Soutenez-nous !

 

Denier Toussaint 2019 extérieur

L'Eglise et l'arme nucléaire - Réflexions de Mgr Antoine de Romanet

nuclear threat

La Vie des Diocèses - émission de KTO du 24 juin 2019

    Le pape à Nagasaki et Hiroshima : un discernement prophétique des signes des temps – Mgr Antoine de Romanet - 26/11/2019

    Tour de Babel

    Le cri prophétique que vient de lancer le Saint-Père dans son message du 24 novembre sur les armes nucléaires nous offre un discernement providentiel des signes des temps, avec en toile de fond Hiroshima et Nagasaki, la souffrance et l'horreur indescriptible des victimes et de leurs familles.

    Au commencement, « Dieu vit tout ce qu'il avait fait, c'était très bon » (Genèse 1,31). Mais par sa désobéissance, « voilà que l'homme est devenu l'un de nous, pour connaître le bien et le mal » (Genèse 3,22). Caïn et Abel illustrent l'intensité du combat spirituel. Le Seigneur met Caïn en garde : « Le péché n'est-il pas à la porte, une bête tapie qui te convoite, pourras-tu le dominer ? » (Genèse 4, 7). Peu après, « Caïn se jeta sur son frère Abel et le tua. Le Seigneur dit à Caïn : « Où est ton frère Abel ? ». Il répondit : « Je ne sais pas. Suis-je le gardien de mon frère ? » (Genèse 4,8-9).

    Lire la suite

    Imprimer E-mail

    L'EGLISE ET L'ARME NUCLÉAIRE

    Pape françois en Papamobile en Corée

    Message du saint Père à Nagasaki - 24/11/19

     

    Pope Francis in March 2013

    Message du saint Père à Hiroshima - 24/11/2019

     

    Antoine de Romanet 6

    Face au nucléaire, entrer dans une dynamique de fraternité - Entretien de Mgr Antoine de Romanet à Vatican News - 23/11/2019

     

    Antoine de Romanet 6 retouché

    L'Eglise et l'arme nucléaire - Conférence de Mgr Antoine de Romanet - 06/12/2018

    Voir l'intégralité de la conférence en vidéo

     

    nuclear threat

    L'Eglise et l'arme nucléaire - Synthèse de Mgr Antoine de Romanet - Mars 2019

     

    SNLE NG

    « Ayons une approche qui intègre les réalités militaires et politiques » - Interview de Mgr Antoine de Romanet dans Le Monde - 23/11/2019

     

    Antoine de Romanet de dos

     « L'humanité prend conscience de l'unité de son destin » - Interview de Mgr Antoine de Romanet dans Le Figaro - 25/11/2019

     

    Antoine de Romanet 7

    « Au Japon, le pape lance un appel prophétique » - Interview de Mgr Antoine de Romanet pour La Vie – 26/11/2019

     

    Antoine de Romanet 5 retouché

    L'Eglise et l'arme nucléaire - Interview de Mgr Antoine de Romanet dans Famille Chrétienne - 21/11/2019

     

    snle

    Au Japon, le Pape redira "non" aux armes nucléaires - Prise de parole de Mgr Antoine de Romanet dans La Croix - 22/11/2019

    Imprimer E-mail

    L'Eglise et l'arme nucléaire - Conférence de Mgr Antoine de Romanet

    Antoine de Romanet 6 retouché

    Mgr Antoine de ROMANET

    Evêque aux Armées françaises

    IXèmes assises nationales de la recherche stratégique

    Amphi Foch – Ecole Militaire - 6 décembre 2018

    La guerre est la pire réalité que puisse connaitre l’humanité. Elle est volonté de puissance, domination, orgueil, égoïsme, mépris du frère, mépris de la vie. Nous sommes en communion totale avec Haïm Korsia, « grand témoin » de ce matin à mes côtés, sur cet interdit fondamental : « tu ne commettras pas de meurtre ».

    Redisons-nous très simplement quelques éléments de fond :

    Les militaires détestent la guerre. Parce que c’est eux qui la font ils savent ce qu’elle est.

    La force est là pour désamorcer la violence, les armes n’ont jamais rien réglé.

