Soutenez-nous !

 

Denier Toussaint 2019 extérieur

L'Eglise et l'arme nucléaire - Réflexions de Mgr Antoine de Romanet

nuclear threat

La Vie des Diocèses - émission de KTO du 24 juin 2019

  • diocese
  • Prière pour le Service de Santé des Armées, par l’intercession de saint Luc

Prière pour le Service de Santé des Armées, par l’intercession de saint Luc

SSa 3

En ces temps d'épidémie et d'épreuve, Monseigneur Antoine de Romanet, évêque du Diocèse aux Armées Françaises, nous propose une prière pour le Service de Santé des Armées, par l’intercession de son patron saint Luc. Associons-nous tous à cette prière que nous faisons monter vers le Seigneur.

 

Seigneur Jésus,

 

Toi qui nous as révélé la Miséricorde du Père par le médecin et évangéliste saint Luc, fais de nous de bons Samaritains prêts à accueillir, soigner et consoler les malades et les blessés que Tu nous donnes pour prochains.

 

Aide-nous à discerner en chacun d’eux les traits de ton Visage divin, Toi qui nous invites à pratiquer d’un même élan l’amour de Dieu et l’amour du prochain, Toi qui guéris l’étranger le jour du sabbat, Toi qui Te laisses toucher par tous et Te rends proche de chacun.

 

Donne-nous le courage de défendre la vie, de sa conception jusqu'à son achèvement naturel, et de respecter la dignité de tous, particulièrement des plus faibles.

 

Dans le tumulte de la guerre ou la fatigue d’une nuit de garde, que ton Esprit éclaire nos cœurs et guide nos mains.

 

Donne-nous aussi la sagesse et la science, pour poser de bons diagnostics et trouver les thérapies adaptées.

 

Bénis notre travail et nos missions, éclaire notre enseignement et nos recherches. 

 

Plus que tout, donne-nous de reconnaître que nous sommes ce blessé sur le bord de la route. C’est Toi Seigneur Jésus qui ne cesses de venir à notre rencontre et de prendre soin de nous. C’est Toi qui nous charges sur ta monture et qui nous accueilles dans ton Église, hôpital de campagne offert à tous les hommes.

 

Par l’intercession de saint Luc notre saint patron, bénis le Service de Santé des Armées et accorde-nous, après T'avoir rencontré et servi dans nos frères souffrants, de connaître la joie d’aimer et d’être aimé dans ton éternité d’amour, de lumière et de paix.

 

Amen.

Imprimer E-mail

Saint du Jour

Nominis

2 juillet 2020

Tous les saints du jour
  • Bienheureuse Eugénie Joubert - religieuse (✝ 1904)
    Religieuse de la Sainte-Famille du Sacré Cœur. Eugénie Joubert est née et a été baptisée à Yssingeaux, non loin de Notre Dame du Puy, le 11 février 1876. Elle entra dans la vie religieuse à 19 ans. Elle prononça ses vœux le 8 décembre 1897. L'Obéissance lui confie les enfants; ses préférés sont les plus pauvres. Elle meurt à Liège (Belgique) à l'âge de 28 ans, en réputation de sainteté, le 2 juillet 1904. Le Pape Jean-Paul II la proclama 'Bienheureuse' le 20 novembre 1994. Illustration, site internet du diocèse du Puy À Liège en Belgique, l'an 1904, la bienheureuse Eugénie Joubert, vierge de la Congrégation de la Sainte-Famille du Sacré-Cœur. Envoyée comme catéchiste à Aubervilliers, elle se dépensa sans compter, avec entrain et gaieté, pour les enfants les plus pauvres. Atteinte de tuberculose, elle suivit avec amour le Christ souffrant.
  • Saint Martinien - Martyrisé au Ier siècle (I siècle)
    Il aurait été le geôlier de saint Pierre. Avec son compagnon Processus, il n'hésita pas à donner sa vie au Christ qu'il avait découvert grâce à son prisonnier. C'est pourquoi le pape Pascal 1er fit transporter leurs cendres dans la basilique Saint Pierre de Rome où elles sont toujours. Un tableau de Jean Valentin dit aussi Valentin de Boulogne représentant le Martyre de Saint Procès et Saint Martinien, 1629, se trouve à la Pinacothèque, salle XII, musée du Vatican.À Rome au cimetière de Damase, au second mille de la voie Aurélienne, les saints Procès et Martinien, martyrs.

