Plaques commémoratives 14-18 dans les Eglises

plaques commemoratives

Les plaques commémoratives
devenez contributeur

Centenaire 14-18 : fait religieux et foi chrétienne dans la Grande Guerre

bandeau 1914 1918 court fait religieux et foi chrétienne

  • PMI

Vendredi 01 juin 2018 à 20h40 sur KTOTV

60e Pèlerinage militaire international à Lourdes sur KTO TV

hors les murs special PMI sur KTO Télévision CatholiqueHors-les-murs ( 52 min.)
Une émission entièrement tournée dans une ville de France ou à l’étranger, pour être au plus près d’une actualité d’Église. Rythmé par des reportages et des entretiens, ce magazine de 52 minutes vous permet d’être au cœur d’un événement et d’en saisir la portée.

Rediffusions : vendredi 01/06 à 0h25, samedi 02/06 à 11h, dimanche 03/06 à 14h35, lundi 04/06 à 8h45, mercredi 06/06 à 18h40, jeudi 07/06 à 16h, vendredi 08/06 à 13h40.

Imprimer E-mail

le 60ème Pèlerinage Militaire International

2018insigne 60PMI Lourdes

prochain PMI  - 61ème Edition : 17-18 et 19 mai 2019

nouveau vidéos
Messe de l'Initiation Chrétienne - Samedi 19 mai 2018
Aubade de la musique militaire de Pologne
Défilé cérémonie militaire en ville
Défilé militaire et remise des rameaux d'oliviers Dimanche 20 mai 2018rameaux d'oliviers Dimanche 20 mai 2018
Warriors to Lourdes


afiche pmi france 60eme 2018photos Accueil Gendarmerie
Messe ouverture Fr et onction des malades
Les photos en live de HNDA
Ouverture Internationale du PMI 
Messe de l'Initiation Chrétienne - Samedi 19 mai 2018
Festival des musiques et patrouille de France
Challenge sportif blessés - Valides organisé par l'HNDA
Cérémonie militaire - Hommage aux Morts
Procession Mariale 
Messe Internationale - Dimanche 20 mai 2018   

article PMI : 60 ans au service de la Paix, de la Fraternité et de la Réconciliation

Le 60ème Pèlerinage Militaire International (PMI) du 18 au 20 mai 2018, sur le thème : Pacem in Terris (Paix sur la Terre). 

Prière du Saint Père aux militaires et policiers 
Messe du Saint Père pour le 60ème PMI

Programme International du 60° PMI
  
Programme de la délégation France
exposition « 1918-2018 : Lourdes et la Paix »
Pays participants au 60ème Pèlerinage Militaire International

s'inscrire au pmi à Lourdes
Livret du pèlerin français (format PDF)
dossier de Presse - communiqué de Presse 

Imprimer E-mail

Pays participants au 60ème Pèlerinage Militaire International

Participation par PAYS (prévisions)

DELEGATION ou Représentant d'Ambassade * DRAPEAU effectif 
Afrique du Sud afrique1
Allemagne allemagne 867 
Argentine argentine
Arménie Armenia  
Australie australie 13 
Autriche autriche 604 
Belgique belgique 200 
Bénin benin
Bolivie Flag of Bolivia state.svg  
Bosnie-Herzégovine bosnie 63 
Brésil bresil  
Burkina-Faso burkina-faso
Burundi burundi  
Cameroun cameroun  
Canada canada 101 
Chili chili
Corée du Sud coree du sud 61 
Côte d'Ivoire cote d ivoire 71 
Croatie croatie 920 
Equateur Equateur  
Espagne espagne 554 
Estonie estonie
Etats-Unis etats_unis 470 
France france 4883 
Gabon Gabon  
Grande Bretagne royaume_uni 345 
Guinée Equatoriale Equatorial Guinea  
Hongrie hongrie 165 
Inde Flag of India.svg  
Indonésie Indonesia  
Irlande irlande 375 
Italie italie 2550 
Kénia kenia1   
Lettonie lettonie  
Liban Flag of Lebanon.svg  
Lituanie lituanie 45 
Luxembourg luxembourg 65 
Madagascar madagascar 60 
Mexique mexique  
Monaco monaco
Nigéria * nigeria  
Mali Mali  
Norvège norvege
Pays-Bas pays_bas 315 
Pérou perou
Philippines philippines  
Pologne pologne 163 
Portugal portugal 254 
République Centrafricaine RCA
République Démocratique du Congo (RDC) * rdc  
République du Congo-Brazzaville congo 73 
République populaire de Chine Flag of the Peoples Republic of China.svg  
République Tchèque republique_tcheque 101 
Roumanie  roumanie 11
Saint-Siège vatican  
Sénégal senegal
Serbie Flag of Serbia.svg
Slovaquie slovaquie 207 
Slovénie slovenie 38 
Soudan du Sud South Sudan  
Suisse suisse 193 
Togo * togo  
Ukraine ukraine 186 
Venezuela Venezuela  
Corps Européen europe  
Total Inscriptions payantes   13999 
     
Organisation internationale    
TOTAL GENERAL    
  FRANCE
aumônerie régionale effectifs
Lyon 1354
Metz 486
Rennes 778
IDF 580
Bordeaux 595
Sur Lourdes 614
HNDA dont Malades  425
Encadrement et Police 51
total Fr  
CAMP MILITAIRE
PAYS EFFECTIF
Dél. Etrangères 855
Dél. France 705

Filles logées
à la Cité St Pierre

244

TOTAL GENERAL

 

Imprimer E-mail

Inscriptions au 60ème PMI à Lourdes du 18 au 20 mai 2018

2018insigne 60PMI LourdesLa délégation France du Pèlerinage Militaire International expo drac lourdes
vous accueillera dès le mercredi 16 mai 2018 à partir de 14h00 pour vous inscrire et vous remettre votre insigne votre livret du pèlerin.

