Soutenez-nous !

 

Denier Toussaint 2019 extérieur

L'Eglise et l'arme nucléaire - Réflexions de Mgr Antoine de Romanet

nuclear threat

La Vie des Diocèses - émission de KTO du 24 juin 2019

  • PMI

Message du Cardinal Secrétaire d'État au nom du Pape François à l'attention des pèlerins du 61ème PMI

S.E. Monseigneur Antoine de Romanet
Président du Pèlerinage Militaire International

Sa Sainteté le Pape François est heureux de rejoindre, par la pensée et par la prière, les pèlerins qui se retrouvent autour de Notre Dame de Lourdes pour demander son intercession et sa protection. Réunissant militaires et policiers avec leurs familles, et accompagnant de nombreux blessés de guerre provenant de plus de 40 pays différents, ce pèlerinage désormais traditionnel manifeste bien à quel point le métier des armes, de nos jours, doit avoir comme haute vocation de promouvoir et de maintenir la paix entre les hommes. Tel est le thème de cette année : Cherche la paix et poursuis-la.

La paix est d'abord une conversion du cœur qui comprend trois dimensions indissociables : être en paix avec soi-même en refusant l'intransigeance, la colère et l'impatience; être en paix avec les autres en osant la rencontre et en écoutant le message qu'elle porte; être en paix avec la création en redécouvrant le don de Dieu et la part de responsabilité qui nous revient (cf. Message pour la Journée Mondiale de la Paix, 1er janvier 2019). Le Saint-Père souhaite que ce pèlerinage soit pour chacun l'occasion d'un renouvellement de cette conversion personnelle si nécessaire et porteuse d'espérance. Implorant Notre Dame de Lourdes pour qu'elle accorde aux pays traversés par la guerre, et au monde entier, la paix à laquelle tous les cœurs aspirent, le Pape François donne aux personnes présentes et à celles qui, sur le terrain, risquent leur vie au service de cette paix, la Bénédiction apostolique qu'il étend à leurs familles et aux personnes qui leurs sont chères.

Cardinal Pietro Parolin
Secrétaire d'État de Sa Sainteté

Imprimer E-mail

Les soldats de Lourdes

À l'occasion du PMI France à Lourdes (17-19 mai), partagez la foi des militaires US qui s'y rendent pour la première fois : des témoignages intimes sur leur chemin de guérison pour surmonter le stress post-traumatique lié à leurs expériences de guerre.

 

Imprimer E-mail

61ème Pèlerinage Militaire International « Cherche la paix et poursuis la... » (Psaume 34,15)

61ème Pèlerinage Militaire International
« Cherche la paix et poursuis la... » (Psaume 34,15)

A hauteur d'homme, chacun mesure l'extrême difficulté à maintenir équilibrée cette forme d'harmonie que l'on appelle « paix ». Négligée parfois, incertaine souvent, elle est pourtant affaire de tous et à faire par tous !
La thématique 2019 du 61ème Pèlerinage Militaire International, organisé comme tous les ans à Lourdes, nous invite à réfléchir sur cette notion, ô combien fondamentale, de la paix.
Ainsi, le Pèlerinage Militaire International n'est-il pas un formidable lieu où l'on peut se saisir d'une « paix » multiforme conjuguée en toutes les langues ?

• Cherche la paix...

Le militaire est un homme de valeurs. De solides bases humanistes sur lesquelles viennent reposer deux piliers de la condition militaire : une volonté d'engagement au service de l'autre et un profond sens du dévouement.
Cependant, c'est une évidence, le métier des armes entraîne de nombreuses interrogations pour celui qui l'exerce. A vrai dire, il bouscule, il questionne.
D'abord dans nos idéaux moraux. De multiples situations, notamment sur les théâtres d'opérations extérieures, nous soumettent à la difficulté du « cas de conscience ».
Ensuite, dans notre idéal de vie personnelle. Pour servir une cause collective, l'on doit, bien évidemment, faire des choix et des concessions privées. Ce n'est pas toujours simple.
Enfin, plus que tout autre personne, le militaire se tient sur le mince seuil de la porte qui sépare le Bien du Mal.
En tout état de cause, la passerelle entre l'amour de Dieu et la volonté des hommes, est résolument un lieu à l'épreuve du feu mais aussi de la Foi.
De fait, pour être un acteur de la paix, encore faut-il l'être avec soi-même.