    Lire la suite

    Imprimer E-mail

    L'Eglise et l'arme nucléaire - Synthèse de Mgr Antoine de Romanet

    nuclear threat

    L’arme nucléaire en 2019 :

    évolutions stratégiques, militaires, diplomatiques,

    juridiques et morales.

    Quelle parole pour l’Église catholique aujourd’hui ?

     

    SYNTHÈSE EN 24 POINTS

     

    « Si vous mettez l’arme nucléaire hors-la-loi,

     seuls les hors-la-loi utiliseront l’arme nucléaire »

     

    • Avec la mise en œuvre de l’énergie atomique sous forme d’armes de guerre, l’humanité est entrée dans un « nouvel âge », terrifiant : désormais l’homme a pénétré l’intime de la matière/masse/énergie et tient entre ses mains la capacité de décider de la « fin du monde ».
    • Il faut un important investissement personnel pour sortir de tensions clivantes entre les « pour » et les « contre » le nucléaire militaire: le sujet n’est ni d’être « pour » ni d’être « contre », mais de partir du réel pour tenter d’avancer concrètement vers un monde de justice, de confiance et de paix. Le coeur du sujet est que la rationalité de la dissuasion tient au fait qu’elle « contient » la violence, au double sens du terme, c’est-à-dire qu’elle est cette stratégie qui intériorise une violence absolue pour la limiter absolument, c’est-à-dire pour en interdire l’emploi. La question du nucléaire a tout à gagner à être intégrée dans une approche structurée, transversale et globale prenant en compte la complexité et la volatilité des réalités géopolitiques contemporaines.

    Lire la suite

    Imprimer E-mail

    Lettre de Mgr Antoine de Romanet, Évêque aux Armées (octobre 2019)

    61 PMI Messe dinitiation chrétienne Antoine Langlois 68

    Depuis deux ans, je suis plongé au coeur d'un diocèse tout entier mobilisé au côté de nos soldats. Au quotidien, nos aumôniers accompagnent ces femmes et ces hommes qui engagent leur vie au service de notre paix, de notre sécurité, de notre liberté...

    UN MONDE PLUS QUE JAMAIS INCERTAIN ET INSTABLE

    Nous découvrons chaque jour la partie émergée d'un iceberg de tensions, de rapports de force entre des pays et des continents qui ne portent pas les mêmes systèmes de valeurs ni les mêmes visions du monde. Qu'il s'agisse des grands accords stratégiques de contrôle des armements remis en cause, des périls identifiés dans l'espace, de la course effrénée à l'avance technologique dans la cyber-défense où menaces et contre-menaces se font face en une inquiétante dialectique...

    Lire la suite

    Imprimer E-mail

    Des nouvelles des séminaristes

    ordination Maxime et Romain Fdsq 96

    En créant les« diocèses aux Armées» en 1986, le Pape Jean-Paul II a ouvert la possibilité pour les aumôneries militaires de former des séminaristes, puis après leur ordination de les «incardiner». Mgr. Le Gal fut le premier à envoyer en formation dans le cadre de séminaires diocésains.

    Lire la suite

    Imprimer E-mail

    Messe des Ailes brisées

    Connaissez-vous la messe pour l'association des Ailes brisées ? Elle a été célébrée par Mgr Antoine de Romanet, évêque aux Armées françaises, samedi 12 octobre 2019, en la cathédrale des Invalides. Cette messe pour le monde de l'aviation civile et militaire existe depuis 70 ans.

     

    Imprimer E-mail

    Guyane : Chemins de foi en Amazonie - Documentaire KTO

    Au cœur du « Paradis infernal » de la Guyane, l’aumônier militaire Marie-Andrée porte la présence du Christ auprès des soldats du 9eme régiment d’infanterie de marine, qui traquent les orpailleurs illégaux ravageant la forêt et le fleuve. Un beau témoignage sur l’évangélisation dans le respect des cultures locales. Documentaire coproduit par KTO et Parce Que Prod, réalisé par Matthieu Saintenac.

    Imprimer E-mail

    Prière du para - Fête de la Saint Michel au 3e RPIMa

    Messe pour la saint Michel au 3e régiment parachutiste d'infanterie de marine, à la cathédrale de Carcassonne. A l’issue de la célébration, les parachutistes ont entonné la "prière du para". Un texte écrit par le lieutenant Zirnheld, parachutiste de la France Libre, tué au combat en 1942.

