Soutenez-nous !

 

Denier Toussaint 2019 extérieur

L'Eglise et l'arme nucléaire - Réflexions de Mgr Antoine de Romanet

nuclear threat

La Vie des Diocèses - émission de KTO du 24 juin 2019

  • PMI
  • 61ème Pèlerinage Militaire International « Cherche la paix et poursuis la... » (Psaume 34,15)

61ème Pèlerinage Militaire International « Cherche la paix et poursuis la... » (Psaume 34,15)

61ème Pèlerinage Militaire International
« Cherche la paix et poursuis la... » (Psaume 34,15)

A hauteur d'homme, chacun mesure l'extrême difficulté à maintenir équilibrée cette forme d'harmonie que l'on appelle « paix ». Négligée parfois, incertaine souvent, elle est pourtant affaire de tous et à faire par tous !
La thématique 2019 du 61ème Pèlerinage Militaire International, organisé comme tous les ans à Lourdes, nous invite à réfléchir sur cette notion, ô combien fondamentale, de la paix.
Ainsi, le Pèlerinage Militaire International n'est-il pas un formidable lieu où l'on peut se saisir d'une « paix » multiforme conjuguée en toutes les langues ?

• Cherche la paix...

Le militaire est un homme de valeurs. De solides bases humanistes sur lesquelles viennent reposer deux piliers de la condition militaire : une volonté d'engagement au service de l'autre et un profond sens du dévouement.
Cependant, c'est une évidence, le métier des armes entraîne de nombreuses interrogations pour celui qui l'exerce. A vrai dire, il bouscule, il questionne.
D'abord dans nos idéaux moraux. De multiples situations, notamment sur les théâtres d'opérations extérieures, nous soumettent à la difficulté du « cas de conscience ».
Ensuite, dans notre idéal de vie personnelle. Pour servir une cause collective, l'on doit, bien évidemment, faire des choix et des concessions privées. Ce n'est pas toujours simple.
Enfin, plus que tout autre personne, le militaire se tient sur le mince seuil de la porte qui sépare le Bien du Mal.
En tout état de cause, la passerelle entre l'amour de Dieu et la volonté des hommes, est résolument un lieu à l'épreuve du feu mais aussi de la Foi.
De fait, pour être un acteur de la paix, encore faut-il l'être avec soi-même.

•… Poursuis la.

Pour rayonner pleinement sur la communauté, la paix est, sans conteste, une quête individuelle et touche du doigt une autre forme de transcendance, la réconciliation. Cet acte personnel, à l'aura collectif, est un processus nécessaire permettant de retrouver le sens de ce que l'on est réellement et de ce que l'on fait consciemment.
C'est dans cette démarche que s'inscrit le pèlerin militaire lorsqu'il se rend à Lourdes. Il vient se retrouver, auprès de Dieu et de la Vierge Marie, pour une confrontation avec lui-même.
En acceptant la rencontre du sacré et du réel, en recevant la communion d'âme et d'esprit, devant la grotte, aux pieds de Marie, il réalise un acte de réconciliation personnelle. Cela lui permet de retrouver le point d'équilibre avec Dieu et d'accueillir pleinement les grâces de la miséricorde.
Celles-ci laisseront fructifier en lui la paix du cœur, celle procurée par le don de l'amour divin. A ce sujet, l'évangile selon Saint Jean (Jean 14:27) nous rapporte ces paroles du Christ : « Je vous laisse ma paix, je vous donne ma paix. Je ne vous donne pas comme le monde vous donne. »

Ce passage nous éclaire doublement. A la fois sur la simplicité du cadeau de la charité spirituelle mais aussi, paradoxalement, sur son insaisissabilité matérielle.
Les sociétés modernes, en détournant de l'humain par des artefacts matériels, censés nous procurer un bien-être, nous détachent peu à peu de la réalité de nos vies. La pensée et nos façon d'être se replient et s'individualisent. Pourtant, la parole nous enjoint de ne pas agir égoïstement et de partager allègrement cette paix.
Alors, au final, comment offrir cette paix qu'on ne peut ni voir, ni toucher ni sentir ?

• soldat, témoin de la paix.