•… Poursuis la.

Pour rayonner pleinement sur la communauté, la paix est, sans conteste, une quête individuelle et touche du doigt une autre forme de transcendance, la réconciliation. Cet acte personnel, à l'aura collectif, est un processus nécessaire permettant de retrouver le sens de ce que l'on est réellement et de ce que l'on fait consciemment.
C'est dans cette démarche que s'inscrit le pèlerin militaire lorsqu'il se rend à Lourdes. Il vient se retrouver, auprès de Dieu et de la Vierge Marie, pour une confrontation avec lui-même.
En acceptant la rencontre du sacré et du réel, en recevant la communion d'âme et d'esprit, devant la grotte, aux pieds de Marie, il réalise un acte de réconciliation personnelle. Cela lui permet de retrouver le point d'équilibre avec Dieu et d'accueillir pleinement les grâces de la miséricorde.
Celles-ci laisseront fructifier en lui la paix du cœur, celle procurée par le don de l'amour divin. A ce sujet, l'évangile selon Saint Jean (Jean 14:27) nous rapporte ces paroles du Christ : « Je vous laisse ma paix, je vous donne ma paix. Je ne vous donne pas comme le monde vous donne. »

Ce passage nous éclaire doublement. A la fois sur la simplicité du cadeau de la charité spirituelle mais aussi, paradoxalement, sur son insaisissabilité matérielle.
Les sociétés modernes, en détournant de l'humain par des artefacts matériels, censés nous procurer un bien-être, nous détachent peu à peu de la réalité de nos vies. La pensée et nos façon d'être se replient et s'individualisent. Pourtant, la parole nous enjoint de ne pas agir égoïstement et de partager allègrement cette paix.
Alors, au final, comment offrir cette paix qu'on ne peut ni voir, ni toucher ni sentir ?

• soldat, témoin de la paix.

C'est dans notre cœur, où réside Dieu, que s'exerce la puissance de l'amour donné. Cela rejailli de façon tangible, derrière des actions humaines et visibles de concorde. Lesquelles irradient d' une énergie incroyable, puisant tout simplement son origine en chacun de nous, on l'appelle la fraternité...
Savoir encore reconnaître l'autre comme un frère, à la fois, de cœur, d'âme et d'armes, c'est la grâce offerte par l'Esprit aux militaires et permet de transmettre la paix à la suite du Dieu Père et Fils « qui n'a pas honte de nous appeler frère » (He 2,11). Ils offrent, à ce titre, un témoignage de la parole Dieu et souligne la nécessité primordiale de veiller sur le feu de la paix qu'il nous a laissé et d'en porter fièrement les flambeaux à travers le monde pour raviver l'espérance dans le tragique.
Le pèlerinage militaire est d'abord l'occasion d'aller à sa propre rencontre. D'ouvrir son cœur à une introspection spirituelle et de panser des maux, quels qu'ils soient, en revenant à l'essentiel de nos vies et de notre engagement militaire : l'humain.
A l'heure où la paix mondiale n'a jamais été aussi fragile, il est peut-être temps de réfléchir sur le message central de fraternité que nous livre le Pèlerinage Militaire International.
Sommes-nous toujours emplis d'empathie, de compassion, d'écoute envers l'autre ? Sommes-nous quotidiennement des facilitateurs de paix ?
Pour les artisans de paix que nous sommes, voici un cheminement spirituel intéressant à mener durant ces trois journées du Pèlerinage Militaire Internationale, aux côtés de Dieu, de Marie et de l'ensemble de nos frères d'armes, à la recherche de ce qui paraît résolument insaisissable...