    Imprimer E-mail

    Plus d'articles...

    Saint du Jour

    Nominis

    30 mars 2020

    Tous les saints du jour
    • Bienheureux Amédée IX - Duc de Savoie (✝ 1472)
      Duc de Savoie, il est né à Thonon-les-Bains. A dix-sept ans, il épousa la sœur du roi Louis XII. Ils eurent sept enfants et formèrent un ménage heureux. Atteint d'épilepsie, il accepta cette maladie comme une participation à la souffrance du Christ. Il fut grandement assisté par sa femme dans l'exercice du pouvoir. Il fut obligé d'abdiquer en sa faveur. Fréquent pèlerin du Saint Suaire qui se trouvait alors à Chambéry, il laissa surtout le souvenir d'une grande charité envers les pauvres. "Amédée de Savoie met les pauvres à l'honneur et les riches au rencart", disait le duc de Milan, François Sforza. Il fut béatifié en 1677. Il est fêté en Savoie le 27 avril. Béatifié en 1677 suite à une demande faite par saint François de Sales en 1612.Illustration: tableau du XVIIe siècle attribué à Jean Baize - musée de Chambéry (Joconde, portail des collections des musées de France)Des paroisses sont sous son patronage dont la paroisse de La Trinité 06340 - diocèse de Nice Le 30 mars au martyrologe romain: À Verceil dans le Piémont, en 1472, le bienheureux Amédée IX, duc de Savoie, qui fut plus porté à la dévotion qu'à la gestion des affaires publiques et favorisa, par son action et son zèle continu, la cause des pauvres, des veuves et des orphelins.

    Les lectures du jour

    Messe

    (c) Association Épiscopale Liturgique pour les pays francophones - 2020
    • Première lecture : « Voici que je vais mourir, sans avoir rien fait de tout cela » (Dn 13, 41c-62 (lecture brève))

      Lecture du livre du prophète Daniel

      En ces jours-là,
      le peuple venait de condamner à mort Suzanne.
      Alors elle cria d’une voix forte :
      « Dieu éternel,
      toi qui pénètres les secrets,
      toi qui connais toutes choses avant qu’elles n’arrivent,
      tu sais qu’ils ont porté contre moi un faux témoignage.
      Voici que je vais mourir, sans avoir rien fait
      de tout ce que leur méchanceté a imaginé contre moi. »

      Le Seigneur entendit sa voix.
      Comme on la conduisait à la mort,
      Dieu éveilla l’esprit de sainteté
      chez un tout jeune garçon nommé Daniel,
      qui se mit à crier d’une voix forte :
      « Je suis innocent
      de la mort de cette femme ! »
      Tout le peuple se tourna vers lui et on lui demanda :
      « Que signifie cette parole que tu as prononcée ? »
      Alors, debout au milieu du peuple, il leur dit :
      « Fils d’Israël, vous êtes donc fous ?
      Sans interrogatoire, sans recherche de la vérité,
      vous avez condamné une fille d’Israël.
      Revenez au tribunal,
      car ces gens-là ont porté contre elle un faux témoignage. »

      Tout le peuple revint donc en hâte,
      et le collège des anciens dit à Daniel :
      « Viens siéger au milieu de nous
      et donne-nous des explications,
      car Dieu a déjà fait de toi un ancien. »
      Et Daniel leur dit :
      « Séparez-les bien l’un de l’autre,
      je vais les interroger. »
      Quand on les eut séparés,
      Daniel appela le premier et lui dit :
      « Toi qui as vieilli dans le mal,
      tu portes maintenant le poids des péchés
      que tu as commis autrefois
      en jugeant injustement :
      tu condamnais les innocents
      et tu acquittais les coupables,
      alors que le Seigneur a dit :
      “Tu ne feras pas mourir l’innocent et le juste.”
      Eh bien ! si réellement tu as vu cette femme,
      dis-nous sous quel arbre
      tu les as vus se donner l’un à l’autre ? »
      Il répondit :
      « Sous un sycomore. »
      Daniel dit :
      « Voilà justement un mensonge qui te condamne :
      l’ange de Dieu a reçu un ordre de Dieu,
      et il va te mettre à mort. »
      Daniel le renvoya, fit amener l’autre
      et lui dit :
      « Tu es de la race de Canaan et non de Juda !
      La beauté t’a dévoyé
      et le désir a perverti ton cœur.
      C’est ainsi que vous traitiez les filles d’Israël,
      et, par crainte, elles se donnaient à vous.
      Mais une fille de Juda
      n’a pu consentir à votre crime.
      Dis-moi donc sous quel arbre
      tu les as vus se donner l’un à l’autre ? »
      Il répondit :
      « Sous un châtaignier. »
      Daniel lui dit :
      « Toi aussi, voilà justement un mensonge qui te condamne :
      l’ange de Dieu attend, l’épée à la main,
      pour te châtier,
      et vous faire exterminer. »