Musée Sainte Bernadette
Salle Mgr THEAS (Salle au RDC)
93 Boulevard Remi SEMPE – 65100 Lourdes

venez découvrir l'exposition de la DRAC
" La Grande Guerre des hommes de Dieu " 

Pour nous trouver cliquez sur le lien

Imprimer E-mail

Présentation du PMI

franceUn peu d’histoire
Qu’est-ce que le Pèlerinage Militaire International (PMI) ?

La paix pour objectif

pmi presentation2018 webDès l’origine, le pèlerinage militaire à Lourdes s’inscrit dans une perspective de réconciliation franco-allemande à l’issue de la Seconde Guerre mondiale : « amenez l’Armée à Lourdes » demande alors l’archevêque de Toulouse.

En 1958, l’aumônerie catholique des armées françaises décide de l’élargir aux autres Nations, désireuses de promouvoir la réconciliation et la paix. Ce premier Pèlerinage Militaire International (PMI) rassemble 40.000 pèlerins issus de 11 pays.

Il œuvre depuis pour la fraternité des peuples, la spiritualité des armées et l’accompagnement des blessés. Le thème retenu cette année « Pacem in Terris » tiré de l’Evangile selon saint Luc (et titre de l’encyclique du pape Jean XXIII, daté du 11 avril 1963) prend ici tout son sens.

 

Un temps de cohésion interarmées

Les 18, 19 et 20 mai 2018, l’aumônier en chef du culte catholique invite à Lourdes la grande famille militaire internationale, ces « sentinelles de la paix » selon les mots de saint Jean-Paul II. Les militaires, civils des armées et leur famille peuvent s’inscrire auprès de leurs aumôniers militaires catholiques ou de leur délégation nationale propre via leur ordinariat militaire.

 Pour la 60ème édition du PMI, près de 16.000 pèlerins de plus de 40 pays sont ainsi attendus pour participer aux célébrations religieuses et cérémonies festives.

Les activités annexes internationales et nationales (challenge des blessés-valides, procession mariale, cérémonie au monument aux morts, etc.) constituent également des temps forts de rassemblement.

 

L’organisation internationale

L’organisation générale du PMI repose sur la présidence de l’évêque aux Armées françaises (aumônier en chef du culte catholique), une direction internationale et une instance de consultation et de décision, appelée « le Conseil international ». Ce dernier, composé de 18 Nations d’Europe, d’Amérique du Nord et d’Afrique, joue un rôle actif dans l’organisation et les orientations du pèlerinage.

Rappelons aussi que la Direction du PMI, cellule opérationnelle de l’Aumônerie militaire catholique française, bénéficie du soutien direct et indispensable du ministère des Armées et du ministère de l’Intérieur, mais aussi d’armées partenaires et amies.

 

En quelques chiffres

Le PMI c’est aussi : 250 personnels blessés et malades bénéficiant notamment du soutien de l’Hospitalité Notre-Dame des Armées (HNDA) ; 2.000 pèlerins logés au camp ; 400 personnes dans les services du PMI et autant de volontaires pour la sécurité de l’événement.

Le PMI a donc progressivement acquis un statut de « grand évenement » renforcé par la présence des hautes autorités militaires, civiles et religieuses.

 

royaume uniHISTORY
What is the International Military Pilgrimage (PMI) ?

Reaching peace

From the start, the military pilgrimage in Lourdes was aiming at instauring a French-German reconciliation after World War II. Then, the French archbishop of Toulouse said: “bring the Armed Forces to Lourdes”.

In 1958, the catholic chaplaincy of the French armed forces decided to open the pilgrimage to the other Nations willing to promote reconciliation and peace. This first International Military Pilgrimage (PMI) gathered 40,000 pilgrims from 11 different countries.

Ever since, it has been working for the brotherhood of nations, the spirituality of the armed forces and the care for the wounded. Therefore, this year's theme is particularly appropriate: “Pacem in Terris” drawn from the Gospel according to Saint Luc (it is also the title of Pope John XXIII's encyclical, dated 11th April 1963).

 

Joint cohesion

On 18th, 19h and 20h May 2018, the catholic chief chaplain invites the international military family to Lourdes, or the “peace sentinels” according to Pope John Paul II. The members of the armed forces, the civilians working for the armed forces and their families may apply via either their catholic military chaplains or their own national delegations.

For this 60th PMI, the organisation expects about 16,000 pilgrims and more than 40 countries to participate in religious celebrations and festive events.

The national and international additional activities (challenge of the wounded, Marian procession, war memorial, etc.) are also contributing to key moments for gathering nations.

 

An international organisation

PMI's general organisation relies on the presidency of the French archbishop for the armed forces (catholic chief chaplain), but also an international directorate and a consultation and decision-making body called “The International Council”. The Council is composed of 18 Nations from Europe, North America and Africa. It has a key role in the organisation and positioning of the pilgrimage.

pmi presentation challenge hnda 2018 webAs a reminder, the PMI Directorate – the operation cell of the French catholic military chaplaincy – receives full and essential support from the French Ministry of Armed Forces and Ministry of Interior, as well as from partner armed forces and friends.

