeuré sur place pour effectuer dans les semaines à venir plusieurs déplacements afin de rencontrer l’ensemble des militaires de l’opération Chammal positionnés en dehors de Bagdad.

Lancée depuis le 19 septembre 2014, l’opération Chammal représente le volet français de l’Opération Inherent Resolve (OIR) au sein d’une coalition de 80 pays et organisations. A la demande du gouvernement irakien et en coordination avec les alliés de la France présents dans la région, l’opération Chammal vise, à apporter un soutien militaire aux forces locales engagées dans le combat contre Daech sur leur territoire. L’opération Chammal repose sur deux piliers complémentaires : un pilier  » appui  » destiné à appuyer les troupes engagées au sol contre Daech et à frapper les capacités militaires de Daech ; un pilier  » formation » au profit des forces de sécurité irakiennes. A ce jour, le dispositif complet de l’opération Chammal compte près de 1 000 militaires. Il comprend également plus d’une centaine de militaires projetés à Bagdad pour la formation et le conseil des états-majors et unités irakiennes.

Sources : État-major des armées
Droits : Ministère de la Défense