      Alors toute l’assemblée poussa une grande clameur
      et bénit Dieu qui sauve ceux qui espèrent en lui.
      Puis elle se retourna contre les deux anciens
      que Daniel avait convaincus de faux témoignage
      par leur propre bouche.
      Conformément à la loi de Moïse,
      on leur fit subir la peine
      que leur méchanceté avait imaginée contre leur prochain :
      on les mit à mort.
      Et ce jour-là, une vie innocente fut épargnée.

      – Parole du Seigneur.

    • Psaume (22 (23), 1-2ab, 2c-3, 4, 5, 6)

      Refrain psalmique : (cf. 22, 4)

      Si je traverse les ravins de la mort,
      je ne crains aucun mal,
      car tu es avec moi, Seigneur.

      Le Seigneur est mon berger :
      je ne manque de rien.
      Sur des prés d’herbe fraîche,
      il me fait reposer.

      Il me mène vers les eaux tranquilles
      et me fait revivre ;
      il me conduit par le juste chemin
      pour l’honneur de son nom.

      Si je traverse les ravins de la mort,
      je ne crains aucun mal,
      car tu es avec moi :
      ton bâton me guide et me rassure.

      Tu prépares la table pour moi
      devant mes ennemis ;
      tu répands le parfum sur ma tête,
      ma coupe est débordante.

      Grâce et bonheur m’accompagnent
      tous les jours de ma vie ;
      j’habiterai la maison du Seigneur
      pour la durée de mes jours.

    • Évangile : « Celui d’entre vous qui est sans péché, qu’il soit le premier à lui jeter une pierre » (Jn 8, 1-11)

      Acclamation : (cf. Ez 33, 11)

      Ta parole, Seigneur, est vérité, et ta loi, délivrance. Je ne prends pas plaisir à la mort du méchant, dit le Seigneur. Qu’il se détourne de sa conduite, et qu’il vive ! Ta parole, Seigneur, est vérité, et ta loi, délivrance.

      Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

      À employer de préférence les années A et B

                En ce temps-là,
        Jésus s’en alla au mont des Oliviers.
                                Dès l’aurore, il retourna au Temple.
      Comme tout le peuple venait à lui,
      il s’assit et se mit à enseigner.
        Les scribes et les pharisiens lui amènent une femme
      qu’on avait surprise en situation d’adultère.
      Ils la mettent au milieu,
        et disent à Jésus :
      « Maître, cette femme
      a été surprise en flagrant délit d’adultère.
        Or, dans la Loi, Moïse nous a ordonné
      de lapider ces femmes-là.
      Et toi, que dis-tu ? »
        Ils parlaient ainsi pour le mettre à l’épreuve,
      afin de pouvoir l’accuser.
      Mais Jésus s’était baissé
      et, du doigt, il écrivait sur la terre.
        Comme on persistait à l’interroger,
      il se redressa et leur dit :
      « Celui d’entre vous qui est sans péché,
      qu’il soit le premier à lui jeter une pierre. »
        Il se baissa de nouveau
      et il écrivait sur la terre.
        Eux, après avoir entendu cela,
      s’en allaient un par un,
      en commençant par les plus âgés.
      Jésus resta seul avec la femme toujours là au milieu.
        Il se redressa et lui demanda :
      « Femme, où sont-ils donc ?
      Personne ne t’a condamnée ? »
        Elle répondit :
      « Personne, Seigneur. »
      Et Jésus lui dit :
      « Moi non plus, je ne te condamne pas.
      Va, et désormais ne pèche plus. »

                              – Acclamons la Parole de Dieu.