 

Figures

PMI accounts for: 250 wounded and sick personnel who benefit from Hospitalité Notre Dame des Armées support; 2,000 pilgrims in the camp; 400 people for PMI services and as many volunteers to ensure the safety during the event.

The International Military Pilgrimage gradually became an “important event”, strengthened by the presence of the highest military, civilian and religious authorities.

Imprimer E-mail

Pays participants au 59ème Pèlerinage Militaire International

Participation par PAYS (prévisions)

DELEGATION ou Représentant d'Ambassade * DRAPEAU effectif 
Afrique du Sud afrique1  2
Allemagne allemagne  736
Argentine argentine 13 
Arménie Armenia  
Australie australie  
Autriche autriche 476
Belgique belgique  113
Bénin benin  6
Bolivie Flag of Bolivia state.svg  
Bosnie-Herzégovine bosnie 64 
Brésil bresil  
Burkina-Faso burkina-faso  4
Burundi burundi  
Cameroun cameroun  10
Canada canada  65
Chili chili  2
Corée du Sud coree du sud  
Côte d'Ivoire cote d ivoire 75
Croatie croatie 798
Equateur Equateur  4
Espagne espagne  351
Estonie estonie 3
Etats-Unis etats_unis 350
France france 4 663
Gabon Gabon  
Grande Bretagne royaume_uni  
Guinée Equatoriale Equatorial Guinea  
Hongrie hongrie 93
Inde Flag of India.svg  
Indonésie Indonesia 2
Irlande irlande 401
Italie italie 2500
Kénia kenia1   
Lettonie lettonie  
Liban Flag of Lebanon.svg 1
Lituanie lituanie 45
Luxembourg luxembourg 60
Madagascar madagascar 37
Mexique mexique 2
Monaco monaco 5
Nigéria * nigeria  
Mali Mali  
Norvège norvege 12
Pays-Bas pays_bas 265
Pérou perou  
Philippines philippines 2
Pologne pologne 175
Portugal portugal 245
République Centrafricaine RCA  
République Démocratique du Congo (RDC) * rdc  
République du Congo-Brazzaville congo  85
République populaire de Chine Flag of the Peoples Republic of China.svg  
République Tchèque republique_tcheque 100
Saint-Siège vatican 47
Sénégal senegal 1
Serbie Flag of Serbia.svg  
Slovaquie slovaquie 206
Slovénie slovenie 28
Soudan du Sud South Sudan  
Suisse suisse 220
Togo * togo  
Ukraine ukraine 100
Venezuela Venezuela  
Corps Européen europe 40
Total Inscriptions payantes   12670
     
Organisation internationale    
TOTAL GENERAL    
  FRANCE
aumônerie régionale effectifs
Lyon 1054
Metz  478
Rennes  822
IDF  537
Bordeaux  533
Sur Lourdes 839
HNDA dont Malades  400 
Encadrement et Police  
total  
CAMP MILITAIRE
PAYS EFFECTIF
Dél. Etrangères  
Dél. France  

Filles logées
à la Cité St Pierre

 

TOTAL GENERAL

 

Imprimer E-mail

Les militaires à Lourdes : Donne-nous la paix ! un reportage de KTO TV

« Puisse notre pèlerinage de nations amies être signe de réconciliation pour notre temps, appelle Mgr Luc Ravel, Archevêque de Strasbourg, Administrateur Apostolique du Diocèse aux Armées Françaises. Alors le monde verra la grandeur de Dieu et pourra puiser la paix à la source véritable. » Une invitation au 59ème Pèlerinage Militaire International qui se tient du 19 au 21 mai 2017 à Lourdes et dont le thème est « Donna nobis pacem ! »..... lire la suite

Imprimer E-mail

Homélie du 21 mai 2017 - Messe internationale 59ème PMI

Luc Ravel archeveque strasbourg« Dona nobis pacem »

A chaque messe avant la communion nous chantons : « Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde, donne-nous la Paix. » « Agnus Dei qui tollis peccata mundi, dona nobis pacem. »

Pacem : Qu’est-ce que cette paix que nous demandons ?

Dona : Pourquoi faut-il qu’elle soit donnée ?

Nobis : Comment devons-nous la recevoir ?

  1. La Paix, la paix dont nous parlons, qu’est-elle ? Est-elle un vrai bien ?

Si on regarde l’histoire, la paix est souvent confondue avec le sommeil de la guerre. Quand la guerre n’a pas éclaté, alors nous parlons de paix. Ainsi la paix ne serait qu’une absence de guerre et la guerre le véritable acteur de l’histoire et le vrai élan de notre vie… Nous connaissons les valeurs guerrières : le courage, la force, le dévouement, l’héroïsme, le don de soi jusqu’au sang. En face, la paix apparaît molle, ennuyeuse, sans grand élan, sans capacité à rassembler le peuple et à faire grandir l’homme.

En un deuxième temps, on peut aussi voir la paix comme bonne mais bonne comme un moyen. Elle nous permet de faire tranquillement nos petites affaires. C’est la tranquillité : je ne suis pas dérangé par mes voisins et ainsi la paix est une des conditions de ma réussite matérielle. Nous savons combien les troubles de l’ordre public nous dérangent quand nous voulons développer notre bien-être. Cette paix médiocre n’est pas un grand bien pour tous et en particulier pour ceux qui souffrent au plan social. Les pauvres la considèrent souvent comme une forme calme d’injustice réelle.

