Soutenez-nous !

 

Denier Toussaint 2019 extérieur

L'Eglise et l'arme nucléaire - Réflexions de Mgr Antoine de Romanet

nuclear threat

La Vie des Diocèses - émission de KTO du 24 juin 2019

  • diocese
  • Incendie de Notre-Dame, déjà un an...

Incendie de Notre-Dame, déjà un an...

 Fournier Notre Dame 16 9

Du 15 avril au 16 avril 2019, nous assistons impuissants à l'incendie qui ravage Notre-Dame de Paris. C'est le Lundi saint, pendant près de 15 heures, nos prières sont plus fortes que jamais. Un an plus tard, retour sur le drame qui a marqué l'année 2019.

 

Témoignage du père Fournier dans le magazine Panorama

Capture_décran_2020-04-14_à_11.30.27.png 

"Ce soir-là, j’étais d’astreinte. Quand je suis arrivé sur place, une mission m’a été confiée : aider à la sauvegarde de la Sainte Couronne d’épines et des œuvres d’art. Une fois cet objectif atteint, il restait le Saint-Sacrement, Jésus hostie. Le corps du Christ était prisonnier du tabernacle. Je me souviens de la pluie de braises qui tombait par les voûtes, de ce brasier qui crépitait au pied du maître-autel. Les pignons Nord et Sud risquaient de s’effondrer, et l’incendie s’était propagé à la tour Nord. J’ai eu les clés du tabernacle..." Le père Jean-Marc Fournier revient sur cet événement, Maryline Chaumont a recueilli ses propos pour le magazine Panorama.

 "Je suis entré dans Notre-Dame en flammes",
un article à télécharger gratuitement dans le n° d'avril 2020 du magazine Panorama.

 ***

Témoignage vidéo du Père Fournier 

Vous pouvez également retrouver les premiers mots du Père Fournier prononcés quelques temps après l'incendie de Notre-Dame, au micro de KTO.

incendie notre dame

  ***

Prions Notre-Dame

Un an après l'incendie, dans un contexte d'épidémie de Coronavirus, le 2 avril 2020, la BSPP (Brigade de Sapeurs-Pompiers de Paris) se place sous la protection de Notre-Dame de Paris. L'aumônier, le père Jean-Marc Fournier, et deux personnels ont prié Notre-Dame à Saint-Germain l'Auxerrois pour la santé et le salut de tous.

NDbspp

Prière à Notre Dame

Souvenez-vous, ô très miséricordieuse Vierge Marie,
qu’on n’a jamais entendu dire qu’aucun de ceux
qui ont eu recours à votre protection,
imploré votre assistance et réclamé votre intercession, ait été abandonné.
Animé d’une pareille confiance, nous accourons vers vous,
ô Vierge des vierges, ô notre Mère,
protégez vos enfants, les Sapeurs-Pompiers de Paris,
leur famille et tous ceux qu’ils aiment.

Donnez-nous votre appui et votre défense dans les présentes calamités,
non en vertu de nos propres mérites dont nous ne saurions présumer,
mais uniquement à cause de l’immense bonté de votre cœur maternel.

Puissent vous toucher tant de douleurs et d’angoisses de pères et de mères,
d’époux, d’épouses, de frères, de sœurs et d’enfants innocents.

Nous vous prions aussi pour tous ceux qui luttent
afin de porter secours aux victimes, 
le personnel soignant,
nos frères d’armes des autres unités des armées
de Terre, de Mer, de l’Air et de la Gendarmerie
et l’ensemble des acteurs de la vie civile.

Ô mère du Verbe Incarné, ne méprisez pas nos prières,
mais écoutez-les favorablement, et daignez les exaucer

Ainsi soit-il.

Mots-clés: aumônerie militaire, aumônier, Notre Dame de Paris, pompiers de paris, Pompiers

Imprimer E-mail

Saint du Jour

Nominis

10 août 2020

Tous les saints du jour Nominis
  • Saint Laurent de Rome - diacre et martyr à Rome (✝ 258)
    La "passio" de St Laurent, rédigée au moins un siècle après sa mort, n'est pas crédible. Le récit prétend que Laurent, diacre du pape saint Sixte II, fut mis à mort trois jours après le martyre de ce dernier et qu'il fut brûlé à petit feu sur un gril, ce qu'on ne souhaite à personne. La plupart des auteurs modernes estiment qu'il fut décapité, comme Sixte. Quoiqu'on pense de la valeur des "acta", il n'en reste pas moins que Laurent a toujours été vénéré, en Orient comme en Occident, comme le plus célèbre des nombreux martyrs romains (voir la liste chronologique, autour des années 258-259...). Les écrits des saints Ambroise, Léon le Grand, Augustin et Prudence témoignent de ce culte(*).Son nom est cité dans la première prière eucharistique. Il est représenté comme diacre, tenant un gril ou couché dessus.Diacre de l'Église de Rome, auprès du pape saint Sixte II, il a pour fonction d'être le gardien des biens de l'Église. Lorsque l'empereur Valérien prend un édit de persécution interdisant le culte chrétien, même dans les cimetières, il est arrêté en même temps que le pape et les autres diacres. Ils sont immédiatement mis à mort, mais lui est épargné dans l'espoir qu'il va livrer les trésors de l'Église. Voyant le pape marcher à la mort, Laurent pleure. Est-il donc indigne de donner sa vie pour le Christ? Saint Sixte le rassure, il ne tardera pas à le suivre. Sommé de livrer les trésors, il rassemble les pauvres, les infirmes, les boiteux, les aveugles. "Voilà les trésors de l'Église." Il est condamné à être brûlé vif sur le gril. Il a encore le sens de l'humour et un courage extraordinaire : "C'est bien grillé de ce côté, tu peux retourner," dira-t-il au bourreau. Il fut l'un des martyrs les plus célèbres de la chrétienté. Au Moyen Age, avec saint Pierre et saint Paul, il était le patron de la Ville éternelle où 34 églises s'élevaient en son honneur. 84 communes françaises portent son nom. (*) un internaute nous signale: "Le peuple de Dieu dit Saint-Augustin, n'est jamais instruit d'une manière plus profitable que par l'exemple des martyrs. Si l'éloquence entraîne, le martyre persuade. Cette admirable force d'âme fortifiait les autres en leur donnant le modèle de ses souffrances." Dans notre église - Saint-Pierre à Denguin en Béarn (Pyrénées Atlantiques) - se trouve une copie de son martyre par Rubens en 1622. Il y est invoqué pour guérir les brûlures, les maladies de peau... Saint Laurent patron des rôtisseurs est représenté en Saône et Loire dans plusieurs églises dont Rully Saint Léger sur Dheurne et Saint Laurent d'Andenay.Dans son désir de partager le sort du pape Sixte II jusque dans son martyre, comme le rapporte saint Léon le Grand, quand il reçut l'ordre de livrer les trésors de l'Église, il montra au tyran les pauvres, nourris et vêtus aux frais de l'Église, et au bout de trois jours, il triompha des flammes et même les instruments de son supplice devinrent les signes de sa victoire. Ses restes furent déposés à Rome, sur la voie Tiburtine, au cimetière de Cyriaque (le Campo Verano).

