Messes
Fêtes d'armes
Soutenir

Engagement des aumôniers pendant le confinement

Le père Laurent-Marie, aumônier militaire, nous partage sa réflexion sur l’importance de la mission des aumôniers pendant ce confinement.

Chers Amis de la BFA, du 152e RI, du RMT, de la Gendarmerie Haute-Alsace, du Pôle de soutien Colmar-Meyenheim-Müllheim, Anciens de ces unités et Retraités,

Chers Fidèles,

 

Ce message que je vous adresse à l’occasion de la Fête de la Toussaint intervient dans un contexte difficile pour notre pays et pour nos compatriotes que nous servons et sur qui nous veillons. Mais c’est justement dans ces périodes troublées et incertaines que l’importance de notre mission est particulièrement mise en valeur au regard de toute notre communauté nationale. Que ce soit à l’intérieur de la Métropole, dans nos territoires, départements et régions d’Outre-Mer, en Côte d’Ivoire ou au Mali, votre présence témoigne de la cohésion et du rayonnement de notre civilisation, de notre culture et de nos valeurs.

 

Pour les chrétiens, la fête de la Toussaint nous rappelle que notre vocation est de parvenir à la joie du Ciel. Le temps qui nous est imparti sur cette terre est justement là pour préparer notre Éternité. C’est en accomplissant du mieux que nous pouvons notre mission, fidèles à nos devoirs envers ceux dont nous avons la charge (subordonnés, camarades, chefs, famille, compatriotes), que nous témoignons tout à la fois de notre attachement à notre Patrie céleste et à notre Patrie charnelle. Les saints patrons d’Armes nous montrent l’exemple de cette double fidélité: Saint Maurice, saint Christophe, saint Martin, sainte Geneviève. En cette année où nous célébrons le jubilé de cette dernière, née en 420, il y a 1600 ans, son exemple est particulièrement éclairant : toute donnée à la prière, elle a vécu au milieu du peuple de Paris. Au moment des invasions barbares, alors que l’Empire romain s’écroulait, sa confiance en Dieu et sa foi, comme son sens politique aiguisé et son talent d’organisation, ont sauvé ses compatriotes de la panique et du désastre. Elle a ainsi posé les fondations de la construction de la nation française.

 

La crise sanitaire comme le terrorisme qui encore une fois a frappé notre pays doivent nous pousser à redoubler d’effort dans notre lutte contre la barbarie et le mal sous toutes ses formes. Durant toutes ces semaines, l’aumônerie militaire va intensifier sa présence à vos cotés pour vous soutenir dans cette mission si belle et si difficile. Les modalités concrètes sont encore à déterminer avec vos Autorités. Dans un message adressé hier à ses aumôniers, l’Évêque aux Armées, Mgr Antoine de Romanet, écrivait: « Nous devons poursuivre nos efforts. Les directives générales de l’EMA et de la Direction de l’Aumônerie ne peuvent connaître et détailler toutes les particularités de votre terrain. Vous seuls, dans un dialogue constant et constructif avec le commandement, êtes à même d’apprécier les orientations à donner à votre pastorale… L’autonomie large de chaque aumônerie et de chaque aumônier est un atout, elle porte aussi son lot de responsabilités ».

 

Quelles que soient ces modalités concrètes que nous allons définir dès la semaine prochaine, sachez que votre aumônier est toujours disponible et joignable. N’hésitez pas à lui faire connaître vos nécessités, vos besoins, vos attentes, vos suggestions aussi pour le meilleur accomplissement de sa mission à votre service et au service de vos camarades.

 

D’ores et déjà, soyez assurés de ma prière pour vous et vos proches en cette grande fête de l’Espérance qui ne trompe pas, pour nos défunts aussi durant tout ce mois de novembre!

 

Que Dieu, la Vierge Marie et tous les saints nous accompagnent tout au long de ce chemin vers la joie du Ciel.

 

P. Laurent-Marie, aumônier militaire