C'est dans notre cœur, où réside Dieu, que s'exerce la puissance de l'amour donné. Cela rejailli de façon tangible, derrière des actions humaines et visibles de concorde. Lesquelles irradient d' une énergie incroyable, puisant tout simplement son origine en chacun de nous, on l'appelle la fraternité...
Savoir encore reconnaître l'autre comme un frère, à la fois, de cœur, d'âme et d'armes, c'est la grâce offerte par l'Esprit aux militaires et permet de transmettre la paix à la suite du Dieu Père et Fils « qui n'a pas honte de nous appeler frère » (He 2,11). Ils offrent, à ce titre, un témoignage de la parole Dieu et souligne la nécessité primordiale de veiller sur le feu de la paix qu'il nous a laissé et d'en porter fièrement les flambeaux à travers le monde pour raviver l'espérance dans le tragique.
Le pèlerinage militaire est d'abord l'occasion d'aller à sa propre rencontre. D'ouvrir son cœur à une introspection spirituelle et de panser des maux, quels qu'ils soient, en revenant à l'essentiel de nos vies et de notre engagement militaire : l'humain.
A l'heure où la paix mondiale n'a jamais été aussi fragile, il est peut-être temps de réfléchir sur le message central de fraternité que nous livre le Pèlerinage Militaire International.
Sommes-nous toujours emplis d'empathie, de compassion, d'écoute envers l'autre ? Sommes-nous quotidiennement des facilitateurs de paix ?
Pour les artisans de paix que nous sommes, voici un cheminement spirituel intéressant à mener durant ces trois journées du Pèlerinage Militaire Internationale, aux côtés de Dieu, de Marie et de l'ensemble de nos frères d'armes, à la recherche de ce qui paraît résolument insaisissable...

Mots-clés: pelerinage, paix, pmi, pèlerinage militaire international, psaumes

Imprimer E-mail

Saint du Jour

Nominis

22 septembre 2020

Tous les saints du jour Nominis
  • Saint Maurice - et ses compagnons de la légion thébéenne (✝ v. 287)
    et ses compagnons, militaires romains martyrisés à Auganuum (Agaune), devenu depuis Saint Maurice du Valais. Dès que Maximien devint empereur d'Occident (286), il décida d'y exterminer les chrétiens. Pour cela il fit venir de Thèbes en Égypte la légion qui s'y trouvait cantonnée. Il n'aurait pu tomber plus mal. Les six mille soldats qui la composaient étaient chrétiens. Ils refusèrent d'exécuter les ordres impériaux. Sur quoi ils furent massacrés jusqu'au dernier. Telle est du moins la légende de la Légion thébaine. Ce qui est vrai sans doute, c'est que le décurion Maurice et plusieurs légionnaires refusèrent de prendre part à une cérémonie païenne. Ce pourquoi ils furent exécutés. Au siècle suivant, une basilique s'élevait à cet endroit.Illustration: Erasmus de Formiae et Saint Maurice par Matthias Grünewald (1517-23), paroisse Notre-Dame de Capelou. - Lors de la persécution de Dioclétien (303-305) à Agaune dans le Valais, des soldats sont torturés et mis à mort pour leur foi. Un siècle et demi plus tard, l'évêque de Lyon, Eucher, rédige les récits de leur martyre d'après des traditions orales. Dès le début du VIIe siècle, saint Maurice est en grande vénération à Vienne et dans le diocèse de Grenoble. A la fin du XIe siècle, il devient le seul titulaire de la cathédrale de Vienne. (saints du diocèse de Grenoble)- Saint Maurice - Patron de nombreuses paroisses ou chapelles, mort pour défendre la foi aux premiers siècles de l'Église dans la région. (saints du diocèse d'Annecy)- Comme l'a figuré le célèbre tableau du Greco consacré au martyr de saint Maurice, la foi intrépide des soldats autour de leurs chefs et de sens moral élevé dans le refus d'un ordre injuste au péril de sa vie. (diocèse aux armées françaises)- "Maurice fut exécuté, au début du règne de l'empereur Maximien (289). Voici la 'légende' tirée du bréviaire de Pamiers: Maximien appelé par Dioclétien à partager son pouvoir impérial se rendit en Gaule. Son armée comprenait une légion appelée thébéenne (habitants de Thèbes) Les soldats étaient valeureux, très croyants; même sous les armes ils n'oublièrent pas les préceptes de l'Évangile. Maximien ordonna de sacrifier aux idoles à Octodorus (dans le Valais de la Suisse du Sud - 20km de Saint-Maurice)." (saints du diocèse de Pamiers)- Au début du VIIIe siècle, introduction du culte des reliques des martyrs de la légion thébaine, saint Maurice et ses compagnons, dans une annexe voûtée de la cathédrale. Officier d'un corps d'auxiliaires de l'armée romaine levés en Égypte et convertis au christianisme, Maurice souffrit le martyre vers 290. Refusant de poursuivre les chrétiens et de sacrifier aux dieux païens, Maurice et ses compagnons furent massacrés sur ordre impérial. (Les grandes heures de la cathédrale Saint-Maurice de Vienne)- Voir aussi l'histoire de ces martyrs sur le site de l'abbaye de Saint Maurice en Suisse.- Saint Candide (statue) est le patron de l'église de Picauville dans le Cotentin.- Le nom de la commune de Saint-Xandre (17138) vient, par déformation, de Saint Candide: Sanctus Scandidus. On trouve écrit dans des textes anciens: st Candé, st Candre, Sanctus Xandrius (1262), Sancedrium (1573). Saint Candide, officier de la légion thébaine (grecque), fut martyrisé avec ses compagnons à la fin du IIIe siècle sur l'ordre de l'empereur Maximin pour avoir refusé de combattre contre des chrétiens. (source: toponymie, commune de Saint-Xandre)À Agaune dans le Valais suisse, vers la fin du IIIe siècle, les saints martryrs Maurice, Exupère, Candide, soldats. Selon le récit de saint Eucher de Lyon, ils furent mis à mort pour le Christ avec leurs compagnons de la légion thébéenne et le vétéran Victor, sous l'empereur Maximilien, illustrant ainsi l'Église par leur glorieuse passion.
  • Saint Silvain - ermite du Ve siècle (V siècle)
    Un internaute nous dit  'St Silvain est fêté le 22 septembre. La légende l'a souvent assimilé au personnage de Zachée (St Pierre l'aurait envoyé en France, il aurait connu une très longue route). St Silvain est surtout connu pour être un ermite du Vème siècle (dates imprécises) et qui a évangélisé le Berry. Il a fait beaucoup de miracles dans sa vie, et aujourd'hui encore on le prie spécialement pour le "feu de st Silvain" (sorte d'érysipèle) et on lui confie particulièrement les enfants malades. La tête de St Silvain est une relique conservée à Levroux. Le 5ème dimanche après Pâques, il y a la "fête du Chef", pèlerinage en l'honneur de St Silvain à Levroux. On peut trouver le tombeau de St Silvain (les restes des ossements) à Celle près de St Amand dans le diocèse de Bourges. Un pèlerinage a lieu à la chapelle de St Silvain le 3ème dimanche de septembre.'

