Don pour le projet de la direction diocésaine

img project direction diocesaine

La Vie des Diocèses - émission de KTO du 24 juin 2019

  • diocese
  • Colloque "Passé et avenir de la civilisation européenne"

Colloque "Passé et avenir de la civilisation européenne"

Pour clore le colloque sur l'avenir de la civilisation européenne qui expose les conclusions des deux années de recherche du séminaire "Passé et avenir de la civilisation européenne", cette table ronde permet d'avoir les premières réactions aux dix propositions que ce séminaire a formulées. Avec Mgr Antoine de Romanet, Évêque aux Armées Françaises ; Baudouin Baudru, chef adjoint de la Représentation de la commission européenne en France ; Chiheb M'Nasser, directeur général de la Fondation pour l'islam de France. Une table ronde enregistrée au Collège des Bernardins le 15 mai 2019.

Imprimer E-mail

Saint du Jour

Nominis

26 août 2019

Tous les saints du jour
  • Saint Césaire d'Arles - Evêque d'Arles, Père de l'Église (✝ 542)
    Il est originaire de la Bourgogne. Moine de Lérins, il tomba malade en raison de ses austérités. Son abbé l'envoya se faire soigner à Arles et c'est là qu'il se lia d'amitié avec l'évêque auquel il succéda en 503. Il connut trois invasions de barbares : les Wisigoths qui furent chassés en 507 par les Ostrogoths, à leur tour chassés en 536 par les Francs, qui, eux, ne partirent jamais. Face à eux, encore païens, il se fit l'avocat de la population gallo-romaine. Il présida d'importants conciles provinciaux et fonda le premier monastère de femmes en pays gaulois, rédigeant des Règles qui sont une synthèse des traditions égyptiennes et augustiniennes. Il fut un très grand évêque, un de ceux qui, au début d'une époque de barbarie, donnèrent à l'Église des Gaules une doctrine, une prédication, une discipline et une culture. Nous avons encore de lui deux cent cinquante sermons.Voir aussi: Saint Césaire d'Arles, site internet pour le 1500e anniversaire de la remise du pallium à saint Césaire par le pape Symmaque en 513 - association 'Les Amis de saint Trophime' - Né près de Chalon-sur-Saône vers 470, Césaire se fit moine à l'abbaye de Lérins, à l'âge de 20 ans, puis l'évêque d'Arles Éon l'agrégea à son clergé en attendant qu'il lui succède dans sa charge. (Césaire d'Arles - diocèse d'Avignon)En 507, S. Césaire, moine de Lérins devenu Évêque d'Arles, fonde un couvent de moniales, ce qui est à l'époque, en Gaule, une grande innovation. (Diocèse d'Aix et Arles - Une histoire)Césaire naît à Cavaillon, devient moine à Lérins mais doit se retirer à Arles pour raison de santé. L'évêque du lieu en fait un prêtre et l'attache à son Église, dans l'intention d'en faire son successeur. Pour se soustraire à cet honneur, Césaire se cache. Découvert, il est obligé d'accepter. Avec lui, Arles possède un grand évêque. Âme de prière, prédicateur inlassable, il transforme son Église. Maltraité par les Goths, maîtres du pays, il connaît la prison et l'exil. Il crée auprès de son église un monastère de moniale sous la direction de sa soeur Casarie. Il prend part au second concile d'Orange (529), contre les Pélagiens. Père des pauvres et des orphelins, il fut l'admirable défenseur de la cité en ces temps de calamité publique. (source: Les Saints du diocèse de Nîmes)... Dans ses homélies simples et vivantes, il a fait passer le plus assimilable de la pensée de saint Augustin, si bien que le Moyen-âge a souvent confondu l'oeuvre du disciple avec celle du maître.Son enseignement doctrinal s'affirma encore dans les nombreux conciles qu'il présida dont le célèbre concile d'Orange en 529 pour sa formulation théologique de la grâce.Arrêté deux fois par les rois Goths, il subit la prison et l'exil avant d'être reconnu innocent. Il mourut le 27 août 543, la veille de la fête de saint Augustin après avoir gouverné son diocèse pendant quarante ans. (Histoire des saints de Provence - diocèse de Fréjus-Toulon)...le village de Saint Cézaire sur Siagne dans le 06, dont les terres étaient régies par les moines, a reçu son nom de l'abbé de Lérins en hommage à l'évêque d'Arles qui avait été l'un des leurs. Le s a glissé en z, sans doute par une erreur de transcription...Il est le saint patron de la commune de Charleval (13350) - page 6 de 'côté Charleval', le magazine municipal de Novembre 2011.À Arles en Provence, en 542, saint Césaire, évêque. Après avoir mené la vie monastique dans l'île de Lérins, il reçut, malgré lui, l'épiscopat. Dès lors, il composa des sermons simples que les prêtres devaient lire aux fêtes pour l'enseignement du peuple, prépara le texte des canons de six conciles provinciaux et écrivit des règles monastiques pour les hommes et pour les femmes.

