Messes
Fêtes d'armes
Soutenir

La Semaine Sainte au DAF, ici et ailleurs

« Jésus ne montre pas l’exemple, Il est l’Exemple. »
Retour sur la Semaine Sainte 2021.

Cette Semaine Sainte a été exceptionnelle à bien des égards. Du fait de la situation sanitaire, notre évêque n’a pu, comme à son habitude, se rendre auprès de nos soldats en opération ; les prêtres n’ont pu se réunir pour la messe chrismale ; la Vigile pascale a dû être célébrée en pleine journée. Mais nous avons eu la grâce d’avoir les offices de la Semaine Sainte célébrés par Monseigneur de Romanet en sa cathédrale : neuf nouveaux baptisés et trois confirmés ; la messe de la Résurrection du Seigneur présidée par le nonce apostolique en France, Monseigneur Migliore. Nous rendons grâce à Dieu pour tout cela.

Dimanche des Rameaux – 28 mars 2021

Pendant que Monseigneur de Romanet célébrait la messe des Rameaux aux Invalides, à l’autre bout du monde, l’aumônier Henri baptisait quant à lui un tout jeune enfant.

Pour sa part, l’aumônier Amaury organisait un pèlerinage pour les militaires et familles de la garnison à Rocamadour, dont voici le témoignage :

« En tout, plus de 120 personnes, adultes et enfants, se sont retrouvées pour une marche entre Gramat et Rocamadour, 2h30 de randonnée le long de l’Alzou, agrémentées de vieux moulins en ruine en fond de vallon et au frais ! Une halte permit de faire un topo sur la Semaine Sainte et de reprendre des forces, pour arriver à la grande prairie où chaque groupe ou famille a pu pique-niquer (dans le respect des règles sanitaires !) Après ce temps de régénération, chaque famille avait quartier libre pour visiter le sanctuaire, ou faire le chemin de Croix. A 14h30, la bénédiction des Rameaux inaugurait la messe dans la basilique St Sauveur, magnifiquement accompagnée par l’orgue et la chorale. A l’issue de la messe, les parachutistes se retrouvaient dans la chapelle St Michel pour entonner une vibrante « prière du para ». La fin de journée sonnait, non sans quelques glaces ou crêpes pour certains. Tout le monde pouvait repartir afin d’être à l’heure avant le couvre-feu à la maison ! Issus de toute la garnison de Montauban (6°RPIMA Caylus, 17 RGP Montauban, 31 RG Castelsarrasin, 9°RSAM Montauban, 3°RMAT, GSBDD) et de toutes catégories de personnel, catholiques convaincus ou découvrant la foi, tous ont été très heureux de cette journée qui permettait de manière exceptionnelle d’entrer en Semaine Sainte dans ce cadre grandiose de Rocamadour. Et pour le Padré arrivé cette année sur la garnison, ce galop d’essai est un appel à proposer dès que possible selon le contexte actuel, d’autres rassemblements de garnison, afin de rendre concrète la dimension de communauté militaire catholique. Assurément, et sous le patronage de ND de Rocamadour et de St Michel, ce fut une très belle réussite ! »

De son côté, l’aumônier Arnaud découvrait « l’évangélisation par les rameaux », il nous raconte :

« Nous savons que nous côtoyons beaucoup de catholiques non-pratiquants dans nos unités. Mais je n’avais pas réalisé jusqu’à cette année que leur porter des rameaux pouvait être ‘une bonne pratique à adopter’ !

L’an dernier, un Ancien du Bataillon m’avait proposé des rameaux d’olivier de son jardin… mais je ne savais pas quoi en faire, parce que je n’ai pas de ministère de type paroissial. Cette année, rebelote, un autre Ancien me fait le coup ; mais cette fois-ci j’accepte, parce que je célèbre maintenant la Messe le dimanche soir pour les élèves de l’école de formation. Il m’en remplit un coffre entier : trois gros sacs poubelle ! Comme il m’avait prévenu de la quantité à passer chercher, j’avais pu anticiper et livrer deux paroisses le dimanche matin, ne gardant pour moi qu’une bonne brassée, parce qu’on ne sait jamais.

J’avais donc lundi matin encore un bon stock à écouler : je me suis donc posté à la porte de l’Etat-Major à l’heure du dégagé. Et j’ai eu pas mal de « clients » ! Quelques refus polis, quelques « Ah, Padre, j’ai eu mes rameaux hier (dimanche) ! » (dont certains que je n’avais pas encore repérés comme pratiquants), quelques questions de la part des plus jeunes, quelques superstitieux contents d’avoir les rameaux dont leurs grand-mères ne se départaient jamais, etc. Et j’ai été porter ses rameaux à mon Amiral dans son bureau pour finir. Toute ma réserve y est passée, et il m’en manquait car je suis parti quand j’étais bredouille.

