Messes
Fêtes d'armes
Soutenir

Rencontre des aumôniers des lycées de la Défense

De gauche à droite : Bohut Jehan-Aldric, Aumônier Florence, Marab Renaud, Padré Charles, Padré Raphaël

Après 18 mois d’interruption en raison de l’épidémie de Covid, l’équipe de coordination des aumôniers des lycées de la Défense a enfin trouvé un créneau pour se réunir deux jours dans les murs de notre beau Prieuré de Dinard. L’objectif était multiple :

  • Dresser un bilan des 2 années scolaires écoulées en confrontant les réussites et les échecs de nos projets et activités respectives
  • Partager les joies et les écueils de la belle mais délicate mission d’aumônier de lycée
  • Accueillir, former et préparer les nouveaux arrivants à la spécificité de leur nouvelle affectation.
  • Renouveler la cohésion du groupe qui sera utile lorsqu’isolés dans nos lycées respectifs nous aurons besoin du soutien amical, technique ou spirituel de nos alter-ego.

Le PAM de cette année irriguant d’une bonne dose de sang neuf le groupe, l’aumônier du Prytanée de la Flèche (responsable de la coordination), a eu le souci de partager avec générosité ses pratiques qui permettront aux nouveaux d’avoir quelques repères dès la rentrée scolaire mi-août !

Bien sûr à chaque lycée de La Défense ses spécificités. Mais au-delà des cultures propres entretenues par chaque établissement, l’aumônier catholique de Lycée de Défense aura le souci de déployer dans sa mission tous les efforts nécessaires pour compléter l’éducation académique reçue. Il lui faudra sans cesse innover et adapter ses propositions pour viser la construction anthropologique, spirituelle, morale de chacun et pour les baptisés et ceux qui aspirent à devenir membre de l’Eglise, introduire à la connaissance du mystère du Salut, à l’accueil de la grâce dans les sacrements et à la participation active à la charité des frères dans leur quotidien d’élève.

Ainsi seront atteints les objectifs visés par la déclaration sur l’éducation chrétienne « Gravissimum educationis » de Saint Paul VI, sur laquelle le marab nous a invités à travailler. S’il est vrai que la mission d’aumônier en lycée de défense est chronophage, les fruits récoltés et l’énergie reçue des jeunes comblent au-delà de toute mesure ce qui a été donné. La jeunesse est belle et aspire à la fin la plus haute. Elle en a l’énergie, l’espérance et la capacité pourvu qu’elle soit accompagnée vers les sommets qu’elle vise dans tous les domaines.

Florence, aumônier du Lycée militaire de Saint-Cyr