Or Dieu n’offre ni cette paix molle ni cette paix contestable.

Il nous propose la paix comme le but ultime dont tout le monde profite. Au Ciel nous serons dans la grande et parfaite paix. Et sur terre, maintenant, il nous permet d’en goûter les premiers fruits.

Qu’est-ce que cette Paix de Dieu ? C’est le point de convergence de toutes nos énergies bonnes. Elle soulève chacun au meilleur de lui-même, surtout dans ses dons et ses grâces personnels. Et elle rassemble les hommes en les faisant converger vers un point commun. Ni molle car elle développe nos qualités, ni contestable car elle profite à tous, cette paix est un horizon d’amour.

  1. Ce don de la Paix. Pourquoi la paix est-elle donnée ?

Pourquoi ne pas la construire tout entière nous-mêmes ? Ne sommes-nous pas capable d’aimer par nous-mêmes et d’établir cet « horizon d’amour » ?

Certes nous aimons. Comme un enfant, comme un adulte, comme un croyant comme un incroyant. Tout le monde prétend aimer ou avoir aimé et en toutes les langues de la terre. Et ces innombrables amours, Dieu ne les méprise pas. Ils sont comme le reflet, la trace plus ou moins lisible de ce qu’Il veut nous donner. Ou plus exactement, ces amours humaines sont la matière première de ce qu’Il veut nous donner.

Pour le dire autrement, n’ayons pas peur d’aimer nos enfants, nos époux, nos parents, nos amis etc. Car sans amour dans notre cœur, Dieu ne peut nous conduire au bel amour. Mais en même temps, mesurons franchement nos insuffisances : longtemps je garderai en mémoire cet aveu d’un mari qui pleurait : je vais divorcer. J’aime ma femme mais nous n’arrivons pas à vivre ensemble. Notre amour humain peut être beau, il ne peut soulever tout ce qui nous sépare de l’autre. Nous aimons, mal souvent et faiblement toujours, sauf si cet amour est enflammé par celui donné par Dieu.

Ce bel amour tombe du Ciel mais il doit être accueilli.  Comment ? Trois conseils pour chacun de nous avant de recevoir cette paix d’amour :

Le demander et le demander souvent et fortement : donne-moi Seigneur Ton amour. Crions vers Lui parce que cet amour nous est indispensable.

Accepter d’être débordé, de ne pas tout maîtriser. Cet Amour va nous surprendre et nous conduire là où nous ne voulions pas aller.

Garder le lien avec le Christ. Ne pas vouloir aimer sans Lui mais le garder sous les yeux dans sa parole, dans son image. Seuls les compagnons du Christ vivent de ce bel Amour.

  1. Nous avons à recevoir cet amour. Nous tous ensemble en construisant la justice.

Concentrons-nous sur ce « nobis » qui désigne une communauté et pas seulement une personne.

Dans les faits nous constatons que cette paix d’amour tarde à se mettre en place. La raison, me semble-t-il, est la suivante :

Nous demandons l’amour que Dieu donne largement car c’est un bon Père. Mais nous nous ne faisons pas notre part de travail. Par ce fait, cet amour ne porte pas de fruits, il s’évapore au premier orage, il se dissipe à la première complication sociale.

Cette part à faire ensemble par les hommes, c’est l’établissement de la justice.

Sur ce point, nous avons fait beaucoup d’erreurs en voulant pratiquer la charité dans nos mouvements de solidarité et nos associations caritatives car, dans le même temps, nous n’avons pas mis nos meilleures forces à établir la justice entre nous. Nous avons rêvé d’une charité sans justice, d’un bel arbre sans sol.

Cette erreur est plus fréquente qu’on ne le pense. La justice se met en place en travaillant dans nos familles, dans nos entreprises, dans nos Cités et le politique en est le premier responsable.

Pour cette Paix magnifique : à Dieu l’amour, à l’homme la justice. A Dieu revient le don vif de l’Amour mais à l’homme revient la lente construction de la justice. Et la justice est un travail en commun car on ne peut faire la justice tout seul.

Il faut penser à l’amour mais sans oublier la justice. Nous pouvons réclamer l’amour qui rayonne mais sans mépriser la justice qui le support e.

Il peut y avoir des coups de foudre dans l’amour, il n’y en a pas dans la justice. Elle vient lentement, avec de la sueur, avec des hauts et des bas.

Certes, aimons avant que la justice ne soit pleinement établie. Mais aimons en la cherchant sans cesse. La justice est en route et la route est longue mais ne la quittons pas. L’amour qui a quitté la route de la justice s’égare et n’offre jamais la paix, la belle paix, la paix comme un torrent entre les hommes, la paix comme un fleuve entre les Nations.

Seigneur, prends pitié. Seigneur donne-nous la paix.

Luc Ravel
Archevêque de Strasbourg
et Administrateur apostolique du diocèse aux Armées

Imprimer E-mail

Homélie du 20 mai 2017 Messe de l’initiation chrétienne 59ème PMI

bapteme confirmation 2013« Ceux qui avaient accueilli la parole de Pierre furent baptisés. Ce jour-là environ 3000 personnes se joignirent à eux. Ils étaient assidus à l’enseignement des Apôtres et à la communion fraternelle, à la fraction du pain et aux prières. » Ac 2, 42 (1ère lecture)

 

Un événement majeur survient à cette heure et ici pour nous tous mais surtout pour ceux qui vont recevoir un des trois sacrements de l’initiation chrétienne : le baptême, la confirmation et l’Eucharistie.