Si bien que le lendemain, je suis passé récupérer des rameaux bénis dans une des paroisses que j’avais généreusement livrée, et j’ai renouvelé l’opération devant la machine à café du Centre Logistique sur tout le temps du repas. J’ai achevé ma tournée par quelques bureaux à l’Infirmerie Principale, en annonçant une « livraison à domicile » devenue d’actualité. Une autre brassée y est passée ! Le plus curieux, c’est que personne n’a trouvé ça curieux…

C’est donc avec le sentiment du devoir accompli que je suis rentré chez moi. Et dans la résidence militaire, un sous-officier me dit : « Padre, il paraît que vous distribuez des rameaux ? Vous en avez encore ? Je peux vous en demander un ? » Du coup, demain… je retourne à la paroisse récupérer encore une (deux ?) brassée de rameaux !

Je vous avoue que je n’avais encore jamais pensé à distribuer de rameaux en caserne. Mais il y a un début à tout, pas vrai ? On en porte sur notre grade, on peut bien en donner aux gens ! »

En mer, au cours de cette Semaine Sainte, le padré Philippe a célébré la messe sur le pont du Patrouilleur Antilles Guyane (PAG) La Confiance. Ces bâtiments ont pour mission de conduire des missions de surveillance maritime dans les eaux des Antilles et de Guyane.

Messe chrismale – Mardi saint 31 mars 2021

La messe chrismale a rassemblé autour de notre évêque quelques aumôniers prêtres qui ont pu faire le déplacement. A cette occasion, ils ont renouvelé leurs promesses sacerdotales avant la bénédiction de l’Huile des malades, l’Huile des catéchumènes et la consécration du Saint-Chrême. Ces huiles permettront aux aumôniers de poursuivre leurs missions sur tous les théâtres d’opération.

 

Messe de la Cène – Jeudi saint 02 avril 2021

A la messe de la Cène, Monseigneur de Romanet a procédé au lavement des pieds : un pensionnaire de l’INI, un militaire et un aumônier-prêtre. A l’issue, le ciboire a été déposé en procession au reposoir dans la chapelle latérale.

L’évêque aux Armées françaises, dans son homélie, a enseigné le peuple sur la puissance infinie de Dieu manifestée dans Son humilité et nous rappelait la nécessité, et avec le Christ, d’accepter de devenir acteur d’un salut reçu : devenir nourriture, lumière et salut pour nos frères.

J’ai cherché mon âme et je n’ai pu la voir. J’ai cherché mon Dieu et je n’ai pu le saisir. J’ai cherché mon frère et j’ai trouvé les trois.

La Passion – Vendredi saint 03 avril 2021

Après le chemin de Croix qui s’est déroulé à 12h30 et 14h15  en la cathédrale Saint-Louis des Invalides auxquels ont pu participer les pensionnaires et le personnel de l’INI, Monseigneur de Romanet y a célébré l’office de la Passion.

Voilà que nous allons entendre maintenant le grand récit de la Passion du Seigneur, au cœur de l’histoire humaine et au cœur de chacune de nos existences. La vie, l’amour, la souffrance, la mort s’y trouvent exprimés d’une manière bouleversante. Puissions-nous nous laisser être touchés par cette extraordinaire rencontre de Dieu et de l’humanité, qui, à la Croix, nous dit l’œuvre du salut pour chacune de nos vies.

Vigile pascale – Samedi saint 04 avril 2021

Lors de la Vigile pascale célébrée à 15 heures en raison de la situation sanitaire, Monseigneur de Romanet a procédé à la bénédiction du feu nouveau qui a ensuite été remis aux personnes participant à la célébration. Neuf catéchumènes et trois confirmands ont reçu les sacrements. Nous les accueillons avec joie au sein de l’Église universelle.

La Vigile pascale a également été célébrée par nos aumôniers, à l’exemple du padré Arnaud avec les marins-pompiers de Marseille.

Dimanche de la Résurrection du Seigneur – 05 avril 2021

Monseigneur Antoine de Romanet a eu la joie d’accueillir aux Invalides pour la messe du jour de Pâques son excellence Monseigneur Celestino Migliore, nonce apostolique en France. Dans son homélie (à lire intégralement ici), Monseigneur Migliore invite à faire Pâque « avec stupeur », afin de toujours se remettre en question pour se rapprocher de Notre Seigneur.

En effet, c’est avec le cœur que nous pourrons connaitre Dieu, et non avec une perception humaine, comme nous l’enseigne l’évêque aux Armées. (Texte intégral de la catéchèse de notre évêque pour le dimanche de Pâques).

 

Christ est ressuscité, Il est vraiment ressuscité, alléluia !