Les lectures du jour

Messe

(c) Association Épiscopale Liturgique pour les pays francophones - 2020 AELF
  • Première lecture : Maximes diverses pour une vie droite (Pr 21, 1-6.10-13)

    Lecture du livre des Proverbes

        Le Seigneur dispose du cœur du roi
    comme d’un canal d’irrigation,
    il le dirige où il veut.
        La conduite d’un homme est toujours droite à ses yeux,
    mais c’est le Seigneur qui pèse les cœurs.
        Accomplir la justice et le droit
    plaît au Seigneur plus que le sacrifice.
        Regarder de haut, se rengorger :
    ainsi brillent les méchants, mais ce n’est que péché.
        Les plans de l’homme actif lui assurent du profit ;
    mais la précipitation conduit à l’indigence.
        Une fortune acquise par le mensonge :
    illusion fugitive de qui cherche la mort.
        Le méchant ne désire que le mal ;
    il n’a pas un regard de pitié pour son prochain.
        Quand on punit l’insolent, l’étourdi devient sage ;
    le sage, il suffit de le raisonner pour qu’il comprenne.
        Le juste considère le clan du méchant :
    le méchant pervertit les autres pour leur malheur.
        Qui fait la sourde oreille à la clameur des faibles
    criera lui-même sans obtenir de réponse.

                – Parole du Seigneur.

  • Psaume (Ps 118 (119), 1.27, 30.34, 35.44)

    Refrain psalmique : (Ps 118, 35a)

    Guide-moi, Seigneur,
    sur la voie de tes volontés.

    Heureux les hommes intègres dans leurs voies
    qui marchent suivant la loi du Seigneur !
    Montre-moi la voie de tes préceptes,
    que je médite sur tes merveilles.

    J’ai choisi la voie de la fidélité,
    je m’ajuste à tes décisions.
    Montre-moi comment garder ta loi,
    que je l’observe de tout cœur.

    Guide-moi sur la voie de tes volontés,
    là, je me plais.
    J’observerai sans relâche ta loi,
    toujours et à jamais.

  • Évangile : « Ma mère et mes frères sont ceux qui écoutent la parole de Dieu, et qui la mettent en pratique » (Lc 8, 19-21)

    Acclamation : (Lc 11, 28)

    Alléluia. Alléluia.
    Heureux ceux qui écoutent la parole de Dieu,
    et qui la gardent !
    Alléluia.

    Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

    En ce temps-là,
        la mère et les frères de Jésus vinrent le trouver,
    mais ils ne pouvaient pas arriver jusqu’à lui
    à cause de la foule.
        On le lui fit savoir :
    « Ta mère et tes frères sont là dehors,
    qui veulent te voir. »
        Il leur répondit :
    « Ma mère et mes frères
    sont ceux qui écoutent la parole de Dieu,
    et qui la mettent en pratique. »

                – Acclamons la Parole de Dieu.