 

Pour nous, pour eux, crions encore une fois : Deo gratias ! Merci Seigneur de ton don !

Lire la suite

Imprimer E-mail

Homélie du 19 mai 2017 Messe d’ouverture du 59ème PMI

lourdes 59 pmi images« Si quelqu’un m’aime… Celui qui ne m’aime pas… Si vous m’aimiez… » Jn 14 (évangile du jour)

 

Nous sommes au dernier repas du dernier soir : par trois fois le Christ interpelle ses disciples sur l’amour qu’ils ont pour lui.  Après sa résurrection, au bord du lac de Galilée, il interroge Pierre par trois fois : « Pierre, m’aimes-tu ? » (Jn 21)

 

Terrible question que nous pouvons nous poser : Aimons-nous le Christ ? Il aime tendrement chacun de nous. Mais la réciproque est-elle vraie ? Entendons-bien cette question roulant dans nos esprits : comme Pierre, nous Le suivons sur les routes de la vie. Comme Pierre, nous croyons en sa Seigneurie.  Alors comme Pierre, nous  sommes interrogés par Jésus : m’aimes-tu ?

 

  • La foi en lui jusqu’à l’amour pour Lui.

 

Lorsque nous avons été baptisés ou parce que nous l’avons rencontré, la foi est née en nous. La foi est une connaissance même si elle est une connaissance donnée. Or nous pouvons connaître sans aimer. Nous pouvons suivre un homme parce qu’il nous inspire confiance. Ainsi dans le commandement ou dans l’expertise. Mais sans pour autant l’aimer. De la même façon, nous pouvons par la foi connaître le Christ sans élan pour lui, sans ressentir une réelle émotion pour lui. Car si l’amour ne s’arrête pas à l’émotion, il ne l’élimine pas : tendresse sympathie, douceur, attachement, désir… une multitude de sentiments et d’émotions accompagnent l’amour. En cas contraire, nous éprouvons bien un intérêt pour une personne mais sans l’aimer encore.

 

Aimer présuppose une certaine connaissance de l’autre. Mais souvent l’amour déborde rapidement cette connaissance. La connaissance de l’autre prend son temps et parfois une existence tout entière ne suffit pas à percer les secrets du cœur. Mais l’amour va plus vite et il va plus loin que la connaissance. Sur un champ de bataille, on peut donner sa vie pour un camarade sans bien le connaître. Dans le champ de la famille, on aime sans étudier l’autre sous toutes ses coutures.

 

Cette différence entre connaître et aimer renouvelle la question du Christ : « tu crois vraiment en moi, je n’en doute pas, mais m’aimes-tu vraiment ? »

 

  • Aimer l’Invisible.

 

Une grande difficulté pour aimer le Christ tient à ce que nous ne le voyons pas. Notre connaissance par la foi n’est pas une vision par les yeux. Tout se complique : connaître n’est pas aimer. Mais, en plus, dans la foi, cette connaissance ne nous donne pas de voir le Christ ! Comment pourrions-nous l’aimer si nous ne le voyons pas ?

 

Revenons à cette vérité : l’invisible n’est pas l’irréel. Ni l’inefficace. Ni l’inimaginable. L’invisible traverse nos vies et il laisse ses effets visibles. Au point que nous pourrions avancer la formule : l’invisible, c’est l’essentiel pour le cœur. Pensons à l’amour de notre épouse, invisible mais bien réel.

 

De plus, si Jésus est aujourd’hui pour nous retenu dans le filet de l’invisible, il s’était montré aux disciples qui en ont témoigné. Cette mémoire vivante s’est gardée et elle traverse les siècles. Cet Invisible divin a bouleversé des vies humaines avant la nôtre et nous pouvons nous fier à ces témoins de l’histoire sainte.

A défaut de le voir, pour aimer l’Invisible divin, nous avons à reconnaître ses signes. Car il signe son action. Il laisse des traces visibles. Et il donne de les voir et de les lire. Qui serait-il pour exiger de voir des signes si nous étions aveugles ? Qui serait-Il pour réclamer de les comprendre s’ils sont en une langue inconnue ? Mais la capacité de voir ne sert de rien si nous n’ouvrons pas les yeux. Pour reconnaître les signes de l’Invisible divin, nous avons à emprunter l’attitude du chasseur. Il avance le pas tendu par le regard,  rien ne le détourne de sa recherche de la trace laissée par le gibier. Guettons, quêtons les signes du Christ invisible.

 

  • Les signes de l’Invisible divin pour aimer le Christ.

 

Deux sortes de signes nous pressent d’aimer le Christ comme notre meilleur ami, comme notre seul Sauveur.

 

Avant tout, il y a le grand signe adressé à tous. Le signe de sa grande geste d’amour pour nous. Saint Paul n’a pas croisé le Christ dans sa marche en Galilée. Il l’a rencontré sur son chemin de Damas. Il s’écrie quand même : « Ce que je vis aujourd’hui dans la chair, je le vis dans la foi au Fils de Dieu  qui m’a aimé et qui s’est livré lui-même pour moi. » (Ga 2, 20) La mémoire de l’Eglise est encore fraîche. Tout le monde parle encore de ce sacrifice d’amour un sombre après-midi à Jérusalem. Les chrétiens acceptent de tout souffrir car ils l’ont vu tout subir pour eux. Et le souvenir de cet amour déchire leur cœur. A chaque fois que cette mémoire nous fait défaut, notre foi, bien réelle malgré tout, devient froide. Les premiers pères l’ont bien compris : ils nous laissent le signe de la croix et nous pressent de faire mémoire souvent et longuement de la Passion du Christ. C’est ainsi que, dès les premiers siècles, le Vendredi saint nous exposons et nous adorons la Croix après avoir entendu le récit de la Passion. C’est ainsi qu’on revisite cette contemplation avec le chemin de croix et ses quatorze stations. Pas à pas, le disciple s’immerge dans cette réalité qui le touche au cœur : il s’est livré pour moi !

