Le Pèlerinage Militaire International approche à grands pas

affiche 61eme pmi lourdes 2019

Télécharger le programme du 61ème PMI

Don pour le projet de la direction diocésaine

img project direction diocesaine

Le Pèlerinage Militaire International approche à grands pas

D. Presse Pelerinage militaire BD 07 05 2019 VF p001

Télécharger le dossier de presse du 61ème PMI

  • diocese
  • Messe des familles - au coeur du meeting de l'Air - 17 juin 2018

Messe des familles - au coeur du meeting de l'Air - 17 juin 2018

au coeur du meeting 14 06 2018 Soyons Famille !

Messe des familles à 10h à la chapelle St Clément - BA 105 d'Evreux
présidée par Monseigneur Antoine de Romanet

A l’issue, dans un esprit de fraternité et de cohésion, toutes les familles, accompagnées de notre évêque, rejoindront le lieu du meeting où nous prendrons ensemble notre pique-nique tiré du sac. Pour la bonne organisation de cette journée de cohésion, il est indispensable que les participants s’inscrivent au meeting. Sans cela, l’accès à la chapelle ne pourra être possible. Nous vous encourageons à acheter vos billets en prévente pour bénéficier de tarifs réduits, surtout si vous venez en famille, sur le site de la FOSA : https://fosa.fr/meetingdelair/meeting-d-evreux/ 

Flyer de présentation - Inscription obligatoire → bulletin d'inscription

Mots-clés: messe, meeting, famille, evreux, air

Imprimer E-mail

Saint du Jour

Nominis

20 mai 2019

Tous les saints du jour
  • Saint Bernardin de Sienne - Frère mineur (✝ 1444)
    Il naît dans une famille noble près de Sienne en Italie. Orphelin, il est élevé par son oncle. Très doué il fait de savantes études. Très pieux, il appartient à une confrérie de prière. Sa charité trouve à s'exprimer pleinement au cours de l'épidémie de peste qui ravage la ville en 1400. Il a 20 ans et tel est son dévouement qu'on lui confie la direction provisoire de l'hôpital. Deux ans plus tard, il entre chez les franciscains, y devient prêtre et son prieur lui donne la charge de la prédication. Ce sera désormais sa vocation principale. Saint Bernardin parcourt toute l'Italie, prêchant sur les places publiques car les églises sont trop petites. Parfois ce sont des milliers de personnes qui s'écrasent pour l'entendre et qui l'entendent parfaitement malgré l'épaisseur de la foule, tant sa voix est forte. Il parle d'une manière concrète, directe, alerte, insistant sur la vie chrétienne et sur la primauté absolue du Christ. Vie mystique, vie morale et vie sociale sont, chez lui, inséparables. Il aura également un rôle important dans la transformation de l'ordre franciscain connue sous le nom de "réforme de l'observance". Il présentait à tous le monogramme du Christ inscrit dans un disque. Ici, le disque qu'il tient contre sa poitrine porte le mot Caritas (charité). Source: église Saint-Eleusippe de Quinçay.Le culte populaire dont il fut l'objet en Corse est lié à la place prépondérante des franciscains dans l'évangélisation de l'île. Ce prénom, autrefois très répandu et d'où est issu le patronyme des Bernardini, fut illustré par deux franciscains de Calenzana: Bernardin Alberti, vénérable moine mort en 1653 au couvent de Marcasso et un de ses petits parents qui fut maître des novices de S. Léonard de Port-Maurice... Dans nombre de villages on peut voir encore la gravure JHS sur les façades des maisons... (d'après 'Église de Corse en prière')Voir aussi recherches sur le site du diocèse d'Ajaccio Par sa parole et son exemple, à travers bourgs et villes d'Italie, il annonça l'Évangile au peuple, diffusa la dévotion au saint nom de Jésus et poursuivit inlassablement sa mission de prédicateur avec de grands résultats jusqu'à son dernier jour à L'Aquila dans les Abruzzes, en 1444.
  • Sainte Lydie - Commerçante en pourpre convertie par Saint Paul (I siècle.)
    Elle venait de la Grèce d'Asie et s'était installée à Philippes, port de la mer Egée pour son commerce de tissu et de pourpre. C'est là qu'elle rencontra saint Paul et saint Luc (Actes des Apôtres 16. 11). Ils vinrent habiter chez elle "Si vous voulez bien me considérer comme une servante de Dieu, descendez chez moi."Les Églises d'Orient fêtent cette païenne qui professait la foi juive et qui fut convertie au Christ par saint Paul lors de son passage à Philippes en Macédoine. Elle l'accueillit avec ses compagnons Silas et Luc (Actes 16. 11 à 15). Elle dut mourir vers 50-55, puisque Paul écrivant aux chrétiens de Philippes ne la mentionne pas dans sa lettre.Au 20 mai, commémoraison de sainte Lydie, la marchande de pourpre de Thyatire, qui, à Philippes de Macédoine, fut la première dans cette ville à croire à l'Évangile, après la prédication de l'Apôtre saint Paul.