Imprimer E-mail

J-11 avant le 61ème Pèlerinage Militaire International (PMI)

Affiche APP PMI LOURDESCette année, découvrez le PMI autrement grâce à l’application « PMI Lourdes » ! Désormais durant le pèlerinage, retrouvez le programme et les textes des célébrations internationales et nationales, consultez les informations pratiques du pèlerin, explorez notre carte interactive et plus encore. Téléchargeable gratuitement sur Google Play et App Store.

Imprimer E-mail

Lourdes un film réalisé par Thierry Demaizière et Alban Teurlai

Lourdes affiche filmLors du 59ème Pèlerinage Militaire International, la société Mars Film a suivi Jean-Baptiste et son père, l'Ingénieur en Chef de 2ème classe (IC2) Patrick, venus à Lourdes demander "le miracle pour Augustin", le petit frère gravement malade de Jean-Baptiste.
Que ce soit au challenge sportif, aux piscines, aux célébrations, à la grotte ou lors de la procession mariale, durant trois jours, les réalisateurs ont suivi Jean-Baptiste, atteint d'une maladie rare lui aussi et son papa.

Crédit photo : Mars Film

Lire la suite

Imprimer E-mail

Pays participants au 61ème Pèlerinage Militaire International 2019

Participation par PAYS (prévisions)

DELEGATION ou Représentant d'Ambassade * DRAPEAU effectif 
Afrique du Sud afrique1  
Allemagne allemagne  
Argentine argentine  
Arménie Armenia  
Australie australie  
Autriche autriche  
Belgique belgique  
Bénin benin  
Bolivie Flag of Bolivia state.svg  
Bosnie-Herzégovine bosnie  
Brésil bresil  
Burkina-Faso burkina-faso  
Burundi burundi  
Cameroun cameroun  
Canada canada  
Chili chili  
Corée du Sud coree du sud  
Côte d'Ivoire cote d ivoire  
Croatie croatie  
Equateur Equateur  
Espagne espagne  
Estonie estonie  
Etats-Unis etats_unis  
France france  
Gabon Gabon  
Grande Bretagne royaume_uni  
Guinée Equatoriale Equatorial Guinea  
Hongrie hongrie  
Inde Flag of India.svg  
Indonésie Indonesia  
Irlande irlande  
Italie italie  
Kénia kenia1   
Lettonie lettonie  
Liban Flag of Lebanon.svg  
Lituanie lituanie  
Luxembourg luxembourg  
Madagascar madagascar  
Mexique mexique  
Monaco monaco  
Nigéria * nigeria  
Mali Mali  
Norvège norvege  
Pays-Bas pays_bas  
Pérou perou  
Philippines philippines  
Pologne pologne  
Portugal portugal  
République Centrafricaine RCA  
République Démocratique du Congo (RDC) * rdc  
République du Congo-Brazzaville congo  
République populaire de Chine Flag of the Peoples Republic of China.svg  
République Tchèque republique_tcheque  
Roumanie  roumanie  
Saint-Siège vatican  
Sénégal senegal  
Serbie Flag of Serbia.svg  
Slovaquie slovaquie  
Slovénie slovenie  
Soudan du Sud South Sudan  
Suisse suisse  
Togo * togo  
Ukraine ukraine  
Venezuela Venezuela  
Corps Européen europe  
Total Inscriptions payantes    
     
Organisation internationale    
TOTAL GENERAL    
  FRANCE
aumônerie régionale effectifs
Lyon  
Metz  
Rennes  
IDF  
Bordeaux  
Sur Lourdes  
HNDA dont Malades   
Encadrement et Police  
total Fr  
CAMP MILITAIRE
PAYS EFFECTIF
Dél. Etrangères  
Dél. France  

Filles logées
à la Cité St Pierre

 

TOTAL GENERAL

 