 

Puis il y a les signes, au pluriel, adressés à chacun. Ces signes s’inscrivent dans notre existence et l’émaillent d’une joie singulière.

 

Cette joie est le meilleur indicateur de l’amour du Christ pour nous. Elle ne sonne pas comme les autres joies souvent détachées de toute souffrance. Celle-ci inscrit un vrai bonheur mais un bonheur issu du don de soi. Un bonheur partagé de blessures et d’inquiétudes. Un bonheur mâtiné d’angoisses. Un bonheur mélangé de tension et de sacrifice.

 

Voyez cet homme qui accepte de mourir pour son frère : comment son frère pourrait ne pas en tirer de la tristesse ? Mais en même temps, il retient le geste d’amour. Il découvre la valeur qu’il a puisque un autre accepte de mourir pour lui. C’est là un acte ultime et rare, sauf en temps de guerre. Mais notre existence nous offre des expériences semblables en lesquelles nous reconnaissons le miracle d’un Amour éternel :

 

Cette joie tenace en nous que rien ne fait tomber alors que les menaces rôdent tout autour pour nous l’arracher. D’où vient-elle ? Cet amour d’un frère capable de perdre pour nous quelque chose de lui-même. D’où vient-il ? Cette capacité à revenir à la vie alors que tout semble briser nos rêves, nos familles, nos entreprises ? D’où vient-elle ? Ces témoins de Dieu laissant tout pour suivre le Christ dans un monastère ou une mission ? D’où viennent leurs élans ?

 

Conclusion :

 

Pouvons-nous mesurer notre amour réel pour le Christ ? Existe-t-il et si oui à quel degré ? Revenons à notre cœur car c’est l’ardeur de notre cœur qui révèle l’amour que nous avons pour le Christ.

 

Et cette ardeur intérieure s’exprime immanquablement dans la ferveur. La ferveur de la foi : une foi qui ne se pose pas de question. Qui se lève plus tôt le matin pour aller prier. Qui ne renâcle pas devant les efforts. Qui libère l’intensité de la grâce. Vraiment une église sans ferveur, c’est un christianisme sans ardeur. Il brûle mais n’éclaire pas. Il brûle mais ne réchauffe pas.

 

Implorons l’amour pour le Christ.

 

Demandons cette ferveur pour nous et nos communautés.

Luc Ravel

Archevêque de Strasbourg

et Administrateur apostolique du diocèse aux Armées

 

Imprimer E-mail

Les Services du PMI

PENDANT LE P.M.I., VOUS POUVEZ RENCONTRER : 

L'ÉQUIPE TECHNIQUE

Composée d'une trentaine de sous-officiers bénévoles, l'équipe technique se dépense jour et nuit pendant le pèlerinage pour assurer le soutien technique des cérémonies afin de mettre en valeur le message pastoral. Elle crée et met en place les éclairages, la sonorisation, les décorations.. Toujours au service de la liturgie préparée par les responsables des cérémonies. Des projecteurs lumières en supplément de ceux existant à la basilique Saint Pie X, des ensembles de sonorisation et de vidéo en collaboration avec les Sanctuaires, les entreprises de location et l'ECPAD, des dizaines de banderoles, autant de drapeaux que de pays présents, les sièges pour les musiques, les moyens de sécurité pour les installations… sont déployés sur plusieurs sites à la fois. L'installation et le démontage de ces moyens se font surtout la nuit. Des hommes et des femmes, qui s'activent pendant que les pèlerins se rassemblent pour prier mais qui vivent cependant pleinement le pèlerinage en se réservant chaque jour, en équipe, des moments de prière. 

Responsable : CNE Gilles LETOUMELIN 

 

Le Service d'Encadrement du PMI (SE-PMI)

Commandé par un officier de gendarmerie, il est composé de 250 militaires issus de 6 pays : France, Allemagne, Autriche, Croatie, Espagne et Italie.
Le « service d'encadrement du PMI » (SE-PMI) existe, en sa configuration actuelle, depuis 2006.

Le SE-PMI a pour mission mission de sécuriser les cérémonies internationales du pèlerinage militaire de Lourdes qui rassemble entre 13000 à 15000 pèlerins militaires, mais également il assure la gestion des milliers de pèlerins extérieurs au PMI qui assistent aux diverses cérémonies.
Les militaires du SE-PMI sont chargés de contrôler strictement les accès des cérémonies, de canaliser les pèlerins, de favoriser leur placement dans les zones qui leur sont dévolues, de permettre le passage aisé des divers acteurs des cérémonies, d'organiser l'arrivée en ordre des drapeaux et leurs gardes ainsi que des musiques nationales, de permettre l'accès des secours ou l'évacuation des malades, de détecter tout perturbateur potentiel et d'empêcher tout débordement ou atteinte à l'intégrité physique des pèlerins. Ils concentre également leurs efforts sur une gestion permanente et sécurisée des diverses autorités civiles, religieuses et militaires présentes aux cérémonies dont la plupart des chefs d'état-major des pays présents. En cette période de Vigipirate Rouge et d'état d'urgence, son action est d'autant plus primordiale que ces missions sont assurées avec toute la rigueur et l'efficacité militaire nécessaires mais également avec diplomatie et sourire, avec le souci constant d'aider et d'être au service des pèlerins.