Les lectures du jour

Messe

(c) Association Épiscopale Liturgique pour les pays francophones - 2019
  • Première lecture : « Vous vous êtes convertis à Dieu en vous détournant des idoles, afin d’attendre des cieux son Fils qu’il a ressuscité » (1 Th 1, 1-5.8b-10)

    Lecture de la première lettre de saint Paul apôtre aux Thessaloniciens

    Paul, Silvain et Timothée,
    à l’Église de Thessalonique
    qui est en Dieu le Père
    et dans le Seigneur Jésus Christ.
    À vous, la grâce et la paix.

        À tout moment, nous rendons grâce à Dieu au sujet de vous tous,
    en faisant mémoire de vous dans nos prières.
    Sans cesse, nous nous souvenons
    que votre foi est active,
    que votre charité se donne de la peine,
    que votre espérance tient bon
    en notre Seigneur Jésus Christ,
    en présence de Dieu notre Père.
        Nous le savons, frères bien-aimés de Dieu,
    vous avez été choisis par lui.
        En effet, notre annonce de l’Évangile
    n’a pas été, chez vous, simple parole,
    mais puissance, action de l’Esprit Saint, pleine certitude :
    vous savez comment nous nous sommes comportés chez vous
    pour votre bien.
        La nouvelle de votre foi en Dieu s’est si bien répandue partout
    que nous n’avons pas besoin d’en parler.
        En effet, les gens racontent, à notre sujet,
    l’accueil que nous avons reçu chez vous ;
    ils disent comment vous vous êtes convertis à Dieu
    en vous détournant des idoles,
    afin de servir le Dieu vivant et véritable,
        et afin d’attendre des cieux son Fils
    qu’il a ressuscité d’entre les morts,
    Jésus, qui nous délivre de la colère qui vient.

                – Parole du Seigneur.

  • Psaume (Ps 149, 1-2, 3-4, 5-6a.9b)

    Refrain psalmique : (Ps 149, 4a)

    Le Seigneur aime son peuple.
    ou : Alléluia !

    Chantez au Seigneur un chant nouveau,
    louez-le dans l’assemblée de ses fidèles !
    En Israël, joie pour son créateur ;
    dans Sion, allégresse pour son Roi !

    Dansez à la louange de son nom,
    jouez pour lui, tambourins et cithares !
    Car le Seigneur aime son peuple,
    il donne aux humbles l’éclat de la victoire.

    Que les fidèles exultent, glorieux,
    criant leur joie à l’heure du triomphe.
    Qu’ils proclament les éloges de Dieu,
    c’est la fierté de ses fidèles.

  • Évangile : « Malheureux êtes-vous, guides aveugles » (Mt 23, 13-22)

    Acclamation : (Jn 10, 27)

    Alléluia. Alléluia. 
    Mes brebis écoutent ma voix, dit le Seigneur ;
    moi, je les connais, et elles me suivent.
    Alléluia.

    Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

    En ce temps-là,
    Jésus disait :
        « Malheureux êtes-vous, scribes et pharisiens hypocrites,
    parce que vous fermez à clé le royaume des Cieux
    devant les hommes ;
    vous-mêmes, en effet, n’y entrez pas,
    et vous ne laissez pas entrer
    ceux qui veulent entrer !
        Malheureux êtes-vous, scribes et pharisiens hypocrites,
    parce que vous parcourez la mer et la terre
    pour faire un seul converti,
    et quand c’est arrivé,
    vous faites de lui un homme voué à la géhenne,
    deux fois pire que vous !

        Malheureux êtes-vous, guides aveugles,
    vous qui dites :
    “Si l’on fait un serment par le Sanctuaire,
    il est nul ;
    mais si l’on fait un serment par l’or du Sanctuaire,
    on doit s’en acquitter.”
        Insensés et aveugles !
    Qu’est-ce qui est le plus important : l’or ?
    ou bien le Sanctuaire qui consacre cet or ?
        Vous dites encore :
    “Si l’on fait un serment par l’autel,
    il est nul ;
    mais si l’on fait un serment par l’offrande posée sur l’autel,
    on doit s’en acquitter.”
        Aveugles ! Qu’est-ce qui est le plus important :
    l’offrande ?
    ou bien l’autel qui consacre cette offrande ?
        Celui donc qui fait un serment par l’autel
    fait un serment par l’autel
    et par tout ce qui est posé dessus ;
        celui qui fait un serment par le Sanctuaire
    fait un serment par le Sanctuaire
    et par Celui qui l’habite ;
        et celui qui fait un serment par le ciel
    fait un serment par le trône de Dieu
    et par Celui qui siège sur ce trône. »

                – Acclamons la Parole de Dieu.