Imprimer E-mail

Saint du Jour

Nominis

22 janvier 2020

Tous les saints du jour
  • Saint Vincent - Diacre de Saragosse, martyr à Valence (✝ 304)
    (avec son frère saint Oronce et saint Victor)La vie du patron des vignerons s'est tellement améliorée au cours des temps qu'il est difficile de démêler l'histoire de la légende. Trois faits sont historiques: il était diacre; il sut dominer les plus cruels supplices et, malgré ses souffrances, il chantait, riait et répondait avec humour aux humeurs de son tortionnaire, au point que saint Augustin dira de lui: "A travers cette ténacité, on discerne la puissance de Dieu." "Vincent, diacre de Saragosse, fut mis à mort à Valence (Espagne) avec son évêque Valère en 304 ou 305, après avoir subi la torture. Comme Laurent de Rome, Vincent offre le modèle accompli du service dans l'Église: ministre de l'évêque pour l'offrande du sacrifice et le gouvernement de la communauté, le diacre doit l'accompagner aussi à l'heure suprême du témoignage. Son culte, très répandu dans les pays de vignobles, le fut également à Viviers, où la Cathédrale lui fut dédiée dès le VIe siècle. Vincent signifie 'vainqueur', et la liturgie joue volontiers sur le sens de son nom." (Saint Vincent, diacre et martyr - Titulaire de la cathédrale et patron du diocèse - Église catholique en Ardèche) "Au cours des années 304 et 305, plus d'un millier de chrétiens périront en Espagne sous la torture. Le martyre de Vincent a été rapporté très tôt par le poète Prudence (348-v.415) dans son ouvrage 'La couronne des martyrs'. Son culte s'étendait à la totalité de l'empire romain dès l'époque de saint Augustin (354-430). L'iconographie le représente, en habit de diacre portant l'évangéliaire (proclamé par lui au cours de la messe) et la palme du martyre. Il est encadré de deux ceps de vigne portant des grappes de raisins." (paroisse Saint-Vincent en Narbonnais - Prières à Saint Vincent - Chanson des vignerons pour la fête - site des catholiques de l'Aude)Quant à l'origine de son patronage des vignerons, plusieurs hypothèses sont envisagées.Avec saint Oronce, il fait partie des saints du diocèse de Gap et d'Embrun.Mémoire de saint Vincent, diacre de Sarragosse et martyr. Dans la persécution de Dioclétien, en 304, avec son évêque saint Valère, il fut conduit à Valence, et là, après avoir subi la prison, la faim, le chevalet, des plaques brûlantes, il s'envola au ciel, vainqueur, pour recevoir la couronne du martyre.

Les lectures du jour

Messe

(c) Association Épiscopale Liturgique pour les pays francophones - 2020
  • Première lecture : « David triompha du Philistin avec une fronde et un caillou » (1 S 17, 32-33.37.40-51)