Parmi des 250 militaires se trouvent des personnels d'active des armées Terre, Air et Mer, mais aussi de la gendarmerie ou leurs homologues carabiniers, policiers militaires croates ou gardes civiles espagnols, ainsi que, chaque année, une compagnie d'élèves gendarmes-adjoints de l'école de Tulle (Lire l'article ). Le SE-PMI est directement rattaché à la DIRPMI.
Pour faciliter la cohésion et l'accomplissement des missions, ils sont tous logés dans le même hôtel. La présence régulière d'un aumônier parmi eux est une invitation bien réelle à une rencontre spirituelle ou au moins à une discussion sur la place de Dieu, de l'Église, de l'autre dans nos vies. Prendre part au SE-PMI, c'est entrer dans les pas de Saint Martin, cet officier romain qui, marchant sur les pas de Jésus, donna son manteau au pauvre. Aujourd'hui, à son image, donnez votre temps pour que les pélerins puissent prier en toute sécurité dans les Sanctuaires de Lourdes.

Responsable : colonel Francis FERRE

 

Service Encadrement©DR

 

LA CHORALE INTERNATIONALE

chorale-internationaleL'objectif de la chorale est de favoriser la prière par la participation active de tous, venant d'horizons et de pays bien divers. Le chœur s'ouvre donc aux langues étrangères, en particulier les sept langues officielles du P.M.I. avec l'ouverture aux solistes des différents pays. La majorité des chants de la Messe internationale du dimanche sont chantés en polyphonie.  La chorale est composée d'une soixantaine de choristes.
 

Coordinateur Musique et Chorale : Aum Samuel MARQUET  

 

LES RESPONSABLES DU P.M.I.

Président : Monseigneur Antoine de ROMANET 

Directeur : Père Arnault BERRONE

Secrétaire Général : Colonel (R) Guillaume de JERPHANION

 

Trésorier : Commissaire général (2s) Jean-François ERMENEUX

Secrétariat du PMI

Imprimer E-mail

le 59ème Pèlerinage Militaire International

affiche 59ème pmi del franceA retenir 60ème PMI les 18,19 et 20 mai 2018

59ème PMI : DONA NOBIS PACEM 

du 19 au 21 mai 2017,
  à Lourdes avec les militaires de 40 nations

Homélie Messe ouverture France vendredi 19 mai 2017
Homélie de l'Initiation chrétienne samedi 20 mai 2017
Homélie de la messe internationale Dimanche 21 mai 2017 

Programme délégation France59 PMI 2017 insigne international du pmi

Programme International 

Programme France , Hnda et International du 59ème PMI

Charte du PMI promulguée le 1er mars 2017
Pays participants au 59ème PMI
player tvlourdes Message de Mgr Ravel pour le 59° PMI
Message du Saint-Père pour le 59° PMI

affiche de la délégation FRANCE au 59° PMI
Livret du Pèlerin délégation France
insigne métallique du 59ème PMI

- Dossier de Presse - Communiqué de Presse

Imprimer E-mail

le DVD du 58ème PMI à Lourdes est disponible

bon de commande dvd pmi2016KTO tv vous propose de commander le DVD de la messe internationale du 58ème Pèlerinage militaire international et reportage sur le PMI.

Vous trouverez en cliquant sur le bon de commande la version pdf à imprimer et compléter.

Règlement par chèque (19,90 €) à l’ordre de KTO. À renvoyer à l’adresse suivante :

KTO Service DVD, 13 rue du 19 mars 1962, 92240 Malakoff

 