Les lectures du jour

Messe

(c) Association Épiscopale Liturgique pour les pays francophones - 2020 AELF
  • Première lecture : « Il me fit manger le rouleau et, dans ma bouche, il fut doux comme du miel » (Ez 2, 8 – 3, 4)

    Lecture du livre du prophète Ézékiel

    La parole du Seigneur me fut adressée :
        « Toi, fils d’homme, écoute ce que je te dis.
    Ne sois pas rebelle
    comme cette engeance de rebelles.
    Ouvre la bouche,
    et mange ce que je te donne. »
        Alors j’ai vu : une main tendue vers moi,
    tenant un livre en forme de rouleau.
        Elle le déroula devant moi ;
    ce rouleau était écrit au-dedans et au-dehors,
    rempli de lamentations, plaintes et clameurs.

        Le Seigneur me dit :
    « Fils d’homme, ce qui est devant toi, mange-le,
    mange ce rouleau !
    Puis, va ! Parle à la maison d’Israël. »
        J’ouvris la bouche, il me fit manger le rouleau
        et il me dit :
    « Fils d’homme, remplis ton ventre,
    rassasie tes entrailles
    avec ce rouleau que je te donne. »
    Je le mangeai,
    et dans ma bouche il fut doux comme du miel.
        Il me dit alors :
    « Debout, fils d’homme !
    Va vers la maison d’Israël,
    et dis-lui mes paroles. »

                – Parole du Seigneur.

  • Psaume (Ps 118 (119), 14.24, 72.103, 111.131)

    Refrain psalmique : (Ps 118, 103a)

    Qu’elle est douce à mon palais, ta promesse !

    Je trouve dans la voie de tes exigences
    plus de joie que dans toutes les richesses.
    Je trouve mon plaisir en tes exigences :
    ce sont elles qui me conseillent.

    Mon bonheur, c’est la loi de ta bouche,
    plus qu’un monceau d’or ou d’argent.
    Qu’elle est douce à mon palais, ta promesse :
    le miel a moins de saveur dans ma bouche !

    Tes exigences resteront mon héritage,
    la joie de mon cœur.
    La bouche grande ouverte, j’aspire,
    assoiffé de tes volontés.

  • Évangile : « Gardez-vous de mépriser un seul de ces petits » (Mt 18, 1-5.10.12-14)

    Acclamation : (cf. Mt 11, 29ab)

    Alléluia. Alléluia.
    Prenez sur vous mon joug,
    devenez mes disciples, dit le Seigneur,
    car je suis doux et humble de cœur.
    Alléluia.

    Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

    À ce moment-là, les disciples s’approchèrent de Jésus et lui dirent :
    « Qui donc est le plus grand
    dans le royaume des Cieux ? »
        Alors Jésus appela un petit enfant ;
    il le plaça au milieu d’eux,
        et il déclara :
    « Amen, je vous le dis :
    si vous ne changez pas
    pour devenir comme les enfants,
    vous n’entrerez pas dans le royaume des Cieux.
        Mais celui qui se fera petit comme cet enfant,
    celui-là est le plus grand dans le royaume des Cieux.
        Et celui qui accueille un enfant comme celui-ci en mon nom,
    il m’accueille, moi.
        Gardez-vous de mépriser un seul de ces petits,
    car, je vous le dis, leurs anges dans les cieux
    voient sans cesse la face de mon Père qui est aux cieux.

        Quel est votre avis ?
    Si un homme possède cent brebis
    et que l’une d’entre elles s’égare,
    ne va-t-il pas laisser les 99 autres
    dans la montagne
    pour partir à la recherche de la brebis égarée ?
        Et, s’il arrive à la retrouver,
    amen, je vous le dis :
    il se réjouit pour elle
    plus que pour les 99
    qui ne se sont pas égarées.
        Ainsi, votre Père qui est aux cieux
    ne veut pas qu’un seul de ces petits soit perdu. »

                – Acclamons la Parole de Dieu.