Messes
Fêtes d'armes
Soutenir

Ordre du jour n°12 du commandant des forces terrestres, du 11 juin 2021

Message du général de corps d’armée Vincent GUIONIE à l’occasion de la Saint Bernard de Menthon

Officiers, sous-officiers, soldats et légionnaires des troupes de montagne,

Voici plus d’un millénaire naissait Bernard de Menthon, personnage indissociable de ces Alpes qui vous sont chères. Milieu rude et exigeant, ces montagnes ont pourtant toujours été des lieux de vie et de passage, incitant Saint Bernard à se préoccuper du sort des voyageurs des sommets. C’est la raison pour laquelle nous le célébrons aujourd’hui dans la pure tradition d’entraide des montagnards. La présence d’élus, d’autorités civiles et militaires ainsi que des anciens et amis des troupes de montagne témoigne non seulement de la profonde cohésion entre gens de montagne, mais aussi de l’attachement de la population à ses unités, à l’ancrage local puissant.

La montagne est souvent une frontière, mais comme tout obstacle, elle offre passage et dissimulation à qui sait et ose y évoluer, ami comme ennemi, allié ou envahisseur. Cela ne date pas d’hier, rappelons-nous Hannibal. Mais le besoin de troupes dédiées à ce milieu est apparu clairement au XIXe siècle, avant une montée en puissance tout au long du XXe. La montagne fascine, elle attire irrésistiblement, que ce soit par sa beauté qui élève l’âme, par son âpreté qui trempe les caractères et les corps, ou par son exigence qui invite à s’y mesurer. En vous, troupes de montagne, tous ces aspects se conjuguent pour forger ces soldats d’exception, combattants animés du plus bel esprit de camaraderie et de dépassement de soi. Pour vous, le milieu est le premier défi. Vous savez plus que tout autre que la nature est aussi belle que cruelle. En m’inclinant avec respect devant le souvenir du capitaine ULM du 2e REG, je veux rendre ici hommage à tous ceux qui ont payé de leur vie leur engagement en cherchant à apprivoiser ces cimes, ainsi qu’à tous ceux qui ont été blessés lors d’entraînements indispensables au maintien de ces compétences rares.

Ces belles qualités sont tout particulièrement portées par les commandos montagne, héritiers des éclaireurs-skieurs créés en 1931 par le général Edmond DOSSE, et dont nous fêtons cette année les 90 ans. Engagés au Sahel depuis 2013 dans le cadre du sous-groupement SPARTAN, les GCM opèrent à partir de cette année au sein du groupement commando FALCO. En binôme avec des groupements d’aide à l’engagement de brigades médianes ou blindées, ils font honneur à l’esprit de cordée en suscitant une émulation avec ces unités de création plus récente, tout comme ils ont toujours contribué à élever les autres unités de la 27e BIM.

L’excellence que vous cultivez a permis, cette année, une réalisation sans faille de toutes les missions, parfois dans l’urgence comme ce fut le cas pour la remontée en puissance de l’opération Sentinelle ou la projection du Groupement VENTOUX au Liban. Menant une préparation opérationnelle interarmes exigeante, la 27e BIM a été à l’avant-garde de ce projet majeur de l’armée de Terre qu’est la transformation Scorpion, avec la réussite du franchissement des jalons STCE et SICS et l’appropriation particulièrement fluide des nouveaux véhicules Griffon par le 13e BCA. À présent, la brigade est entrée dans son cycle de projection, en Afrique, au Liban et en Guyane. La confrontation permanente à la rudesse de la montagne et du froid développe en vous les valeurs de courage, de robustesse, de précision, d’humilité et de détermination qui vous permettent de vous adapter aussi aux milieux extrêmes que sont le désert sahélien ou la forêt équatoriale.

Au moment où l’armée de Terre s’engage résolument dans le retour à une préparation opérationnelle de haute intensité, chaque segment, léger, médian ou blindé, devra davantage que par le passé se recentrer sur ses missions majeures. Le monde change rapidement, avec le retour à une politique de puissance des États et la réapparition de zones de confrontation potentielles jusque dans les milieux arctiques. En 2022, un bataillon de la brigade marchera sur les traces de ses anciens de Narvik à l’occasion de l’exercice « Cold Response » de l’OTAN. Brigade légère, dotée d’un savoir-faire milieu montagne et grand froid spécifique, reconnu par tous nos alliés et partenaires, la 27e BIM a toute sa place dans le nouveau dispositif, qui est pour elle l’occasion de redécouvrir voire d’inventer de nouvelles formes d’engagement. Le combat de haute intensité de demain sera bien plus global que le seul affrontement de vagues de chars ou le duel à distance désincarné et pixélisé. Il nécessitera aussi des unités légères, mobiles, rustiques et endurantes évoluant dans des conditions très dégradées, dans des zones coupées, encagées, en localité, pour des actions sur les arrières, dans les intervalles, voire en imbrication. Vous avez des atouts remarquables en main, à vous de les adapter et de les exploiter à tous les niveaux.

Troupes de montagne, unités d’une rare valeur, à l’excellence unanimement reconnue, vous constituez une valeur sûre, un roc solide au sein des forces terrestres. Cultivez votre goût du dépassement de soi avec l’humble détermination de ceux qui savent qu’il faut d’abord connaître ses limites pour les surmonter sereinement, dans cet esprit de cordée et d’entraide mis à l’honneur aujourd’hui.

A Varces, le 11 juin 2021.

Le général de corps d’armée Vincent GUIONIE, commandant les forces terrestres