Soutenez-nous !

 

Denier Toussaint 2019 extérieur

L'Eglise et l'arme nucléaire - Réflexions de Mgr Antoine de Romanet

nuclear threat

La Vie des Diocèses - émission de KTO du 24 juin 2019

Messe du 14 juillet

Messe 14 juillet 2019Mgr Antoine de Romanet : « En ce jour de fête nationale, au cœur de cette célébration qui nous réunit, aumôniers militaires en chefs américains, canadiens, anglais, australiens, néo-zélandais et français, demandons au Seigneur de nous aider tous à nous reconnaître les prochains les un des autres, dans la lumière de Dieu le Père, en une fraternité décisive, pour aujourd’hui et pour l’éternité ».

La messe était présidée par l'Evêque aux Armées, dans la chapelle du Bon Secours, le 13 juillet et est en rediffusion sur France 2.

Mots-clés: 14 juillet, notre-dame du bon secours, messe 14 juillet , aumônier en chef

Imprimer E-mail

Saint du Jour

Nominis

17 février 2020

Tous les saints du jour
  • Saint Alexis Falconieri - et les fondateurs des Servites (✝ 1310)
    Alexis Falconieri est l'un des sept marchands florentins qui se libérèrent des servitudes de leur négoce pour vivre au service de l'Église, à l'image de la Mère de Dieu, dans la prière et dans l'apostolat. Ils étaient grands amis, ils avaient tous de trente à trente-cinq ans quand ils se retirèrent, silencieux, se construisant des huttes de bois dans la forêt, s'adonnant à la prière et au travail de leurs mains. A tour de rôle, ils prenaient la besace et se faisaient mendiants pour s'assimiler à la classe la plus pauvre et récolter beaucoup d'humiliations de la part de ceux qui se souvenaient de leurs richesses anciennes. Ils n'avaient jamais songé à fonder un ordre de religieux, mais Rome le leur imposa et ce fut leur dévotion à la Sainte Mère de Dieu qui leur fit donner le nom de "servites" ou "serviteurs de Marie."Comme un même lien de vraie fraternité avait uni ces sept hommes durant leur vie, ainsi la postérité les embrassa dans une seule et même vénération. Les sept saints fondateurs de notre ordre (document en pdf) Léon XIII, en 1888, les canonisa collectivement sous les noms de Bonfils, Bienvenu, Manet, Amédée, Hugues, Sosthène, Alexis. Leurs corps sont ensevelis au Mont Sénario, dans le même sépulcre, afin qu'une même châsse conserve, une fois morts, ceux que la vie fraternelle avait unis.Mémoire des sept saints fondateurs de l'Ordre des Servites de Marie. Marchands de Florence, ils décidèrent d'un commun accord de s'établir sur le mont Senario au service de la Vierge Marie et de fonder un Ordre sous la Règle de saint Augustin. Un même esprit de fraternité les réunit dans leur vie, une vénération commune du peuple les a accompagnés après leur mort. Ils sont commémorés ensemble le jour où serait mort centenaire le dernier d'entre eux, Alexis, en 1310.

Les lectures du jour

Messe

(c) Association Épiscopale Liturgique pour les pays francophones - 2020
  • Première lecture : « La vérification de votre foi produit l’endurance, pour que vous soyez parfaits et intègres » (Jc 1, 1-11)

    Lecture de la lettre de saint Jacques

    Jacques,
    serviteur de Dieu et du Seigneur Jésus Christ,
    aux douze tribus de la Diaspora,
    salut !

        Considérez comme une joie extrême, mes frères,
    de buter sur toute sorte d’épreuves.
        Vous le savez, une telle vérification de votre foi
    produit l’endurance,
        et l’endurance doit s’accompagner d’une action parfaite,
    pour que vous soyez parfaits et intègres,
    sans que rien ne vous manque.
        Mais si l’un de vous manque de sagesse,
    qu’il la demande à Dieu,
    lui qui donne à tous
    sans réserve et sans faire de reproches :
    elle lui sera donnée.
        Mais qu’il demande avec foi, sans la moindre hésitation,
    car celui qui hésite ressemble aux vagues de la mer
    que le vent agite et soulève.
        Qu’il ne s’imagine pas, cet homme-là,
    qu’il recevra du Seigneur quoi que ce soit,
        s’il est partagé, instable dans toute sa conduite.
        Que le frère d’humble condition
    tire sa fierté d’être élevé,
        et le riche, d’être humilié,
    car il passera comme l’herbe en fleur.
        En effet, le soleil s’est levé, ainsi que le vent brûlant,
    il a desséché l’herbe, sa fleur est tombée,
    la beauté de son aspect a disparu ;
    de même, le riche se flétrira dans toutes ses entreprises.

                – Parole du Seigneur.

  • Psaume (Ps 118 (119), 67-68, 71-72, 75-76)

    Refrain psalmique : (cf. Ps 118, 77a)

    Que vienne à moi ta tendresse, Seigneur,
    et je vivrai.

    Avant d’avoir souffert, je m’égarais ;
    maintenant, j’observe tes ordres.
    Toi, tu es bon, tu fais du bien :
    apprends-moi tes commandements.

    C’est pour mon bien que j’ai souffert,
    ainsi, ai-je appris tes commandements.
    Mon bonheur, c’est la loi de ta bouche,
    plus qu’un monceau d’or ou d’argent.

    Seigneur, je le sais, tes décisions sont justes ;
    tu es fidèle quand tu m’éprouves.
    Que j’aie pour consolation ton amour
    selon tes promesses à ton serviteur !

  • Évangile : « Pourquoi cette génération cherche-t-elle un signe ? » (Mc 8, 11-13)

    Acclamation : (Jn 14, 6)

    Alléluia. Alléluia.
    Moi, je suis le Chemin, la Vérité et la Vie, dit le Seigneur.
    Personne ne va vers le Père sans passer par moi.
    Alléluia.

    Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

    En ce temps-là,
        les pharisiens survinrent
    et se mirent à discuter avec Jésus ;
    pour le mettre à l’épreuve,
    ils cherchaient à obtenir de lui un signe venant du ciel.
        Jésus soupira au plus profond de lui-même et dit :
    « Pourquoi cette génération cherche-t-elle un signe ?
    Amen, je vous le déclare :
    aucun signe ne sera donné à cette génération. »
        Puis il les quitta, remonta en barque,
    et il partit vers l’autre rive.

                – Acclamons la Parole de Dieu.