Soutenez KTO  

Imprimer E-mail

Saint du Jour

Nominis

Tous les saints du jour
  • Saint Bérenger - Moine de Saint-Papoul (✝ 1093)
    Il était un bénédictin de l'abbaye de Saint-Papoul dans l'Aude. Il pratiqua toutes les vertus monastiques. Tellement qu'il fut ainsi conduit à la sainteté.Bérenger naquit à Toulouse vers 1005 de parents appartenant à la noblesse. Précocement vertueux, il prit l'habit dès l’adolescence à l'abbaye de Saint-Papoul.Il y mena la vie d'ascète que suppose la stricte observance de la règle de Saint Benoît.Modèle pour ces congénères, il fut nommé maître des novices puis aumônier.Ses reliques furent conservées à l'abbaye et suscitèrent de nombreux miracles.(d'après 'le Pays Cathare')- Abbaye de Saint-Papoul, Aude, Pays cathare- Site de l'abbaye, histoire - Vidéo: Village et abbaye de Saint-Papoul"Au XIe siècle, l’abbaye, régie par la Règle de saint Benoît, connaît une période prospère grâce au moine Bérenger. Modèle de vertus, des miracles se seraient accomplis de son vivant et sur sa tombe entraînant un pèlerinage." (commune de Saint-Papoul)Au monastère de Saint-Papoul, en 1093, saint Bérenger, moine.
  • Saint Philippe Neri - Fondateur de l'Oratoire (✝ 1595)
    Florentin de naissance, il passa les trois-quart de sa vie à Rome et y devint si populaire et d'une sainteté si universellement reconnue qu'il deviendra, après saint Pierre, un second patron de la Ville Éternelle. Il présente cette étonnante combinaison d'une piété nourrie des Pères du Désert, avec un ministère actif, spécialement auprès de la jeunesse. Chez lui, la bonne humeur, voire l'hilarité, s'allie à l'évangélisme le plus limpide. S'étant laissé élever à la prêtrise, il y gagna les plus fervents de ses jeunes convertis. La communauté qu'ils formèrent autour de lui, tire son nom: 'l'Oratoire', des soirées de très pieuses mais très libres et très joyeuses méditations dont il était l'animateur. Ce saint étonnant qui allie à la culture la plus raffinée une sainteté évangélique et une bonne humeur qui ne se refuse pas à la mystification, enchantera ses compatriotes contemporains puis ravit en France, au siècle suivant, ceux qui fonderont à leur tour l'Oratoire de France: le futur cardinal de Bérulle et le Père de Condren. Et si même un sceptique aussi inguérissable que Goethe a pu se sentir un dévot de saint Philippe sans en arriver à partager la foi, il est tout aussi typique qu'un grand universitaire d'Oxford, J.H. Newman, converti lui pour de bon, n'ait pas cru pouvoir se mettre à une autre école que celle de saint Philippe Néri. Pour son action auprès des jeunes et sa gaieté contagieuse il fut, avec saint François de Sales, l'un des saints préférés de saint Jean Bosco. Illustration: Oratoire Saint Philippe Néri – Hyères - Vidéo sur la webTV de la CEF - Cinquième centenaire de saint Philippe Neri 26 mai 2015.- 'le plus mystique, le plus réformateur mais aussi le plus espiègle des saints: Philippe Néri. En témoigne l'anecdote sur son enseignement!' Jour du Seigneur.Mémoire de saint Philippe Néri, prêtre. Originaire de Florence, il vint à Rome où il devint curé de Saint-Jean des Florentins. Pour sauver du mal la jeunesse, il fonda l’Oratoire, où les leçons spirituelles succédaient aux chants et aux œuvres de charité et il s’illustra par son amour du prochain, sa simplicité évangélique et son cœur plein de joie, dans un zèle extrême et un fervent service de Dieu. Il mourut à Rome en 1595.

Les lectures du jour

Messe

(c) Association Épiscopale Liturgique pour les pays francophones - 2018
  • Première lecture : « La supplication du juste agit avec beaucoup de force » (Jc 5, 13-20)

    Lecture de la lettre de saint Jacques

    Bien-aimés,
        l’un de vous se porte mal ?
    Qu’il prie.
    Un autre va bien ?
    Qu’il chante le Seigneur.
        L’un de vous est malade ?
    Qu’il appelle les Anciens en fonction dans l’Église :
    ils prieront sur lui,
    après lui avoir fait une onction d’huile au nom du Seigneur.
        Cette prière inspirée par la foi sauvera le malade :
    le Seigneur le relèvera
    et, s’il a commis des péchés,
    il recevra le pardon.
        Confessez donc vos péchés les uns aux autres,
    et priez les uns pour les autres afin d’être guéris.
    La supplication du juste agit avec beaucoup de force.
        Le prophète Élie n’était qu’un homme pareil à nous ;
    pourtant, lorsqu’il a prié avec insistance
    pour qu’il ne pleuve pas,
    il n’est pas tombé de pluie sur la terre
    pendant trois ans et demi ;
        puis il a prié de nouveau,
    et le ciel a donné la pluie,
    et la terre a fait germer son fruit.
        Mes frères, si l’un de vous s’égare loin de la vérité
    et qu’un autre l’y ramène,
        alors, sachez-le :
    celui qui ramène un pécheur du chemin où il s’égarait
    sauvera sa vie de la mort
    et couvrira une multitude de péchés.

                – Parole du Seigneur.

  • Psaume (Ps 140 (141), 1-2, 3.8)

    Refrain psalmique : (Ps 140, 2a)

    Que ma prière devant toi
    s’élève comme un encens.

    Seigneur, je t’appelle : accours vers moi !
    Écoute mon appel quand je crie vers toi !
    Que ma prière devant toi s’élève comme un encens,
    et mes mains, comme l’offrande du soir.

    Mets une garde à mes lèvres, Seigneur,
    veille au seuil de ma bouche.
    Je regarde vers toi, Seigneur, mon Maître ;
    tu es mon refuge : épargne ma vie !

  • Évangile : « Celui qui n’accueille pas le royaume de Dieu à la manière d’un enfant n’y entrera pas » (Mc 10, 13-16)

    Acclamation : (cf. Mt 11, 25)

    Alléluia. Alléluia.
    Tu es béni, Père,
    Seigneur du ciel et de la terre,
    tu as révélé aux tout-petits
    les mystères du Royaume !
    Alléluia.

    Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

    En ce temps-là,
        des gens présentaient à Jésus des enfants
    pour qu’il pose la main sur eux ;
    mais les disciples les écartèrent vivement.
        Voyant cela, Jésus se fâcha et leur dit :
    « Laissez les enfants venir à moi,
    ne les empêchez pas,
    car le royaume de Dieu est à ceux qui leur ressemblent.
        Amen, je vous le dis :
    celui qui n’accueille pas le royaume de Dieu
    à la manière d’un enfant
    n’y entrera pas. »
        Il les embrassait
    et les bénissait en leur imposant les mains.

                – Acclamons la Parole de Dieu.