    Lecture du premier livre de Samuel

    En ces jours-là,
    le Philistin Goliath venait tous les jours défier l’armée d’Israël.
        David dit à Saül :
    « Que personne ne perde courage à cause de ce Philistin.
    Moi, ton serviteur, j’irai me battre avec lui. »
        Saül répondit à David :
    « Tu ne peux pas marcher contre ce Philistin pour lutter avec lui,
    car tu n’es qu’un enfant,
    et lui, c’est un homme de guerre depuis sa jeunesse. »
        David insista :
    « Le Seigneur, qui m’a délivré des griffes du lion et de l’ours,
    me délivrera des mains de ce Philistin. »
    Alors Saül lui dit :
    « Va, et que le Seigneur soit avec toi ! »
        David prit en main son bâton,
    il se choisit dans le torrent cinq cailloux bien lisses
    et les mit dans son sac de berger, dans une poche ;
    puis, la fronde à la main, il s’avança vers le Philistin.
        Le Philistin se mit en marche
    et, précédé de son porte-bouclier, approcha de David.
        Lorsqu’il le vit, il le regarda avec mépris
    car c’était un jeune garçon ; il était roux et de belle apparence.
        Le Philistin lui dit :
    « Suis-je donc un chien,
    pour que tu viennes contre moi avec un bâton ? »
    Puis il le maudit en invoquant ses dieux.
        Il dit à David :
    « Viens vers moi,
    que je te donne en pâture
    aux oiseaux du ciel et aux bêtes sauvages ! »
        David lui répondit :
    « Tu viens contre moi
    avec épée, lance et javelot,
    mais moi, je viens contre toi
    avec le nom du Seigneur des armées,
    le Dieu des troupes d’Israël que tu as défié.
        Aujourd’hui le Seigneur va te livrer entre mes mains,
    je vais t’abattre, te trancher la tête,
    donner aujourd’hui même les cadavres de l’armée philistine
    aux oiseaux du ciel et aux bêtes de la terre.
    Toute la terre saura qu’il y a un Dieu pour Israël,
        et tous ces gens rassemblés sauront que le Seigneur
    ne donne la victoire ni par l’épée ni par la lance,
    mais que le Seigneur est maître du combat,
    et qu’il vous livre entre nos mains. »
        Goliath s’était dressé, s’était mis en marche
    et s’approchait à la rencontre de David.
    Celui-ci s’élança et courut vers les lignes des ennemis
    à la rencontre du Philistin.
        Il plongea la main dans son sac,
    et en retira un caillou qu’il lança avec sa fronde.
    Il atteignit le Philistin au front,
    le caillou s’y enfonça,
    et Goliath tomba face contre terre.
        Ainsi David triompha du Philistin avec une fronde et un caillou :
    quand il frappa le Philistin et le mit à mort,
    il n’avait pas d’épée à la main.
        Mais David courut ;
    arrivé près du Philistin, il lui prit son épée, qu’il tira du fourreau,
    et le tua en lui coupant la tête.
    Quand les Philistins virent que leur héros était mort,
    ils prirent la fuite.

                – Parole du Seigneur.

  • Psaume (Ps 143 (144), 1, 2, 9-10)

    Refrain psalmique : (Ps 143, 1a)

    Béni soit le Seigneur, mon rocher !

    Béni soit le Seigneur, mon rocher !
    Il exerce mes mains pour le combat,
    il m’entraîne à la bataille.

    Il est mon allié, ma forteresse,
    ma citadelle, celui qui me libère ;
    il est le bouclier qui m’abrite,
    il me donne pouvoir sur mon peuple.

    Pour toi, je chanterai un chant nouveau,
    pour toi, je jouerai sur la harpe à dix cordes,
    pour toi qui donnes aux rois la victoire
    et sauves de l’épée meurtrière David, ton serviteur.

  • Évangile : « Est-il permis, le jour du sabbat, de sauver une vie ou de tuer ? » (Mc 3, 1-6)

    Acclamation : (cf. Mt 4, 23)

    Alléluia. Alléluia.
    Jésus proclamait l’Évangile du Royaume
    et guérissait toute infirmité dans le peuple.
    Alléluia.

    Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

    En ce temps-là,
        Jésus entra dans une synagogue ;
    il y avait là un homme dont la main était atrophiée.
        On observait Jésus pour voir s’il le guérirait le jour du sabbat.
    C’était afin de pouvoir l’accuser.
        Il dit à l’homme qui avait la main atrophiée :
    « Lève-toi, viens au milieu. »
        Et s’adressant aux autres :
    « Est-il permis, le jour du sabbat,
    de faire le bien ou de faire le mal ?
    de sauver une vie ou de tuer ? »
    Mais eux se taisaient.
        Alors, promenant sur eux un regard de colère,
    navré de l’endurcissement de leurs cœurs,
    il dit à l’homme :
    « Étends la main. »
    Il l’étendit, et sa main redevint normale.

        Une fois sortis, les pharisiens se réunirent en conseil
    avec les partisans d’Hérode
    contre Jésus, pour voir comment le faire périr.

                – Acclamons la Parole de Dieu.