Plaques commémoratives 14-18 dans les Eglises

plaques commemoratives

Les plaques commémoratives
devenez contributeur

Centenaire 14-18 : fait religieux et foi chrétienne dans la Grande Guerre

bandeau 1914 1918 court fait religieux et foi chrétienne

Marche de Saint-Joseph - Samedi 17 mars 2018

Cette année, le thème est « Voici l’Homme ». Saint Joseph, qui a été le premier à présenter le Christ au monde, nous le rappelle aujourd’hui : Voici l’Homme, le Fils de Dieu, suivez-le ! 

Elle comporte un premier temps en petits groupes, dits chapitres, selon un parcours et un programme laissés à l’initiative de chaque chapitre. Ce moment fraternel autour de rencontres ou d’activités diverses en cheminant vers Notre Dame doit permettre un vrai temps d’échange et de prière partagée en présence du Saint-Esprit. Chacun choisit son chapitre selon ses aspirations ou la proximité de son domicile (voir site).

Le deuxième temps verra le rassemblement de tous les chapitres à Notre Dame à partir de 15h00.

Ce projet est porté par des laïcs catholiques issus des paroisses d’Ile de France. Son animation spirituelle, soutenue par les diocèses d’Ile de France et notamment celui des armées, est assurée par le Père Jean-Philippe Fabre, professeur au Collège des Bernardins.

Le Diocèse aux Armées, comme l'an dernier, accueillera des chapitres de la marche St Joseph dans ses locaux et la chapelle des Sœurs du Bon secours, pour les temps d'échange et de prière. 

Par ailleurs, cette année, le Diocèse aux Armées met en place son chapitre et invite les ressortissants du Ministère des Armées à le rejoindre.

En Diocèse, participez à cette journée 

Programme du Chapitre St Louis - Diocèse aux Armées

08 h 00 : *Chapelle Saint-Louis de l’Ecole-Militaire : Laudes solennelles en l’honneur de Saint Joseph et bénédiction des Pèlerins

08 h 30 : Café

09 h 30 : *Invalides : enseignement et vénération des reliques de Saint-Louis

11 h 00 : *Chapelle du Val de Grâce : visite, méditation du chapelet de la Miséricorde

12 h 30 : Déjeuner tiré du sac

13 h 30 : Enseignement

-        Programme commun

15 h 00 : Accueil de tous les chapitres à Notre-Dame

16 h 15 : Messe puis Vêpres à Notre-Dame

18 h 30 : Procession dans Paris

19 h 30 : Dîner fraternel à Saint-Eustache

20 h 30 : Enseignement puis veillée familiale à Saint-Eustache

► Frais d’inscription : 10,00 € à régler avant le 09 mars 2018

► Inscription par mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. en indiquant : NOM – PRENOM – NATIONALITE – DATE DE NAISSANCE – LIEU DE NAISSANCE. * le passage par les sites militaires nous oblige à communiquer une liste nominative contenant les biodata des pèlerins avant le 09 mars 2018.

MARCHER AVEC LE DIOCÈSE AUX ARMÉES

Mots-clés: pelerinage, marche, saint joseph, homme, époux, père

Imprimer E-mail

Saint du Jour

Nominis

Tous les saints du jour
  • Sainte Claire de Montefalco - abbesse (✝ 1308)
    Abbesse de l'Ordre des Ermites de Saint Augustin. Élevée très chrétiennement, elle fut très tôt désireuse de se donner à Dieu totalement. Très tôt, elle rejoignit sa sœur dans son couvent et elle ne le quitta plus, marquant ses journées par la prière et de nombreuses austérités. Comme leur communauté était pauvre, elle allait mendier dans les rues, restant parfois des heures sous la pluie, à attendre un geste de charité de la part des passants. Choisie pour être leur supérieure, elle exerça cette charge avec beaucoup d'humilité et une grande attention à la vocation spécifique de chacune des sœurs. Elle connut bien des tentations, mais aussi des moments de rencontres mystiques avec le Seigneur.Illustration: fresque sur une colonne de l'église Sainte-Marie couronnée à Milan (photo: Giovanni Dall'Orto).À Montefalco en Ombrie, l’an 1308, sainte Claire de la Croix, vierge, moniale de l’Ordre des Ermites de Saint-Augustin, qui fut abbesse du monastère de la Sainte-Croix, brûlant d’amour pour la passion du Christ.
  • Saint Dimitrios le Jeune - martyr en Epire (✝ 1808)
    ou Démètre le jeune.Originaire de Samarine en Epire, il parcourait la région en soutenant les populations après l'insurrection manquée contre les Turcs et en prêchant l’Évangile, jusqu’au jour où il fut arrêté. Il connut la torture des roseaux enfilés sous les ongles, puis il fut pendu par les pieds au dessus d'un brasier où brûlaient des bois résineux et enfin, il fut emmuré en laissant seulement la tête sortir à l'air libre, sans boire ni manger, ni pouvoir faire un mouvement. Il mourut après dix jours de cet horrible supplice.

Les lectures du jour

Fil d'actualité introuvable