Plaques commémoratives 14-18 dans les Eglises

plaques commemoratives

Les plaques commémoratives
devenez contributeur

Centenaire 14-18 : fait religieux et foi chrétienne dans la Grande Guerre

bandeau 1914 1918 court fait religieux et foi chrétienne

Rock aux Invalides

Rock finale 2018 webPour la cinquième fois, les jeunes du diocèse aux Armées vous convient, le Samedi 13 janvier 2018, à leur soirée de prestige dans le cadre exceptionnel des salons du Gouverneur Militaire de Paris. (réservée aux 18-29 ans le jour de la soirée)   COMPLET

Après la messe célébrée ensemble à 19h en la cathédrale Saint Louis des Invalides, nous aurons la joie d’ouvrir les portes des salons à 20h et de lancer la musique : rocks et valses vous feront virevolter jusqu’à 1h du matin.

Un buffet sera proposé ainsi que, durant toute la soirée, des boissons non alcoolisées en Open Bar. Vous pourrez également acheter des bouteilles à partager de champagne de la cuvée du diocèse aux Armées. Les bouteilles sont au prix de 30 euros, que vous pouvez régler dès maintenant sur Internet, ou encore sur place (chèque ou espèces). Attention il n’y aura pas de terminal pour carte bleue lors de la soirée !

Les messieurs sont attendus en uniforme, smoking ou costume sombre ; les dames en robe longue.

Une tenue et un comportement irréprochables sont attendus de la part de tous.

Dans ce cadre exceptionnel, le service d’ordre sera assuré par la Gendarmerie Nationale qui refusera l’accès à toute personne ne pouvant présenter ses papiers d’identité ainsi qu’un billet imprimé à son nom. Veillez bien à vous munir de ces documents pour la soirée.

Pour tout renseignement, vous pouvez nous écrire à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

rockinvalides messe cathedrale    rock aux invalides salons 

Pourquoi cette initiative ?

Cette soirée n'a pas pour seul but de vous faire passer un excellent moment dans un cadre inoubliable. Elle vise aussi à soutenir financièrement la toute jeune pastorale des jeunes du diocèse aux Armées. Afin de porter aussi ce projet par la prière et de donner une joie spirituelle à cette soirée, nous proposons à tous ceux qui le désirent de débuter la soirée avec une messe célébrée par Monseigneur Antoine de Romanet dans la cathédrale Saint Louis des Invalides à 19h.

N’hésitez pas à nous joindre et à être tenus au courant de nos activités sur notre page Facebook : Jeunes DiocèseauxArmées ou à nous écrire à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

Les jeunes du diocèse aux Armées.

Mots-clés: invalides, rock aux invalides, soirée prestige

Imprimer E-mail

Saint du Jour

Nominis

Tous les saints du jour
  • Bienheureuse Charlotte - et ses compagnes, Carmélites de Compiègne, martyres (✝ 1794)
    Anne Marie Madeleine Françoise Thouret, en religion Sœur Charlotte de la Résurrection est née en 1715 à Mouy dans le diocèse de Beauvais. Lorsqu'éclate la Révolution française, en 1789, la communauté du Carmel de Compiègne compte 21 religieuses. 18 monteront sur l'échafaud. Conformément au décret du 13 février 1790 qui supprime les Ordres religieux contemplatifs, chaque carmélite est invitée à déclarer si son intention est de sortir de son monastère. Toutes affirment "vouloir vivre et mourir dans cette sainte maison." En 1792, la Mère prieure leur propose "un acte de consécration par lequel la communauté s'offrirait en holocauste pour que la paix divine, que le Fils de Dieu était venu apporter au monde, fut rendue à l'Église et à l'État." Le 14 septembre 1792, elles sont expulsées de leur couvent. Chaque jour, elles prononcent l'acte d'offrande. Le 23 juin 1794, au temps de la Grande Terreur, elles sont arrêtées. Jugées et condamnées à mort le 17 juillet, elles sont guillotinées le soir même, sur la place de Nation à Paris. Leurs corps furent enterrés au cimetière de Picpus dans une fosse commune, où ils se trouvent encore dans le jardin des religieuses. Carmélites de Compiègne.À Paris, en 1794, les bienheureuses Thérèse de Saint-Augustin (Marie-Madeleine-Claudine Lidoine) et quinze compagnes: les bienheureuses Marie-Anne-Françoise Brideau (Sœur Saint-Louis), Marie-Anne Piedcourt (Sœur de Jésus Crucifié), Anne-Marie-Madeleine Thouret (Sœur Charlotte de la Résurrection), Marie-Claudie-Cyprienne Brard (Sœur Euphrasie de l’Immaculée-Conception), Marie-Gabrielle de Croissy (Sœur Henriette de Jésus), Marie-Anne Hanisset (Sœur Thérèse du Cœur de Marie), Marie-Gabrielle Trézelle (Sœur Thérèse de Saint-Ignace), Rose Chrétien de Neufville (Sœur Julie-Louise de Jésus), Annette Pelras (Sœur Marie-Henriette de la Providence), Marie-Geneviève Meunier (Sœur Constance), Angélique Roussel (Sœur Marie du Saint-Esprit), Marie Dufour (Sœur Sainte-Marthe), Élisabeth-Julie Vérolot (Sœur Saint-François), Catherine et Thérèse Soiron (sœurs converses), vierges, carmélites de Compiègne et martyres. Sous la Révolution française, elles furent condamnées à mort parce qu’elles avaient conservé fidèlement la vie religieuse et, avant de monter à l’échafaud, elles renouvelèrent leur profession de foi baptismale et leurs vœux religieux.

Les lectures du jour

Fil d'actualité introuvable