Les lectures du jour

Messe

(c) Association Épiscopale Liturgique pour les pays francophones - 2020
  • Première lecture : « Va, tu seras prophète pour mon peuple » (Am 7, 10-17)

    Lecture du livre du prophète Amos

    En ces jours-là,
        Amazias, le prêtre de Béthel,
    envoya dire à Jéroboam, roi d’Israël :
    « Amos prêche la révolte contre toi,
    en plein royaume d’Israël ;
    le pays ne peut plus supporter tous ses discours,
        car voici ce que dit Amos :
    “Le roi Jéroboam périra par l’épée,
    et Israël sera déporté loin de sa terre.” »
        Puis Amazias dit à Amos :
    « Toi, le voyant, va-t’en d’ici,
    fuis au pays de Juda ;
    c’est là-bas que tu pourras gagner ta vie
    en faisant ton métier de prophète.
        Mais ici, à Béthel, arrête de prophétiser ;
    car c’est un sanctuaire royal,
    un temple du royaume. »

        Amos répondit à Amazias :
    « Je n’étais pas prophète ni fils de prophète ;
    j’étais bouvier, et je soignais les sycomores.
        Mais le Seigneur m’a saisi quand j’étais derrière le troupeau,
    et c’est lui qui m’a dit :
    “Va, tu seras prophète pour mon peuple Israël.”
        Écoute maintenant la parole du Seigneur,
    toi qui me dis :
    “Ne prophétise pas contre Israël,
    ne parle pas contre la maison d’Isaac.”
        Eh bien, voici ce que le Seigneur a dit :
    Ta femme devra se prostituer en pleine ville,
    tes fils et tes filles tomberont par l’épée,
    la terre qui t’appartient sera partagée au cordeau,
    toi, tu mourras sur une terre impure,
    et Israël sera déporté loin de sa terre. »

                – Parole du Seigneur.

  • Psaume (Ps 18b (19), 8, 9, 10, 11)

    Refrain psalmique : (Ps 18b, 10cd)

    Les décisions du Seigneur sont justes
    et vraiment équitables.

    La loi du Seigneur est parfaite,
    qui redonne vie ;
    la charte du Seigneur est sûre,
    qui rend sages les simples.

    Les préceptes du Seigneur sont droits,
    ils réjouissent le cœur ;
    le commandement du Seigneur est limpide,
    il clarifie le regard.

    La crainte qu’il inspire est pure,
    elle est là pour toujours ;
    les décisions du Seigneur sont justes
    et vraiment équitables :

    plus désirables que l’or,
    qu’une masse d’or fin,
    plus savoureuses que le miel
    qui coule des rayons.

  • Évangile : « Les foules rendirent gloire à Dieu qui a donné un tel pouvoir aux hommes » (Mt 9, 1-8)

    Acclamation : (cf. 2 Co 5, 19)

    Alléluia. Alléluia.
    Dans le Christ, Dieu réconciliait le monde avec lui :
    il a mis dans notre bouche la parole de la réconciliation.
    Alléluia.

    Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

        En ce temps-là,
        Jésus monta en barque, refit la traversée,
    et alla dans sa ville de Capharnaüm.
        Et voici qu’on lui présenta un paralysé,
    couché sur une civière.
    Voyant leur foi,
    Jésus dit au paralysé :
    « Confiance, mon enfant,
    tes péchés sont pardonnés. »
        Et voici que certains parmi les scribes se disaient :
    « Celui-là blasphème. »
        Mais Jésus, connaissant leurs pensées, demanda :
    « Pourquoi avez-vous des pensées mauvaises ?
        En effet, qu’est-ce qui est le plus facile ?
    Dire : “Tes péchés sont pardonnés”,
    ou bien dire : “Lève-toi et marche” ?
        Eh bien ! pour que vous sachiez que le Fils de l’homme
    a le pouvoir, sur la terre, de pardonner les péchés…
    – Jésus s’adressa alors au paralysé –
    lève-toi, prends ta civière,
    et rentre dans ta maison. »
        Il se leva et rentra dans sa maison.
        Voyant cela, les foules furent saisies de crainte,
    et rendirent gloire à Dieu
    qui a donné un tel pouvoir aux hommes.

                – Acclamons la Parole de Dieu.