Les lectures du jour

Messe

(c) Association Épiscopale Liturgique pour les pays francophones - 2019
  • Première lecture : « Nous annonçons la Bonne Nouvelle : détournez-vous de ces vaines pratiques, et tournez-vous vers le Dieu vivant » (Ac 14, 5-18)

    Lecture du livre des Actes des Apôtres

    En ces jours-là,
    à Iconium,
    il y eut un mouvement
    chez les non-Juifs et chez les Juifs, avec leurs chefs,
    pour recourir à la violence
    et lapider Paul et Barnabé.
    Lorsque ceux-ci s’en aperçurent,
    ils se réfugièrent en Lycaonie
    dans les cités de Lystres et de Derbé
    et dans leurs territoires environnants.
    Là encore, ils annonçaient la Bonne Nouvelle.

    Or, à Lystres, il y avait un homme
    qui était assis, incapable de se tenir sur ses pieds.
    Infirme de naissance,
    il n’avait jamais pu marcher.
    Cet homme écoutait les paroles de Paul.
    Celui-ci le fixa du regard
    et vit qu’il avait la foi pour être sauvé.
    Alors il lui dit d’une voix forte :
    « Lève-toi, tiens-toi droit sur tes pieds. »
    L’homme se dressa d’un bond :
    il marchait.
    En voyant ce que Paul venait de faire,
    les foules s’écrièrent en lycaonien :
    « Les dieux se sont faits pareils aux hommes,
    et ils sont descendus chez nous ! »
    Ils donnaient à Barnabé le nom de Zeus,
    et à Paul celui d’Hermès,
    puisque c’était lui le porte-parole.
    Le prêtre du temple de Zeus, situé hors de la ville,
    fit amener aux portes de celle-ci
    des taureaux et des guirlandes.
    Il voulait offrir un sacrifice avec les foules.
    Informés de cela, les Apôtres Barnabé et Paul
    déchirèrent leurs vêtements
    et se précipitèrent dans la foule en criant :
    « Pourquoi faites-vous cela ?
    Nous aussi, nous sommes des hommes pareils à vous,
    et nous annonçons la Bonne Nouvelle :
    détournez-vous de ces vaines pratiques,
    et tournez-vous vers le Dieu vivant,
    lui qui a fait le ciel, la terre, la mer,
    et tout ce qu’ils contiennent.
    Dans les générations passées,
    il a laissé toutes les nations suivre leurs chemins.
    Pourtant, il n’a pas manqué de donner
    le témoignage de ses bienfaits,
    puisqu’il vous a envoyé du ciel
    la pluie et des saisons fertiles
    pour vous combler de nourriture et de bien-être. »

    En parlant ainsi,
    ils empêchèrent, mais non sans peine, la foule
    de leur offrir un sacrifice.

    – Parole du Seigneur.

  • Psaume (113B (115), 1-2, 3-4, 15-16)

    Refrain psalmique : (cf. 113b, 1)

    Non pas à nous, Seigneur,
    mais à ton nom, donne la gloire.
    ou : Alléluia !

    Non pas à nous, Seigneur, non pas à nous,
    mais à ton nom, donne la gloire,
            pour ton amour et ta vérité.
    Pourquoi les païens diraient- ils :
    « Où donc est leur Dieu ? »

    Notre Dieu, il est au ciel ;
    tout ce qu’il veut, il le fait.
    Leurs idoles : or et argent,
    ouvrages de mains humaines.

    Soyez bénis par le Seigneur
    qui a fait le ciel et la terre !
    Le ciel, c’est le ciel du Seigneur ;
    aux hommes, il a donné la terre.

  • Évangile : « L’Esprit Saint que le Père enverra en mon nom, lui, vous enseignera tout » (Jn 14, 21-26)

    Acclamation : (cf. Jn 14, 26)

    Alléluia. Alléluia.
    L’Esprit Saint vous enseignera tout,
    et il vous fera souvenir de tout ce que je vous ai dit.
    Alléluia.

    Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

    En ce temps-là,
    Jésus disait à ses disciples :
    « Celui qui reçoit mes commandements et les garde,
    c’est celui-là qui m’aime ;
    et celui qui m’aime
    sera aimé de mon Père ;
    moi aussi, je l’aimerai,
    et je me manifesterai à lui. »
    Jude – non pas Judas l’Iscariote – lui demanda :
    « Seigneur, que se passe-t-il ?
    Est-ce à nous que tu vas te manifester, et non pas au monde ? »
    Jésus lui répondit :
    « Si quelqu’un m’aime,
    il gardera ma parole ;
    mon Père l’aimera,
    nous viendrons vers lui
    et, chez lui, nous nous ferons une demeure.
    Celui qui ne m’aime pas
    ne garde pas mes paroles.
    Or, la parole que vous entendez n’est pas de moi :
    elle est du Père, qui m’a envoyé.
    Je vous parle ainsi,
    tant que je demeure avec vous ;
    mais le Défenseur,
    l’Esprit Saint que le Père enverra en mon nom,
    lui, vous enseignera tout,
    et il vous fera souvenir de tout ce que je vous ai dit. »

    – Acclamons la Parole de Dieu.